Blue Period : coup de cœur en couleur pour manga noir et blanc

Flavien Appavou | 8 février 2021 - MAJ : 08/02/2021 16:26
Flavien Appavou | 8 février 2021 - MAJ : 08/02/2021 16:26

Après avoir reçu le magnifique Prix Manga Taishô 2020 au Japon, Blue Period de Tsubasa Yamaguchi arrive en France pour nous faire découvrir la peinture et nous immerger dans cet univers si coloré, tout en restant en noir et blanc. Grandiose !

L'histoire est simple : on entre dans la vie de Yataro Yaguchi, un lycéen studieux et sans histoire qui aime bien faire la fête avec ses amis. Le souci c'est qu'il arrive dans son avant-dernière année de lycée et qu'il n'a toujours pas trouvé une voie d'orientation (comme tous les jeunes...). Il tombe par hasard sur une peinture qui lui fait de l'œil, créée par une étudiante de la classe supérieure. Et là c'est le coup de foudre... non pas pour la jeune fille, mais pour la peinture.

Yataro décide alors de s'inscrire au club de peinture de son école (où il ne trouvait à la base aucun intérêt), et se met à fond dans cet art nouveau pour lui, plein de vie et surtout de couleur. Un monde s'ouvre et l'étincelle de la passion s'allume. Un nouveau chemin se dessine pour Yataro, semé d'embuches, dont il devra faire face avec ses crayons et ses pinceaux. En bref : une plongée en noir et blanc dans le monde de la peinture.

 

Planche 2, Tsubasa YamaguchiPlongeon dans ce monde bleu, en noir et blanc

 

Sur le papier, Blue Period raconte peut-être une histoire simpliste au possible, mais elle cache en réalité plusieurs trésors.

Pour commencer, c'est un manga extrêmement pédagogique sur la peinture. Via la passion du héros pour cet art, l'auteur nous décortique les différentes étapes de la peinture académique. En revenant complètement à la base du dessin, de la perspective, des nuances des couleurs... tout en nous prenant la main pour nous guider dans notre lecture, comme pour les traits que doit faire le héros.

De plus, et même si le manga est en noir et blanc, les dessins, le découpage et les doubles pages révèlent des nuances qui nous permettent d'imaginer nous-mêmes les couleurs dans les cases. Tsubasa Yamaguchi va même plus loin en prenant de vrais travaux d'étudiants et de professionnels en exemple pour illustrer son propos et détailler avec minutie chacune des pièces. Un travail d'orfèvre que l'auteur met en lumière pour nous montrer l'apprentissage du héros dans cet univers. Et surtout nous mettre des paillettes de couleur dans les yeux.

 

Illustration Blue Period, Tsubasa YamaguchiNuances de bleu

 

Chaque planche est aussi une petite œuvre d'art à elle seule. Les traits des personnages sont magnifiques. C'est détaillé, expressif et fougueux. L'encrage est aussi au petit oignon, tantôt à l'aquarelle, tantôt en numérique et même parfois juste en crayonné. On sent le plaisir incroyable de l'auteur ainsi que son travail sur chacune des pages. C'est juste magnifique et époustouflant. 

Blue Period est sorti le 20 janvier 2020 chez Pika édition, et le tome 2 sortira le 17 mars de cette même année. On y suivra les pérégrinations et les affrontements de notre héros et de ses amis à coups de crayon, d'esquisse et bien sûr de peinture. C'est un lu et approuvé avec force et vigueur, qui nous permet même de dire qu'avec ce manga, on pourrait nous aussi se remettre à la peinture. Alors à nos pinceaux, mettons-nous aussi le monde en couleur.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hasgarn
08/02/2021 à 22:48

.Un manga sur ma pratique artistique favorite, voilà qui ne manquera pas de m’intéresser !

votre commentaire