Mad Max : Fury Road l'adaptation jeu vidéo dévoile un trailer de gameplay rugissant

Jacques-Henry Poucave | 23 avril 2015
Jacques-Henry Poucave | 23 avril 2015

La dernière fois que nous avions eu un aperçu de Mad Max, le soft développé par Avalanche Studios (Just Cause), le résultat s’annonçait tout simplement abominable. Mais un nouveau trailer axé sur le gameplay vient de nous soulager grandement.

Au final les premières vidéo de l’adaptation vidéo-ludique de la saga de George Miller auront sans doute été dévoilées bien trop tôt, alors que le jeu n’avait encore pas grand chose d’alléchant à nous dévoiler.

Les temps ont bien changé, et si on ne vous fera pas croire que Mad Max s’annonce révolutionnaire ou se destine à être un hit next-gen, l’ensemble a déjà beaucoup plus d’atout dans sa manche.

Techniquement nettement plus abouti, l’univers de Max semble désormais bien vivant, et les waste lands désertiques ont désormais tout d’un lieu hanté, plus que d’une map désincarnée. Entre les ruines, les fous cannibales, les carcasses et les véhicules sauvages, le décors paraît effectivement fourmiller d’une vie chaotique assez fascinante.

Les joutes motorisées s’annonce aussi violentes et que spectaculaires, tandis que les affrontements physiques évoquent ceux des récents Batman de Rocksteady. En beaucoup plus barbares et graphiques.

On ignore encore si le jeu tiendra toutes les promesses de ce trailer, mais à l’évidence, l’idée de pouvoir construire son propre véhicule et l’améliorer, ou encore de trouver dans son environnement les matériaux bruts indispensables à la confection de nourriture ou d’armes, voire de tunning des enfer et également réjouissante.

Les fans noteront une série d’hommages qui vont leur chatouiller les rétines, notamment une arène qui n’est pas sans rappeler un certain Dôme du Tonnerre… Reste désormais à savoir quelle sera l’ampleur de l’air de jeu et surtout si Mad Max saura nous offrir une certaine variété dans ses enjeux. Mad Max est attendu sur PS4, X box One et PC le 1er septembre prochain.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire