Dark Souls 3 : Les premières images fuitent sur le Net et promettent un challenge encore plus corsé

Christophe Foltzer | 9 juin 2015
Christophe Foltzer | 9 juin 2015

Alors qu'on s'éclate toujours autant sur Bloodborne et son univers Lovecraftien en diable, on n'en oublie pas pour autant le prochain Dark Souls 3, qui promet encore une fois de nous ratiboiser le fondement sans autre forme de procès. Faudra quand même qu'on en parle à notre psy pour l'occase.

Alors que From Software avait déjà frappé un grand coup avec Demon Souls à l'époque de sa sortie, c'est bel et bien sa suite, Dark Souls qui a installé définitivement le développeur dans le coeur des joueurs les plus masochistes. Challenge ultra corsé et extrêmement injuste, il en aura découragé plus d'un, mais pour qui persévère, la saga réserve de grands moments.

Si l'existence d'un Dark Souls 3 n'était un secret pour personne, on ne s'attendait par contre pas à ce que les premières infos le concernant fuitent autant sur le net à quelques jours de sa présentation à l'E3. C'est donc le site The Know qui a ouvert les hostilités en dévoilant une gallerie de screenshots magnifiques et macabres, promesses de grands moments de frustration, tout en précisant quelques spécificités de ce nouvel opus.

Ainsi donc, il semblerait que le jeu ne sorte qu'en 2015 sur PS4 et XBox One, mais aussi sur PC (bien que cette dernière reste à confirmer), le soft serait jouable jusqu'à 4 joueurs, proposerait 45 nouveaux ennemis, 15 boss inédits, 10 nouvelles classes de personnage, 100 nouvelles armes et 40 nouvelles armures, bref l'accent a été mis sur la profusion.

On note aussi l'ajout d'une feature assez intrigante, la cérémonie sacrificielle, qui nous permet d'accomplir des rituels macabres en étant durant ce laps de temps vulnérable aux autres joueurs.

Il y a donc de quoi faire et la semaine prochaine, avec l'E3, sera riche en informations. Vivement quoi.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire