Shaman King : que vaut le remake de l'anime sur Netflix ?

Elliot Amor | 9 août 2021
Elliot Amor | 9 août 2021

Après presque vingt ans, le manga Shaman King se voit enfin être adapté dans son entièreté. En effet, le premier anime diffusé entre 2001 et 2002 n'allait pas au bout du manga, il s'était même permis, après une trentaine d'épisodes, de changer légèrement l'histoire (un peu comme l'avait fait le premier anime Fullmetal Alchemist). Mais aujourd'hui, le manga a changé de maison d'édition et le studio Bridge n'a aucune raison de ne pas respecter le scénario original.

Est-ce donc ta destinée...

Beaucoup de nostalgiques ici se souviennent de l'histoire de Shaman King, mais par respect pour les néophytes, et parce qu'une piqûre de rappel ne ferait pas de mal après vingt ans, résumons un peu ce qui se passe dans ces 13 premiers épisodes du nouvel anime. Nous sommes donc à Tokyo, vers la fin des années 1990. Manta, un collégien haut comme trois pommes croise la route de Yoh Asakura, un garçon de treize ans qui semble bien s'entendre avec les fantômes du cimetière du quartier. Tout simplement, car ce dernier est un shaman, une personne liant le monde des humains à celui des esprits.

En quête de son « besto place » et armé de son épée de bois, Ryunosuke cherche des noises aux deux préados. Il se fait vite corriger par Yoh et Amidamaru, un samouraï fantôme qui occupe les lieux. Et comme Shaman King est un bon petit shōnen comme on les aime, Ryunosuke, qui se présente d'abord comme un antagoniste, va rejoindre la bande. C'est également le cas de Tao Ren (le Vegeta du groupe), sa sœur Tao Jun. Si, nous ne parlons pas de Lyserg et Chocolove, c'est parce qu'ils ne sont pas encore apparus dans l'anime, à part dans l'opening. Et on n'a pas encore vu Faust VIII intégrer le groupe, car il est toujours « méchant ».

 

photoOh non, encore un opening qui dévoile des éléments de l'intrigue ! Que faire ?

 

Si Yoh et tous ces autres shamans sont à Tokyo, c'est pour participer au Shaman Fight, un tournoi ayant lieu tous les 500 ans pour élire le Shaman King. Heureusement que le héros a rencontré Amidamaru quelques jours avant pour en faire son fantôme attitré. D'ailleurs, le flashback sur la jeunesse du samouraï et de son ami forgeron est très rapidement expédié, on se souvient d'un arc bien plus long dans le premier anime. Le Shaman King de 2021 va effectivement beaucoup plus vite que son prédécesseur, tout comme l'avait fait Fullmetal Alchemist: Brotherhood il y a une dizaine d'années et comme le font Digimon Adventure et Dragon Quest : La Quête de Daï en ce moment. One Piece devrait parfois s'en inspirer...

Une fois les qualifications terminées à Tokyo, la tribu des Paches (les organisateurs du Shaman Fight) envoie les participants sur le continent américain. C'est là que le groupe des protagonistes fait la rencontre de Hao, le principal antagoniste et frère jumeau de Yoh (mais ce dernier ne le sait pas). Et après avoir « atterri », les héros sont attaqués par Lilirara, une des dernières représentantes de la tribu des Seminoas, qui veut les affronter parce qu'elle considère que les participants au Shaman Fight sont mal intentionnés. Et c'est grâce à Horohoro (le meilleur) qu'elle comprend qu'ils ne sont pas méchants.

 

photoAppelez la lolicon police !

 

D'être Shaman King ?

Pour les nostalgiques, rien n'est plus plaisant que de retrouver la bande de Shaman King (bientôt) au complet. Yoh est toujours le jeune garçon nonchalant qui rêve de « mener une vie tranquille », ce qui ressemble plutôt à un rêve de flemmard (que le paresseux auteur de ces lignes partage). Mais, paradoxalement, Yoh est prêt à se surpasser et devenir le plus puissant des shamans pour y parvenir. L'expression « Après l'effort, le réconfort » n'a jamais eu autant de sens qu'avec ce héros de shōnen.

Horohoro, un des meilleurs personnages de la série, il est toujours accompagné de la petite Kororo aussi mortelle que choupi. L'existence de ce garçon a beaucoup d'importance. Tout d'abord, Hororo est un Ainou, un peuple très peu représenté dans la pop culture (on vous invite très vivement à regarder ou lire Golden Kamui pour en savoir plus), leur culture a toutes les raisons de se mêler à l'univers de Shaman King. Horohoro est le seul dont le rêve a une portée écologique (et touchante) et surtout, il est le premier à qui Yoh promet de réaliser son rêve à sa place s'il devient le Shaman King. On aime Horohoro, voilà tout.

 

photoComment peut-on le croire méchant dès de sa première apparition ?

 

Bien qu'elle soit très sérieuse, Anna la fiancée de Yoh parvient à nous faire beaucoup rire, surtout lorsqu'elle doit gérer la bêtise du héros et ses potes (un peu comme Nami dans One Piece). Et auriez-vous l'amabilité, chers lecteurs et lectrices, de trouver une gamine de treize ans aussi badass qu'Anna dans un manga antérieur à Shaman King ? À part Chibiusa dans Sailor Moon et la protagoniste de Sakura, chasseuse de cartes on a du mal à trouver. Mais contrairement aux deux exemples cités, Anna n'est pas pourvue d'une personnalité chaleureuse ou d'une panoplie haute en couleur et elle ne cherche surtout pas à vous attendrir. À vrai dire, elle n'hésite pas à s'en prendre à quiconque la vexe (humain ou esprit).

Nous ne parlerons pas beaucoup de Hao, le principal antagoniste de l'anime, car nous n'avons pas trop eu le temps de le voir à l'œuvre. On sait pour l'instant qu'il est très très méchant et que son charisme lui a permis d'avoir un grand nombre de participants au Shaman Fight parmi ses subordonnés. Ce qui nous amène à parler du fait que ces derniers sont souvent très intéressants, dommage que la série aille un peu trop vite, ce qui nous empêche de profiter d'eux. 

Une des forces de Shaman King est de nous présenter des personnages secondaires drôles et souvent utiles qu'on croise de temps à autre. En particulier Billy Anderson, l'homme qui arpente les routes désertiques américaines à bord de son pick-up, systématiquement invoqué par le « Big Thumb » de Ryu. Tu nous avais manqué, Billy.

 

photoLa redoutable Anna

 

Shaaaamaaan Kiiing

On sait que c'est aussi le cas dans le manga de Hiroyuki Takei, mais une des premières choses qui nous frappent lorsqu'on regarde cette nouvelle adaptation... ce sont ces énormes têtes. Tous les personnages de moins de 16 ans ont des boîtes crâniennes proportionnellement trop grandes (ce n'était pas aussi intense avec le premier anime).

Cela peut refroidir certaines personnes qui auront parfois l'impression de regarder un programme pour enfants, mais l'anime n'en est pas moins sérieux. On parle quand même d'un garçon de treize ans qui doit endosser un rôle de Messie pour empêcher le monde de sombrer dans le chaos et qui sera témoin d'événements atroces, orchestrés par des antagonistes de plus en plus abominables, durant son parcours. Et il s'agit peut-être d'un détail, mais l'anime évoque le fait que son protagoniste a une vie sexuelle.

 

photoHao ne fait pas de prisonniers

 

Et maintenant, va-t-on parler de Ponchi, l'esprit pervers qui agrippe les gens avec les gens avec ses testicules ? Non ? Très bien. Mis à part le character design aux grosses têtes (auquel on finit bien par adhérer), l'anime n'a rien de moche. Sans être désagréables à voir, les décors sont souvent pauvres, mais cela est plus dû au fait que l'intrigue place les personnages dans des lieux déserts. Par contre, on regrette que l'animation des combats soit de manière générale absente, un peu comme dans Fairy Tail ; et ça tombe bien, le studio Bridge en avait produit et co-produit 150 épisodes.

Côté musique, l'anime nous gâte, car c'est le prodigieux Yuki Hayashi qui s'occupe de la bande originale. On le connaît surtout pour être le compositeur de My Hero Academia et Haikyu!!, on entend d'ailleurs quelques similarités dans Shaman King. Le style vaillant de la BO de My Hero Academia se manifeste lors des scènes de combats et l'aspect contemplatif de Haikyu!! est là durant les scènes plus calmes. Et sinon, ne vous attendez pas à entendre quoi que ce soit en rapport avec le générique occidental culte de la première adaptation. Heureusement qu'une brave personne sur YouTube s'est amusée à mixer l'actuel opening avec le morceau francophone de notre enfance.

La première partie de Shaman King est disponible sur Netflix depuis le 9 août 2021. Et pour info, le premier anime, dans sa version japonaise tout comme dans sa version occidentale massacrée par Fox Kids, est disponible sur ADN.

 

Affiche officielle

Résumé

Shaman King nous procure beaucoup d'émotions, notamment grâce à la nostalgie qu'il véhicule. On espère que les prochaines parties de la série seront plus intéressantes visuellement (il y a de grandes chances).

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.7)

Votre note ?

commentaires
Gaeyah
20/08/2021 à 04:09

Bien que grosse fidèle du manga, j'appréciais plus l'ancien animé que le nouveau.
Trop rapide, trop proche du manga au point d'être du case par case sans recherche d'adaptation au format animé, il manque tout de même l'ambiance de certaine case lors de l'arrivé de "méchant"...

Pas d'ambiance oppressante et morbide lors du combat contre Faust, pas d'intérêt au développement de Ren qui même lorsqu'il tue quelqu'un ou menace semble etre un simple gamin un peu teigneux et non l'enfant qui haït tout le monde du a sa famille.

J'attend de voir la suite mais il ne m'inspire pas trop... j'vais plutot relire le manga et ses spin-off !

Ichi
18/08/2021 à 15:10

Je ne comprend pas comment vous pouvez trouver que l'histoire soit trop rapide dans cet anime. Il suit à la lettre le manga, case après case, et c'est assez impressionnant de fidélité. C'est justement l'anime de 2001 qui a étalé l'histoire. Non, Yoh et Horohoro ne se rencontrent pas avant le tournoi, non, a aucun moment on ne voit Yoh être torturé par Anna ni Manta faire le ménage (dans l'histoire originale du manga).
J'ai énormément apprécié l'anime de 2001 quand j'était gamin, mais ce nouvel anime est juste parfaitement fidèle. Si vous critiquez le scénario et le rythme du nouvel anime, vous critiquez le scénario et le rythme du manga (ce qui n'est pas interdit hein). Mais le critiquer parce qu'il est différent de l'ancien anime parce qu'il manque ce qui a été rajouté dans le premier anime, c'est un peu bizarre. C'est comme se plaindre d'un manga parce que dans la version papier il n'y a pas les spin-off de l'anime.

Mais attention, vous avez le droit de pas être content hein, je suis pas là pour faire la morale, juste pour remettre quelques points au clair.

Sakura
12/08/2021 à 01:32

Bon c’est normal s’il coupe pas mal de chose dans le remake,c’est justement pour aller jusqu’au bout du manga

Judith Green
10/08/2021 à 11:04

J'attendais vraiment l'anime avec Impatiente ! Je ne suis pas déçue de la qualité du design et de l'animation, et je suis contente de retrouver la plupart du casting VF de l'époque mais vraiment déçue du scénario qui coupe énormément de choses, comme les tortures que faisait subir Anna à Yoh ( les footings avec des poids, les chaises avec les poids, Manta qui faisait le ménage soit disant pour le rendre plus fort lol ) ou les moments passés entre HoroHoro et Yoh ( ils se rencontrent bien avant leur 1er match ) on voit déjà Lilirara et le passage avec les flashback des Shaman amérindien est passé super vite... Ça apporte pas autant d'impact genre '' Wow ya 500 ans déjà Hao faisait vraiment peur )


09/08/2021 à 22:24

Ça vas 10 fois trop vite pour être totalement appréciable.

vida18
09/08/2021 à 21:48

@Alexy

Il y aura cinquante-deux épisodes dans cette version contre soixante-quatre dans la version 2001. Pour l'instant, seuls les treize premiers épisodes ont été traduits en français.

Kotaku98
09/08/2021 à 20:12

J'ai regardé le premier anime en entier version vf au moins 5 fois depuis mon enfance. J avais beaucoup d'attentes après avoir lu le manga pour connaitre la fin et a la sortie des design. Mais franchement je suis déçu la version de 2021 est beaucoup trop rapide. Meme si les design et l op sont d'excellentes qualités le manque de développement / l'enchaînement rapide des arcs fait que selon moi l anime est une coquille vide dans "ame ".

Alexy
09/08/2021 à 16:46

Depuis des mois j'attend la sortie de Shaman King sur NETFLIX parceque j'attendais avec impatience la suite du parcours de Yoh et ses amis. J'ai la version manga mais je n'ai que les 32 tomes parus. Pourquoi y a t'il que 13 épisodes ??? J'ai hâte de voir la suite !

vida18
09/08/2021 à 12:51

A l'époque, j'ai été déçu du format choisi pour la version animée de Shaman King en 2001. Le ratio était de 1,22 (704x576). C'est même pas du 4:3 !

votre commentaire