Loki saison 1 épisode 5 : toi, plus moi, plus eux, plus tous ceux qui Marvel

Arnold Petit | 7 juillet 2021 - MAJ : 07/07/2021 16:05
9
Affiche française

Loki se retrouve coincé avec d'autres versions de lui-même dans un autre univers bizarre. Heureusement, il peut compter sur ses amis et le scénario pour l'aider à s'échapper et ainsi préparer son affrontement face à celui ou celle qui dirige le Tribunal des Variations Anachroniques depuis le début.

ATTENTION :  mini-spoilers !

 

photo, Richard E. GrantSalut, moi c'est Loki, lui c'est Loki et lui c'est Loki

 

DÉJÀ VU

Alors que certains ont pu être frustrés par les trois premiers épisodes de Loki, principalement chargés de présenter l'univers étrange du TVA, les nouveaux personnages qui le composent et les secrets qu'il renferme, le quatrième (notre critique) a intensifié le rythme et amené quelques réponses concernant le passé de Sylvie (Sophia Di Martino) ou l'organisation temporelle, avec plusieurs gros rebondissements dans les dernières minutes.

D'abord avec la disparition brutale de Mobius (Owen Wilson), puis la révélation autour des Gardiens du Temps et la téléportation de Loki (Tom Hiddleston), qui se retrouve dans un monde inconnu rempli... d'autres variants du Dieu de la Malice, comme l'a dévoilé la scène post-générique. Encore une fois, la série tente de se justifier avec des explications alambiquées de Ravonna Renslayer (Gugu Mbatha-Raw) avec qui Sylvie n'a pas d'autre choix que de s'allier si elle veut retrouver son variant préféré.

 

photo, Tom Hiddleston, Richard E. GrantLoki rencontre Loki

 

Sans surprise, la Juge la trahit dès qu'elle en a l'occasion et Sylvie se sacrifie pour rejoindre Loki tandis qu'il tente de s'associer aux autres variants du dieu nordique pour sortir de cette dimension surréaliste appelée le Néant. Une sorte de déchetterie temporelle grise et terne, où se retrouvent tous ceux qui ont été désintégrés par les matraques magiques des Minuteurs.

Après l'enfer bureaucratique du TVA, il est plaisant de voir que la série va jusqu'au bout dans l'étrange et l'absurde, avec un Loki qui a forcé sur la créatine (Deobia Oparei), un Loki ninja, un Loki barbare et même un Loki-alligator, devenu la coqueluche des Internets dès son apparition.

 

photoLokigator

 

En plus du titre, tiré de Loki : Journey Into Mystery de Kieron Gillen, Doug Braithwaite et Richard Elson, ce cinquième épisode multiplie les références aux comics et au MCU, avec un variant inspiré du Loki original des comics (interprété par Richard E. Grant), un Kid Loki (Jack Veal), un autre calqué sur Loki : Votez Loki de Christopher HastingsLangdon Foss et Paul McCaffrey ou encore Alioth, cette entité temporelle toute-puissante qui se matérialise sous la forme d'un immense nuage détruisant tout ce qu'il touche. La série lui a même donné un cri à la Godzilla pour en faire le monstre parfait de ce purgatoire hors du temps.

D'autres éléments de l'univers de Marvel sont disséminés dans le décor également, comme l'hélicoptère de Thanos ou Throg, une version grenouille de Thor enfermée dans un bocal à côté d'un exemplaire de Mjöllnir, mais aussi un navire historique, l'USS Eldridge, qui aurait été rendu invisible et téléporté lors du Project Rainbow (ou l'expérience de Philadelphie) dans les années 40.

 

photo, Richard E. GrantMaxi, mini et aigri

 
MAD WORLD

Après l'enquête temporelle, le rendez-vous romantique en pleine apocalypse et les renversements de situation, ce cinquième épisode de Loki n'est rien d'autre qu'une petite aventure épique, à laquelle la musique symphonique de Natalie Holt donne tout son souffle. À travers les différentes versions de Loki, la série dévoile le potentiel du Dieu de la Malice, surtout au niveau de ses pouvoirs magiques, et s'intéresse encore un peu plus à sa personnalité. En voyant les autres variants, destinés à être seuls ou à se battre les uns contre les autres, Loki sait que sa survie dépend du lien qu'il partage avec Sylvie, avec qui il veut être honnête, fidèle. Et les gros plans sur le visage de la variante face à la Juge Renslayer montrent bien qu'elle ressent aussi quelque chose pour lui, entre amitié et romance.

Incarnation de cette solitude qu'il redoute tant, même s'il parvient à échapper à sa mort des mains de Thanos dans Avengers : Infinity War, le Loki de Richard E. Grant résume son rôle comme celui du Dieu des Laissés pour compte, mais prouve aussi que l'Asgardien reste attaché à ses racines, à son frère, et qu'il possède naturellement cette bonté et cette sagesse qu'il a découverte auprès de Mobius et Sylvie.

 

photo, Tom HiddlestonDonc ça veut dire que je peux quand même m'en sortir un peu, non ?

 

Cependant, tout ce que raconte ce cinquième épisode est assez superficiel, puisque tout va trop vite, trop bien. Après Lamentis-1, le scénario enchaîne encore une fois les facilités pour continuer de dérouler son intrigue coûte que coûte. Que ce soit avec le retour (attendu) de Mobius dans sa voiture-pizza encore fonctionnelle, la connexion entre Sylvie et Alioth ou l'affrontement final, l'épisode fait tout pour que Loki et sa partenaire se sortent de ce pétrin et se préparent à affronter le grand méchant en à peine 40 minutes, montre en main. Certains personnages comme la Chasseuse B-15 (Wunmi Mosaku) sont donc envoyés dans les tréfonds de l'oubli dans une cellule du TVA et Alioth s'apparente plus à un sous-boss de fin à la Goro qu'à un ennemi véritablement dangereux ou un tant soit peu important.

Bien évidemment, la réalisation de Kate Herron et les effets spéciaux grandiloquents de Marvel Studios viennent largement compenser les défauts de rythme ou de narration, notamment avec l'impressionnante intervention du Loki de Richard E. Grant face au monstre de fumée. Il n'empêche qu'il est dommage que la série se sente obligée de verser dans le spectacle traditionnel à l'approche de la fin alors qu'elle accomplit plus avec une scène romantique sous une couverture ou en une simple accolade qu'avec tous les combats dantesques qu'elle peut proposer.

 

photo, Tom HiddlestonOh bah tiens, mais ce ne serait pas Loki que je vois en bas ?


En somme, ce cinquième épisode n'est rien d'autre qu'une étape supplémentaire sur le long chemin que suit Loki vers le mystérieux méchant qui a créé le TVA, avant leur rencontre dans le dernier épisode. Peut-être pas avec autant de mystère que le prétend le titre, mais suffisamment de fan-service, d'action et d'humour pour satisfaire en attendant le dénouement la semaine prochaine. En espérant qu'il soit à la hauteur.

Loki est disponible sur Disney+ avec un nouvel épisode diffusé chaque mercredi

 

Affiche française

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
chrisgh
14/07/2021 à 13:31

viens de voir la fin. pitoyable.

j en prendrais pour 1 d
09/07/2021 à 18:16

que cette série fait du bien!

Arnold Petit - Rédaction
08/07/2021 à 15:18

@Flo Alors peut-être que c'était une référence au Journey Into Mystery original, mais le comics de Gillen, Braithwaite et Elson a certainement inspiré les showrunners (sinon ils ne seraient pas remerciés au générique), d'autant qu'il parle de la rédemption d'un jeune Loki après sa mort, ce que raconte plus ou moins la série avec le variant de Loki.

D'autre part, désolé que vous n'ayez pas apprécié le dossier sur Black Widow.

Flo
08/07/2021 à 13:45

Raté : Journey Into Mystery est le titre original des comics où sont apparus Thor et Loki.
Preuve que vous écrivez trop vite et sans recul. La course à celui qui va dégainer son article le plus vite, rassasier les internautes... C'est nul.
Prenez du temps, pour ne pas tomber dans des automatismes bêtes (les imbécillités étroites qui ont pu être écrite sur Black Widow par exemple).

Smathi
07/07/2021 à 23:12

Ne pensez vous pas que ce qui expliquerait la présence de Mobius ce serait que Mobius soit justement un Loki ?

Arnaud (le vrai)
07/07/2021 à 20:35

« Alioth s'apparente plus à un sous-boss de fin à la Goro qu'à un ennemi véritablement dangereux »

Hé oh !!! Vous sous estimez pas Goro comme ça hein !!! Il était impressionnant le bestiau la première fois qu’on l’a vu !!!

Jojo
07/07/2021 à 20:21

Épisode plutôt cool mais je ne sais pas où nous amène la série en espérant que ça soit pas droit dans le mur !

rientintinchti
07/07/2021 à 17:09

Zavez pas honte de regarder ces conneries les ptits zozios???
Remboursez.... et vite hein!!!

Rayan
07/07/2021 à 16:20

Maintenant que 5 magnifiques épisodes sont passer j'espère ne pas retrouver le même ratage que les épisodes finales de Wandavision et F&WS, j'ai espoir que cette fois ça sera différent et qu ils vont réussir la fin

votre commentaire