Dix pour cent saison 4 : critique qui fait (enfin) ses cartons sur Netflix

Alexandre Janowiak | 21 janvier 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 21 janvier 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le petit écran français avait trouvé sa grande série sur le monde du cinéma avec Dix pour centCinq ans après ses débuts sur France Télévisions, la série a tiré sa révérence avec sa quatrième saison dans un final triste pour l'agence ASK, mais plus que nécessaire pour le bien être de la série. On fait le bilan après une troisième saison décevante pour l'arrivée de la série sur Netflix et Salto. Attention quelques spoilers !

PRIS AU PIÈGE

Les deux premiers épisodes de cette ultime saison de Dix pour cent ne nous avaient pas franchement convaincu et force est de constater que les quatre suivants ne réussissent pas vraiment à relever le niveau. Indiscutablement, cette saison 4 réalisée par Marc Fitoussi et Antoine Garceau, est la plus faible de la série France Télevisions.

Malgré le départ de Fanny Herrero à la fin de la saison 3, annonciateur d'un possible vent de fraîcheur pour l'intrigue et l'évolution des personnages, Dix pour cent s'engouffre une nouvelle fois dans les mêmes travers avec ces six nouveaux épisodes. Alors même que la vie de ses agents tournent en rond depuis maintenant trois saisons, à coup d'amourettes, de trahisons, d'infidélités personnelles et professionnelles et de nombreux quiproquos effet boule de neige, cette quatrième saison se devait de s'en détacher au maximum pour enfin vaguer vers d'autres horizons.

 

Photo Nicolas MauryHervé trouve enfin sa voie, il était temps après quatre saisons

 

L'arrivée du personnage d'Elise Fortain (incarnée par la brillante Anne Marivin), semblait être la porte ouverte à de nouvelles perspectives et de nouvelles confrontations.

D'un certain point de vue, c'est le cas, sa présence permettant de stopper la bataille d'ego incessante entre Mathias (Thibault de Montalembert) et Andrea (Camille Cottin) qu'on nous rabachait depuis maintenant dix-huit épisodes. Elle insuffle une certaine vitalité à l'intrigue et un nouveau point de vue bienvenu. Les deux sbires qui la suivent partout sont d'ailleurs un bon moyen de se moquer des clichés du "méchant". De l'autre, la caractérisation d'Elise est si faible et son comportement si prévisible que la série s'enferme au coeur d'un récit au chemin trop balisé (le personnage n'a d'ailleurs même pas le droit à une véritable conclusion) pour surprendre et relancer l'amour des premiers jours.

Une faiblesse de profondeur dont les deux nouveaux showrunners, Vianney Lebasque et Victor Rodenbach, semblent heureusement avoir conscience. Ce qui les a amené, paradoxalement, à faire de vrais choix forts durant cette quatrième saison et notamment son grand final triste, mais nécessaire.

 

Photo Jean Reno, Camille Cottin"Pourquoi ils disent qu'on doit arrêter ?"

 

EEEET... COUPEZ !

A force de tourner en rond (voire à vide), Dix pour cent avait vraiment perdu de son charme. Non pas que les destins des agents de ASK ne soient pas attrayants ou que leurs pérégrinations et aventures avec une ribambelle de stars ne soient pas amusantes, mais les voir revivre inlassablement les mêmes déconvenues ou triomphe d'estime finissait par lasser. Il était donc temps de stopper le déclin de la série, ce qu'ont donc décidé de faire Lebasque et Rodenbach avec courage.

La saison 4 commence avec une agence ASK sens dessus dessous en pleine crise et elle se termine de manière encore plus tragique avec sa fermeture pure et simple, la dure loi du marché et la hargne d'Elise Fortain ayant eu raison de leur bonne volonté. Et c'est ce qui pouvait finalement arriver de mieux à la série pour la rendre encore plus crédible, forte et évocatrice du monde du cinéma, de sa richesse, de sa beauté et aussi de sa dureté.

 

Photo José Garcia, Camille CottinL'épisode avec José Garcia, étonnamment un des plus doux et tendre

 

En n'ayant jamais peur pour l'avenir de ses personnages, toujours capables de trouver un moyen de dernière minute pour se relever de leur chute, suivre Dix pour cent n'était finalement plus qu'une formalité donc chacun des rouages était attendu et apparent. Certes, on voit rapidement venir la déliquescence de l'agence dans cette saison 4 avec tous ses voyants au rouge, mais on pouvait s'imaginer qu'encore une fois, tout ce beau monde s'en sortirai. Il n'en sera rien (même le bon vieux Jean Gabin y passera) et de fait, la fin tragique apporte une dose folle de mélancolie, de nostalgie et d'amertume à la série.

En résulte alors le besoin de repenser aux grands moments passé de l'équipe d'ASK, des romances de José Garcia aux désirs hollywoodiens de Cécile de France, des brouilles de Joey Starr et Julie Gayet aux caprices d'Isabelle Huppert, de l'insoumission de Juliette Binoche aux absences touchantes de Guy Marchand, des confessions de Béatrice Dalle à l'illustre présence de l'incroyable Sigourney Weaver. Et puis, au-delà, il y a aussi l'espoir de voir l'avenir de nos héros un jour : Andrea en future scénariste ? Sofia et Hervé futurs oscarisés ? Noémie en talentueuse productrice ? Camille à la tête d'une grande boîte d'agents de stars ?

Avec son final aux multiples possibilités, les personnages pourraient bien revenir autrement, à travers un ou plusieurs spin-offs de Dix pour cent. Toutefois, après qu'ils aient écrit l'histoire ou la carrière des acteurs, il est peut-être temps que nous imaginions la leur, seuls avec nos propres envies et aspirations. En voilà un beau passage de flambeau.

Dix pour cent saison 4 est disponible en intégralité sur Salto et Netflix depuis le 21 janvier 2021

 

PhotoSee you in another life

Résumé

Pour son bien, Dix pour cent se devait de tirer sa révérence. Sa saison 4 le fait sans grand panache, mais une belle mélancolie touchante dans son grand final.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.2)

Votre note ?

commentaires
PELLA TARTE
20/02/2021 à 16:31

J'aime beaucoup cette série de toute façon .
Très détendant dans cette période difficile

Ezo
24/01/2021 à 14:25

C'est vraiment une série magique !
Malheureusement je n'ai pas eu la chance de voir la saison 4 avant hier (aux États-Unis)
J'ai attendu longtemps ce moment lol...
Cette série est la meilleure série Française. Tout mes amis à qui je l'ai recommander ici en Floride, ils en sont fans!
Ce pendant je suis d'accord avec un des commentaires précédents, le manque d'apparition de Hisham était pas cool... la boîte meurt, on le vois seulement avoir les larmes 7 secondes sur l'épisode et c'est fini ? Pourtant il en a claqué des millions et il est probablement fauché now... j'ai pas trouvé ça super :( Si non en dehors de ça les critiques des pros sont durs, personnellement y à pas un seul épisode ou je me suis ennuyé et ou j'ai pensais que c'était du copier coller !
Je me suis régaler a chaque épisodes de chaque saison c'était juste magique ! <3 Merci de me faire rêver et me donner tant de nostalgie de notre si beau pays qu'est la France !

Bob
21/01/2021 à 13:48

Vivement le film et la saison 5
La meilleure série Française depuis.... je ne me rappelle pas

Walter
06/11/2020 à 10:34

A la lecture des autres avis, je me dis que j'ai du. Passé à côté de la serie 4..???? !! LOL. NON.. Pour moi une fin triste certes et prévisible, vu l'arrivée du requin Élise... Mais il fallait en passer par je pense pour la crédibilité des personnages qui prennent à mon avis une vraie signification par leur choix respectifs d'avenir hors ASK....! De beaux choix menés parl'envie de vivre autrement après s'être donné à fond dans l'univers de lagence... Belle fin triste et nostalgique, bien sûr... Des beaux jours d, ASk qui nous ont porté sur les premières séries... Et d'autres beaux horizons à venir pour tous les personnages qui trouvent une voie personnelle heureuse ! Belle leçon de vie ! J'espère en effet qu'on pourra imaginer une suite sur ces bases là ! Bravo à l'équipe d'acteurs attachants et très justes dans leurs jeux.. Mention spe à Andrea et Gabriel qui m'ont particulièrement ému !!?

Vivi
05/11/2020 à 21:49

Génial Jadoooorrrrre... j'attends la saison 5

Dodo
05/11/2020 à 17:56

On attend la saison 5 avec impatience...Superbe série pleine d'humour...les dialogues sont excellents

Cinégood
05/11/2020 à 10:23

Un épisode 3 légèrement au-dessus du lot avec José Garcia et l'effet miroir entre sa relation et celle d'Andrea.
La fin un peu en mode "lose" et ouverte est une bonne idée.
(Dans un autre genre, ça m'a rappelé la fin de la saison de l'excellente série Friday Nitgh Lights)

L'Arafel
05/11/2020 à 08:54

Oui la saison 4 n'est pas aussi bien que les 3 premières, mais la série reste largement plus intéressante (et infiniement plus drôle) que la critique à charge de M.Janowiak.
Je regrette surtout le peu d'intervention d'Hisham. Sinon, le fait d'ouvrir vers le monde des producteur et à la "vie d'après" est une vraie nouveauté.

Dsyre
05/11/2020 à 02:14

Trop bien cette série avec 1 bonne flopée d'artiste qu'on adore. Bravo Monsieur Dominique Besnehard j'en redemande

Nautilus
04/11/2020 à 20:29

Il était effectivement temps que ça se termine. Malgré quelques répliques encore bien ciselées, les personnages ont perdu de leur panache. Andrea en mère dépassée à perdu tout son mordant. Hervé limite folle hystérique en fait des caisses. Camille est quasi-inexistante... Je trouve que la seule qui s’en sorte bien est Noëmie, quelle super actrice cette Laure Calamy. Le plan de groupe de fin où Hisham éteint la lumière sur l’agence est bien senti et émouvant. Sinon bof...

Plus
votre commentaire