Edens Zero saison 1 partie 1 : critique des Jedi-pirates sur Netflix

Elliot Amor | 30 août 2021
Elliot Amor | 30 août 2021

Adapté d'un manga de Hiro Mashima, l'anime Edens Zero dévoile la première moitié de sa saison 1 sur Netflix. Après Rave et Fairy Tail, le dernier shōnen de Mashima-sensei essaie de mélanger Star Wars et One Piece. Y parvient-il ?

Vers L'Eden et au-delà

Dans l'univers de Edens Zero, il est normal de voyager à vitesse lumière d'une planète à l'autre, 90% d'entre elles sont référencées sur les cartes et il existe plusieurs régions stellaires appelées « cosmos ». Notre histoire commence dans le Cosmos Sakura, où le jeune Shiki Granbell rêve de se faire plein d'amis. Alors qu'il était encore bébé, Shiki fut recueilli par un robot (ou androïde, ou machine, ou comme vous voulez) qui se nomme Ziggy (et dont le nom de famille n'est pas Stardust). Le héros a donc grandi sur une planète habitée par des robots qu'il considère comme sa famille.

Un jour, alors que le protagoniste est encore un petit garçon, le Grand Démon (l'autre nom de Ziggy) cesse de fonctionner. Et dix ans plus tard, Shiki fait la rencontre de Rebecca, une B-Cubeuse qui a du mal à faire des vues sur... B-Cube. Notre héros découvre alors à quoi ressemble une humaine et ça a l'air de lui plaire ; en effet, Shiki va peu à peu développer une passion pour les corps féminins, probablement à cause de Wise, leur prochain camarade.

Le futur couple quitte alors la planète des machines pour se rendre sur Blue Garden, où se trouve la guilde de Rebecca. Oui, elle fait bien partie d'une « guilde », mais très peu de ses membres sont amis, donc pas grand-chose à voir avec Fairy Tail (même si on peut voir Natsu et Lucy en arrière-plan). Ah et on a oublié de préciser que la jeune femme est accompagnée d'un chat bleu qui parle, qui marche sur ses pattes arrières et qui se nomme Happy. Mashima ne veut vraiment pas nous dépayser.

 

Shiki et RebeccaUne belle rencontre qui annonce une grande histoire d'amour

 

C'est après avoir reçu sa carte de Hunter d'aventurier que Shiki confie à Rebecca qu'il veut partir à la rencontre de Mother, une divinité cosmique légendaire qui se présente sous la forme d'une femme gigantesque et qui serait capable d'exaucer n'importe quel vœu. Cette dernière aurait été autrefois « découverte » par un aventurier en dehors du Cosmos Sakura. Bref, autant vous dire que trouver Mother sera aussi difficile que trouver le One Piece. Heureusement que Shiki et Rebecca vont se faire pleins d'amis.

Edens Zero s'amuse à explorer pas mal de thèmes propres à la science-fiction, l'anime parle notamment beaucoup des liens qui unissent les humains aux machines. La série évoque aussi l'intelligence artificielle, le transhumanisme, les chats qui se transforment en flingues, les sabres laser, les imprimantes 3D, etc. Mais l'intrigue semble beaucoup se passionner pour tout ce qui tourne autour du temps. Écrit comme ça, c'est un peu vague, mais l'auteur de ces lignes étant un lecteur du manga, il est plus sûr de ne pas vous en dire plus. Sauf si c'est pour parler d'un personnage très intéressant : le Croque-Mitemps (du japonais Tokihami, qui signifie « mangeur de temps »).

Cette calamité cosmique colossale a la capacité de manger le temps d'une planète, créant de nouvelles timelines là où elle passe. Certains le compareront à Alioth des comics Marvel (et qu'on peut voir dans Loki). Rien n'est encore sûr (même pour les lecteurs du manga), mais le Croque-Mitemps est peut-être à la poursuite des protagonistes, sans savoir précisément quand ils sont (ou seront ou étaient) sur les astres qu'il attaque.

 

photo« Attention, un gribouillis géant va nous manger ! »

 

Shiki Stardust and the spiders from Granbell

En se rendant sur la planète Norma pour rendre visite au docteur Wise, un des scientifiques les plus réputés du Cosmos Sakura, le Croque-Mitemps a déjà mangé cinquante années de la planète. Shiki, Rebecca et Happy vont donc rencontrer un docteur Wise plus jeune et plus téméraire que nous appellerons tout simplement... Wise. Et c'est en quittant Norma, non sans mal, et en embarquant la petite androïde E.M. Pino qui cherche son maître, que nos héros croisent la route de l'Edens Zero, le navire qui appartenait au Grand Démon.

Ils font également la rencontre d'Erzy Crimson, l'équivalent d'Erza Scarlet dans Fairy Tail (et qui fait drôlement penser à Albator), et du Commandant Justice, l'équivalent de Gerald dans Fairy Tail et Sieg dans Rave. Erzy fait partie des six généraux galactiques démoniaques. En gros, c'est comme les quatre empereurs pirates de One Piece, sauf qu'ils sont six. Justice, quant à lui, fait partie des Oracion Seis, des membres surpuissants de l'armée du système stellaire qui peuvent rivaliser avec les six généraux (qui ne font pas partie de l'armée, malgré leur nom). Ces deux groupes d'antagonistes (qui accueillent aussi des adjudants comme Erzy) sont présentés très tôt, mais nous n'en reparlerons pas avant l'arrivée de la saison 2.

 

WiseWise Steiner, alias le blond.

 

À bord de ce gigantesque vaisseau spatial se trouve Witch, une des Quatre Étoiles Brillantes, c'est-à-dire un des quatre androïdes qui permettent au Edens Zero d'atteindre sa pleine puissance. L'équipage compte désormais six membres, dont trois robots. Heureusement que Rebecca se fait enlever par un pervers milliardaire qui considère littéralement les femmes comme des meubles, car cela permet au groupe de se rendre sur Guilst, la planète des criminels, où ils rencontreront Sister, une des Quatre Étoiles, Mosuko le robot à tout faire, et Homura, une bretteuse plutôt stylée qui cherche aussi son maître.

Comme dans les précédentes œuvres de Hiro Mashima, une énergie parcourt l'univers d'Edens Zero : l'éther. Cette énergie permet à certains personnages d'apprendre à utiliser l'Ether Gear, un pouvoir magique, en gros. Shiki utilise un Éther Gear de gravité (un pouvoir très puissant hérité de Ziggy), Wise peut modifier chaque machine qu'il touche et Homura peut créer et manipuler... Des sabres laser. Il fallait bien que quelqu'un en soit capable dans la bande.

Alors que les douze premiers épisodes proposés par Netflix touchent à leur fin, on remarque que sur les neuf membres présents dans l'équipage, cinq sont des personnages féminins. Oui, c'est un détail, mais un détail qui fait plaisir quand on voit à quel point les personnages féminins occupent, encore aujourd'hui, une place si peu importante dans la plupart des shōnens (non, les harems ne comptent pas).

 

photoL'enfant spirituelle de Roronoa Zoro et Erza Scarlet

 

Thirty Seconds to Mother

Pour l'instant, la structure narrative de Edens Zero semble un peu plus approfondie et pensée à l'avance que celles de Rave ou Fairy Tail, donc on ne s'inquiète pas trop pour l'histoire ; si dans un premier temps cet univers nous plaît, cela va de soi. Ce qui est dommage, c'est que le studio J.C. Staff a plus misé sur les tours de poitrine des héroïnes que sur l'animation. Est-ce la même erreur que l'anime Fairy Tail ? Pas vraiment, car Edens Zero utilise les arrêts sur image à outrance, un élément de mise en scène un peu moins fréquent dans l'anime précédent.

Sommes-nous en train de tomber dans le piège de « Lisez le manga, il est beaucoup mieux que l'anime, hihi » ? Peut-être un peu, mais rien ne vous empêche de découvrir l'anime et de vous diriger ensuite vers le manga d'origine, ou l'inverse, ou consommer les deux, ça marche aussi. Bref, revenons-en à l'anime Netflix.

 

photoLa mécanique démoniaque de Shiki (oui c'est un freeze frame)

 

Malgré une animation peu présente (comme les parents des personnages), la série est parfois jolie dans ses décors et grâce à ses palettes de couleurs. L'animation peut, elle aussi, être jolie sur un plan pour redevenir inexistante sur le suivant, ça peut s'avérer gênant lors d'un combat. On regrette également que la bande originale ne soit pas un peu plus ambitieuse, le compositeur Yoshihisa Hirano n'a hélas pas le niveau de Yasuharu Takanashi, le compositeur de Fairy Tail. Oui, on compare beaucoup les deux séries, et alors ? Mais il est vrai que le thème principal d'Edens sort un peu du lot.

On le dit très rarement, mais la voix d'un des personnages nous paraît peu convaincante. Et c'est vraiment ballot, parce qu'il s'agit du personnage principal... La voix japonaise de Shiki semble en effet mal choisie par rapport à l'apparence du personnage, on a l'impression d'entendre la voix d'un antagoniste un peu fou et plus âgé que Shiki. Bien sûr, nous ne remettons pas en cause le talent de l'acteur Takuma Terashima. Nous n'avons en revanche rien à dire sur le reste du casting.

La partie 1 de la saison 1 de Edens Zero est disponible en intégralité depuis le 26 août 2021 sur Netflix en France

 

Affiche officielle

Résumé

Edens Zero dépeint un univers qui saura satisfaire aussi bien les fans de mangas que les fans de SF. Mais la série n'est visuellement pas assez ambitieuse, ce qui va catégoriquement l'empêcher de rivaliser avec les autres shōnens à succès de sa génération.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.8)

Votre note ?

commentaires
Taratata
03/09/2021 à 01:20

franchement j'adore cette anime

Zeder
02/09/2021 à 21:24

Grosse grosse grosssse copie de Fairy Tail qui vaut 100 fois +

PierrePolJak
31/08/2021 à 21:59

Alors si tu connais pas Fairy Tail, je pense qu'il y a moyen d'apprécier ce mangas en particulier en bouquin,
Pour ma part étant Fan de Fairy Tail et de ses personnages, il m'est impossible de de ne pas faire la comparaison.
Juste l'affiche, tu captes direct que c'est une pale copie, version éco+ (bien entendu, l'époque, l'histoire n'a rien à voir, quoique l'idée générale d'avoir une guilde d'amis avec des liens forts qui se rapprocherai d'une grande famille, enfin bref ! Ce n'est que mon avis)

Suite au succès de Fairy Tail, le gars s'est pas foulé au niveau des perso, un peu de teinture par-ci parla.
DÉCEPTION.
BREF !!!
Tout ça pour dire qu'il y a de meilleur Mangas que celui-ci en animé. Tchao

Hamster
31/08/2021 à 16:04

Personnellement j'apprécie regarder l'anime et passe un bon moment a chaque fois

AlexEND
31/08/2021 à 11:44

Je lis les tomes et l'animé en vostfr franchement incroyable je sur kiff. Surtout le tome 15 ma retourné hiro mashima tu fais un travail incroyable.
Par contre l'animé en fr j'etait énormément déçu les voix de shiky et Rebecca ne leur va pas du tout.

Hyuga
31/08/2021 à 10:13

J'ai regardé et lu. Franchement j'adore !!

Je le recommande vivement ❤️
C un des meilleurs anime qui soit .
Je kiffe !!!

Mimi la
31/08/2021 à 09:13

J'aime troop, merci!

shivattaque
31/08/2021 à 00:32

Plutôt fan du genre, j'ai bien aimé
et visuellement c'est très propre.

votre commentaire