Test de Silent Hill sur Wii

Raphaël Carlier | 7 avril 2010
Raphaël Carlier | 7 avril 2010

Après notre aperçu déjà positif, Shattered Memories, dernier opus de la saga Silent Hill débarque dans nos colonnes en test. Un passage sur Wii réussi qui confirme nos impressions.

 

 

Un nouveau départ

 

A l'instar du tout premier volet de la série (sorti en 1999 sur Playstation), le joueur incarne Harry Mason parti à la recherche de sa fille Cheryl après un accident de voiture. Si le postulat de départ est quasiment le même, Shattered Memories, bien qu'empruntant beaucoup d'éléments caractéristiques de la série, opère quelques changements. Tout d'abord dans la charte graphique : un Silent Hill hivernal et silencieux, dont les passages dans le monde altéré plongent désormais le joueur dans un dédale de glace. Pas de quoi crier au scandale, surtout que cette orientation renforce le sentiment de solitude du joueur et de profonde détresse du héros. Une esthétique au service de l'histoire et de l'ambiance. Le changement le plus radical concerne le jeu en lui même, nous plongeant au cœur d'un dédale résolument psychologique.

 

 

L'action à la trappe ?

 

Cette fois impossible de combattre des monstres, il vaut mieux prendre vos jambes à votre cou dans des séquences aussi stressantes que, hélas, redondantes. Heureusement ces passages ne servent qu'à ponctuer une histoire qui malgré ses imperfections sur le rythme s'avère extrêmement passionnante, en partie par l'incidence de nos choix sur le déroulement de l'aventure et la perception de Silent Hill par le personnage. Dans des séquences « flash forward » vous vous retrouvez face à un psychologue aussi ambigüe qu'énigmatique, dont vos réponses à ses questions (certaines donnent lieu à des mini-jeux plus ou moins inspirés) ont un impact direct sur la suite des évènements. De quoi renforcer l'immersion et l'implication du joueur. Les phases d'exploration de Silent Hill servent à consolider l'ambiance et invitent le joueur à interagir avec l'environnement (en grande partie à l'aide de son portable mufti-fonctions) pour résoudre certains puzzles et aussi rencontrer d'autres personnages.

 

 

Un jeu étonnant de maturité

 

À l'heure où les éditeurs tiers ont du mal à imposer leurs titres sur Wii face au monopole Nintendo, les pontes de Climax et de Konami décident de prendre à contre-courant la mode casual et livre « un jeu conçu pour les joueurs ». Une prise de position osée qu'on espèrera payante. Et comme le laisse sous-entendre la mention 16+ sur la boîte, le jeu s'adresse à un public qui saura être réceptif à une histoire au ton très adulte dont le dénouement final s'avère être autant surprenant que poignant (enfin, en fonction de vos choix).

 

Tranchant radicalement avec les habitudes de la série, et même des productions actuelles, ce Silent Hill offre au joueur une expérience prenante loin de ce qui se fait généralement sur la console de Nintendo (et sur les autres consoles d'ailleurs). En dépit de ses quelques défauts comme certains passages barbants et peu inspirés, Silent Hill Shattered Memories est une très bonne surprise.

 

Cliquez sur les images ci-dessous pour en apprendre plus dans notre preview

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire