A Sign Of Affection : tutoriel d'une romance qui communique avec les mains

Flavien Appavou | 24 mai 2021 - MAJ : 25/05/2021 12:18
Flavien Appavou | 24 mai 2021 - MAJ : 25/05/2021 12:18

Quand les fleurs bourgeonnent et que le printemps arrive, la saison des amours peut aussi commencer. Le nouveau manga du duo Suu Morishita nous amène avec douceur dans le monde sans bruit d'un amour où la communication se fait sans son !

Pour enlever la morosité du quotidien, rien ne vaut un petit shojo tout mignon et bien fait. C'est le cas avec A Sign Of Affection sauf que celui-ci n'est pas qu'une histoire d'amour simple comme on a l'habitude d'en lire.

Le manga met en scène Yuki, une étudiante sourde qui passe son temps avec Rin, son amie un peu plus âgée qui l'accompagne pendant les heures de cours pour lui retranscrire les cours en amphi. Yuki fait la connaissance de Itsuomi, jeune homme trilingue qui voyage constamment pour découvrir le monde. Même si le jeune étudiant a bourlingué toute sa vie, le monde de Yuki lui est inconnu. Un monde sans son où le corps parle plus que de normal. Une bonne raison pour découvrir un nouvel univers et pourquoi pas un nouvel amour.

 

Planche, Suu MorishitaTout en douceur

 

Le manga du duo Suu Morishita, connue pour Hibi Chouchou Edelweiss et Papillon (Panini Manga) alors publié chez Shueisha, démarre cette nouvelle série chez Kodansha dans le magazine Dessert et rencontre un véritable succès. À travers cette thématique singulière, les deux autrices consultent régulièrement une conseillère sur la langue des signes japonaise, qui se scinde en deux groupes : langue des signes japonaise et le japonais signé, qui est celui utilisé dans ce manga. 

En se servant de la surdité de leur héroïne, elles parviennent à créer des moments de silence vraiment attendrissant. Les cases se remplissent d'elles même en laissant la place à l'émotion sans un mot, sans une onomatopée. La composition des pages permet de comprendre l'environnement de Yuki et ce qu'elle perçoit. On est avec elle dans son univers sans bruit. C'est apaisant et ça apporte plein de questionnements en même temps. Le regard que lui portent les protagonistes est tous bienveillant et d'une gentillesse extrême, ce qui permet d'attendrir peut-être un peu trop la situation de l'héroïne. 

Tout en étant simpliste dans la langue des signes, ce manga permet aussi de comprendre rapidement les moyens de communication et ce que traversent les sourds, un peu comme dans A Silent Voice (Ki-oon) sans les brimades et avec un œil curieux et amusé. Grâce au savant découpage des autrices, le manga met en avant l'aspect communicationnel de la romance, ce qui donne une plus-value vraiment forte à ce shojo.

 

Planche 1, Suu MorishitaComment ça se dit avec le cœur ?

 

Le travail sur le dessin et la mise en page est d'une remarquable justesse. Les gros plans ainsi que les plans moyens mettent en beauté les expressions ouvertes des personnages. Chaque cadre est travaillé avec soin dans la composition de l'image, permettant au lecteur de vraiment comprendre ce que traverse Yuki, l'héroïne. Une attention est vraiment portée sur chaque détail pour rendre le plus ludique, la lecture de ce manga. Avec son trait fin et son encrage très pointu, Suu Morishita arrive à nous ensorceler tandis que l'on tourne les pages. C'est juste beau et en plus hyper intéressant. 

A Sign of Affection compte 4 tomes au Japon et continue sa publication. Le 1er tome sortira en France le 27 mai et le suivant le 1 juillet aux Éditions Akata. À noter que cette série a reçu en début d’année le Grand Prix du magazine anan (l’équivalent de Elle chez nous). C'est donc un titre à ne pas manquer aussi bien pour son côté romance que sur l'apprentissage de la langue des signes. Et qui sait, grâce à ce manga, vous permettre de mieux communiquer vous aussi vos sentiments !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire