Death Note - Short Stories : le manga culte revient dans un recueil de mini-histoires

Flavien Appavou | 28 mai 2021
Flavien Appavou | 28 mai 2021

Terminée en 2009 en France, la série Death Note a marqué plus d'un lecteur, donnant vie à une série animée et des films plus ou moins réussis. Depuis, les deux auteurs ont continué à écrire des petites histoires sur Death Note et Kana les a compilées dans un juteux recueil, goût pomme.

Pour ceux qui sont passés totalement à côté du phénomène Death Note, voici quelques "notes" de rappel : Ryûk, un shinigami (dieu de la mort en japonais), fait tomber un Death Note (cahier de la mort) sur Terre. Celui-ci tombe aux mains de Light Yagami, qui l'utilise pour tuer des meurtriers, pédophiles, criminels, etc. Le Death Note a plusieurs règles, dont la plus grande est dès qu'on écrit un nom dessus en connaissant le visage de celui-ci, cette personne meurt d'un accident cardiaque. Light devient Kira, le justicier et sera traqué par l'énigmatique L, un détective très charismatique. En utilisant tous les codes du genre policier et suspense, ce manga est un vrai chassé-croisé entre les deux protagonistes pour notre plus grand plaisir.

Ce manga écrit par Takeshi Obata et dessiné par Tsugumi Ôba, est une mine d'or de stratégie et questionne la moralité. Pendant 13 tomes, il fait vibrer nos cœurs et se termine en apothéose mais amenant à plein de débats. Pendant sa parution, les auteurs ont aussi créé des histoires courtes, et il y a un an, un chapitre d'une suite est aussi sorti au Japon. Pour ceux qui ne les auraient pas lus, Kana les ressort donc dans un recueil appelé Death Note - Short Stories.

 

Planche Couleur 2, Takeshi Obata, Tsugumi Ôba, Death NoteCroquer la pomme du vice

 

Death Note - Short Stories contient six histoires courtes. La première est L'histoire de C-Kira écrite à l'occasion de la sortie du film "L : Change the World" en 2008. Un Death Note revient sur Terre trois ans après (spoil) la mort de Light Yagami et fait ravage parmi les personnes âgées, relançant le débat sur la mort et Kira en tant qu'ange de la mort. À travers des répliques cinglantes, les auteurs interpellent le lecteur sur la sempiternelle question de la mort et du passage des générations. On y retrouve tous les protagonistes qu'on a aimé voir dans la série originale qui sont confrontés à ce nouveau "Dieu de la mort", chacun ayant leur position sur le sujet. Une histoire intéressante et divertissante qui fait réfléchir.

La deuxième est L'histoire de A-Kira, publié en février 2020 où Ryûk revient avec un Death Note dans le monde des humains pour s'amuser encore un peu. Il offre le cahier à un jeune homme qui ne l'acceptera que trois ans plus tard, pour le mettre aux enchères... Encore une fois, les deux auteurs regorgent d'ingéniosité dans cette histoire qui caractérise les pires aspects humains. L'argent et la quête d'un pouvoir digne d'un dieu montrent les vils instincts des hommes, mais aussi des politiques. Une histoire sympathique qui permet encore de s'amuser sur la sociologie humaine, toujours bien capturée narrativement et graphiquement.

Pour passer le temps entre ces deux histoires, un yonkoma (des histoires courtes en quatre cases) datant de 2004 à 2005 est proposé. Des mini-histoires rigolotes et sympathiques pour avoir un nouveau regard sur les personnages. Incongrues et débile à souhait.

 

Planche 5, Takeshi Obata, Tsugumi Ôba, Death NoteY'a toujours un monstre sous le lit

 

Après les blagounettes des deux auteurs, on replonge dans la vie de L. dans deux histoires, dont une grâce au prisme de Watari, son précepteur avec L-One Day. Avec son regard bienveillant, on découvre l'origine des étranges comportements de L. Et dans la seconde, L - Wammy's House, on y apprend l'enfance de L, son quotidien et comment il est devenu détective. Très courtes et efficaces, ces histoires permettent d'avoir encore plus d'empathie pour ce cher L

Et enfin, L'histoire de Taro Kagami est le chapitre pilote utilisé pour lancer Death Note. Elle a été originalement publiée en 2003, puis dans le tome 13 pour montrer l'origine et la progression graphique et scénaristique des auteurs. Elle reprend les principaux aspects de l'histoire, mais avec un héros plus jeune en proie à du harcèlement. C'est toujours intéressant de voir d'où partent les idées et comment elles finissent !

 

Planche Couleur 1, Takeshi Obata, Tsugumi Ôba, Death NoteDeath Screen

 

Avec ce recueil d'histoires, Kana nous permet de nous rappeler avec une certaine nostalgie le génie scénaristique et graphique de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba. Ce manga se lit plutôt lentement, car les dialogues et les dessins se savourent et on y perdrait dans la compréhension si on ne s'y attarde pas. Après avoir lu les 13 tomes de Death Note ou les six tomes de la Black Édition toujours disponible en libraires, Death Note - Short Stories est un bon moyen de conclure en beauté cette collection. À défaut des films...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Flavien Appavou - Rédaction
31/05/2021 à 12:06

@RobinDesBois, si tu parles de l'histoire C-Kira, c'est celle qui est paru pour la sortie de L:Change the World. Celle-ci moins consistante, y'a moins de page. Mais questionne pas mal sur la sociologie actuelle du Japon. Donc moins de page, mais pas forcément moins intéressante.

PatrickJammet
31/05/2021 à 08:26

... À vos bons souvenirs De'Wilhelm... Guillaume, le Devil du Wilhelminisme, 1914-1918 ! Affligeant !? Japan/Oléron Is'land !!! De la "conjoncture/investiture "de Trump ?! ..." Kenshiro du Hokuto Shinken", 7ans/35... Robin'ette, Noctule'scent, Bat'man... Nyctalope... L'Indiciel... Pokémons Jesse James, la Légende: Jack !!! Disney, Yoda Korrigan, Ken'nedy "limite" - 1960... https://images.app.goo.gl/LxfpT8UEbpBU5GCz9... https://youtu.be/It3WQxVVifk

RobinDesBois
28/05/2021 à 17:10

J'ai lu " A-Kira" l'année dernière (l'éditeur le proposait gratuitement en anglais sur son site) que j'ai adoré mais j'hésite un peu pour ce recueil d'histoires courtes. Seul "L : Change the World" m'intéresse vraiment, l'histoire est-elle beaucoup plus courte que celle de A-Kira qui a l'air d'être l'histoire la plus consistante du recueil ?

votre commentaire