Comics

Superman vs Muhammad Ali : le comics improbable où le boxeur légendaire a mis KO le super-héros

Par Lucas Jacqui
5 mars 2023
MAJ : 24 mai 2024
9 commentaires
Ali vs Superman

Parce que Creed III est en salles, on revient sur le crossover improbable de DC Comics qui a vu Muhammad Ali boxer Superman, et le mettre au tapis.

Les comics de super-héros ont été le prétexte à quantité de crossovers étonnants ou de caméos de personnalités réelles inattendus, comme Barack Obama, Donald Trump en MODOK, et à peu près tous les présidents américains. Mais l’une des apparitions de célébrités dans le monde de Marvel et DC les plus célèbres et fascinantes est sans aucun doute celle du boxeur Muhammad (ou Mohammed) Ali en 1978 dans le comics Superman vs Muhammad Ali.

Le champion de boxe affronte Superman sur un ring, une idée qui semble être une vaste blague. Pourtant, DC Comics va traiter ça avec un sérieux incroyable en engageant deux sommités de la bande dessinée américaineNeal Adams et Dennis O’Neil. Les deux artistes vont créer un comics de 72 pages unique en son genre. Car au-delà de son aventure sympathique, Superman vs Muhammad Ali se place dans un contexte social en pleine évolution pour les Afro-Américains. Le choix de mettre Ali contre l’Homme d’Acier n’a donc rien d’une simple plaisanterie et va participer à la légende du boxeur – même s’il n’en a pas besoin.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsLe match du siècle

 

Résumé express

Clark Kent, Lois Lane et Jimmy Olsen s’apprêtent à interviewer un Muhammad Ali en pleine partie de basket quand soudain, un belliqueux alien de la race des Scrubbs se pointe. Sans autre forme de politesse, il impose un duel entre le champion de la Terre et son plus valeureux guerrier. De la victoire du Terrien dépend l’avenir de la planète bleue. À ce défi, Ali répond évidemment présent, mais Superman s’y oppose, lui qui se dit bien plus apte pour ce combat.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsLa banlieue (ultra-détaillé) de Métropolis

 

Comme les deux se chamaillent pour savoir qui aura la responsabilité du destin de la Terre sur les épaules, il est décidé qu’une demi-finale sera organisée entre eux. Ensuite, le vainqueur affrontera le champion alien. Mais histoire que tout le monde soit à armes égales, Ali va… apprendre les rudiments de la boxe à Superman. Heureusement, le Kryptonien la joue fair-play et combat sous une lampe reproduisant la lumière d’un soleil rouge, une étoile qui lui fait perdre ses pouvoirs. De toute façon, en bon représentant de la Terre, il se doit de jouer avec les mêmes armes qu’un terrien, et non celle d’un homme de Krypton.

Le combat de boxe a lieu sur la planète des Scrubbs, sous un soleil vermeil, et est retransmis dans la galaxie entière. Dans le combat entre Superman et Ali, le boxeur a un avantage certain et enchaîne le surhumain de frappes stratosphériques jusqu’à le coucher. Ainsi, le champion de boxe se retrouve à affronter le colosse alien tandis qu’une armada scrubb impatiente attend sa défaite pour anéantir la Terre. Pendant ce temps, Superman profite de l’événement pour détruire les vaisseaux, alors qu’Ali met au sol l’extraterrestre boxeur. Tout le monde est sauvé et rentre au bercail. Durant une petite balade au parc, Ali avoue avoir deviné que Superman est Clark Kent.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsUne correction façon Obélix

 

l’événement

À cette époque, les comics sont en plein dans l’Âge de Bronze, une phase où ils explorent des sujets plus matures et d’actualité (le racisme, la drogue, etc.). C’est donc une décennie de changement pour ce médium, notamment sur la représentation des héros de couleurs. Par exemple, le Faucon partage le titre d’une série avec Captain America en 1971, Luke Cage devient le premier héros afro-américain à avoir sa série en 1972 et Blade apparaît en 1973. C’est dans ce contexte que Julius Schwartz propose l’idée d’un Superman vs Muhammad Ali en 1977. Sur ce projet sont mis Neil Adams et Dennis O’Neil, deux artistes talentueux et modernes ayant travaillé sur les plus gros noms de Marvel et DC.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsThe Greatest

 

Mais faire de Mohammed Ali un personnage de DC ne se fait pas tout seul. Quelques années avant la publication du comics, le boxeur s’est tourné vers l’Islam, et tout particulièrement l’organisation Nation de l’Islam qui rassemble les Afro-Américains musulmans. Depuis ça, Ali a pour guide et mentor Elijah Muhammad, l’homme à la tête de ce groupe religieux. Ce dernier a dû approuver l’idée du comics pour qu’il se fasse, sans ça, pas de Superman vs Muhammad Ali. Ce sont Dennis O’Neil et Neal Adams qui ont dû personnellement aller à la rencontre de Mohammed pour faire valider le projet.

Et en matière d’autorisation, DC ne s’est pas facilité la tâche puisque la couverture du comics événement représente pas moins de 170 célébrités des années 70. À l’aide d’une loupe, on peut donc voir Andy Warhol, les Beatles, Jimmy Carter et de nombreux artistes de DC, aux côtés de Batman et Green Lantern. Sauf qu’il a fallu l’accord de tout le monde pour les faire figurer sur l’illustration. Certains n’ont pas accepté, alors que Neil Adams les avait déjà dessinés. En conséquence afin d’éviter les poursuites, l’artiste a mis une moustache à ceux qui ont refusé, comme à John Wayne, ou changé en d’autres personnages tel que Telly Savalas devenu Lex Luthor.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsOù est Charlie ? niveau légendaire

 

ali est grand

Le choix de mettre Mohammed Ali face à Superman n’a rien d’un hasard. Si le champion est sur les dernières années de sa carrière, il reste tout de même très populaire. L’année de sortie du comics, il perd d’ailleurs son titre de champion du monde pour finalement le regagner quelques mois plus tard. Avec ça, Ali est très engagé dans la lutte pour les droits civiques et veut améliorer l’éducation des jeunes afro-américains. C’est donc un symbole fort que de le mettre à hauteur du super-héros le plus célèbre de tous les temps.

Même si Mohammed Ali n’a pas besoin de mettre KO Superman pour devenir une icône, le comics d’Adams et O’Neil va contribuer à faire entrer un peu plus la star de la boxe dans la légende. Rien que par l’intrigue de Superman vs Muhammad Ali, le sportif n’est pas représenté comme un bête caméo, ou un numéro de cirque couché sur papier. La rencontre des deux hommes s’intègre dans une aventure typique de Superman, et la confrontation contre l’Homme d’Acier n’est même pas le climax du comics. En effet, le véritable sommet de cette histoire est le duel que mène Ali pour sauver la Terre, mis en parallèle (et à égalité) avec la destruction de la flotte alien par Superman.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsFatality

 

Avec ça, les illustrations réalistes et détaillées de Neal Adams rendent un magnifique hommage au boxeur. Le talent du monsieur est tel qu’il a redéfini le style de DC durant cette époque avec notamment les séries Batman et Green Lantern/Green Arrow (écrite par Dennis O’Neil au passage).

Dans des scènes comme l’entraînement qu’Ali donne à Kal-El, ou la manière dont il encaisse les coups de la brute adverse, Adams magnifie les mouvements de l’athlète et sa musculature contractée par l’effort. Surtout, c’est la vision d’un Superman ensanglanté sur une civière qui marque, car c’est en homme vaincu qu’il est représenté – pour plus tard revenir en Superman triomphant.

 

Superman vs Muhammad Ali : comicsPeu peuvent se vanter de mettre Superman dans cet état

 

À la lecture du comics, l’ego de Mohammed Ali a également dû être bien flatté. Pour s’en rendre compte, il suffit de comparer les quelques cases qui introduisent les deux boxeurs. L’accueil enthousiaste que reçoit le champion Scrubb n’est rien comparé à la foule en folie venue de tous les coins de la galaxie qui acclame Ali lors de sa montée sur le ring. Enfin, l’esprit de l’athlète est retranscrit avec justesse, autant dans les piques et traits d’humour du sportif (Adams allait aux entraînements d’Ali pour l’écouter) que dans le message que porte ce comics spécial. Parce que plus que les poings, ce qui a sauvé la Terre, c’est l’honneur, le sens du sacrifice et la droiture dont ont fait preuve Ali et Superman.

Le respect avec lequel a été abordée cette histoire est finalement ce qui lui donne toute sa saveur. Si Superman vs Muhammad Ali est entré dans la légende des comics c’est autant pour son concept vendeur que l’attention minutieuse portée à son exécution. C’est tout cela qui en fait l’une des BD américaines les plus bizarres et géniales à la fois.

Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 9 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
J'ai ce comic de Superman

Il est très beau à tout point de vue. Il est rangé à côté de Superman contre Spiderman, un autre crossover étonnant.

@Prisonnier
Au contraire, le comic book montre que rien ne peut humilier Superman.

Lucas Jacqui

Merci @Gregg et @Aktayr pour les retours ! Ça fait plus que plaisir

Aktayr

Merci @Lucas Jacqui pour cet article de qualité. Et comme l’a dit @Gregg, n’hésitez pas à en faire d’autres d’aussi bien ! Vous décrivez très bien comment un sujet qui aurait pu vite virer au ridicule a été traité avec le plus grand respect. Encore merci !

Musashi1970

J’ai ce Comics dans ma bdthèque, l’idée originelle est bizarre mais la bd est vraiment géniale.
Par contre, bd grand format, plus grande que de l’A3. Pas facile à mettre dans un sac…. Un bd à part, qui fait la part belle à Ali,…. Boxeur adulé à l’époque….

RobinDesBois

Je sais pas ce qu’ils fumaient pour pondre ce genre de scénars mais ils étaient beaucoup plus créatifs qu’aujourd’hui.