eFootball 2022 : le successeur de PES déçoit et devient le jeu le plus détesté d'Internet

JL Techer | 1 octobre 2021 - MAJ : 01/10/2021 17:31
JL Techer | 1 octobre 2021 - MAJ : 01/10/2021 17:31

Le jeu de football free-to-play eFootball 2022 vient tout juste de paraître, et il est déjà devenu le jeu le plus mal noté sur Steam.

Les amateurs de jeux de football se sont longuement affrontés afin de savoir qui de Pro Evolution Soccer ou de FIFA était la meilleure simulation de ballon rond. Enfin, l'affrontement a duré pendant les années 90 et début 2000, puisque depuis l'ère PS3/Xbox 360, le match n'en était plus vraiment un. PES avait raté le coche et FIFA avait fini par conquérir le coeur de la grande majorité des joueurs (mais les vrais savent que le meilleur reste Football Manager).

Bon gré mal gré, Pro Evolution Soccer avait fini par redresser la barre avec PES 2017, et s'améliorait par petite touche chaque année, au point de faire à nouveau trembler FIFA. Aussi, quand Konami avait annoncé que PES allait devenir eFootball, et par la même occasion passer du côté free-to-play de la Force, la méfiance a été de mise. Beaucoup de joueurs ont immédiatement crié au scandale, craignant une dégradation de la qualité de jeu, et surtout un contenu surmonétisé. Et les premières bandes-annonces du jeu n'avaient pas rassuré les fans, loin de là. 

 

 

Autant le dire sans détour : les attentes concernant eFootball 2022 étaient faibles, et pourtant, elles ont quand même été déçues. Le titre réussit même l'exploit d'aller directement se classer numéro un du "Hall of Shame" (hall de la honte) des pires jeux PC. Le site Steam250 recense moins de 9% de critiques positives pour le jeu de football, sur plus de 10 000 évaluations. Il parvient même à supplanter les pathétiques Flatout 3 et Uriel's Chasm, dont les réputations de nanars vidéoludiques ne sont plus à faire. 

Mais pourquoi tant de haine ? Tout d'abord, le jeu souffre d'un contenu famélique. Avec seulement neuf équipes jouables, il s'agit d'un retour en arrière incompréhensible, sachant que FIFA 2022 propose plusieurs dizaines d'équipes locales et nationales. Même Nintendo World Cup sur NES en proposait 13... Qui plus est, un seul mode de jeu est disponible pour ceux qui veulent s'essayer au titre sans débourser le moindre sous, pour les modes supplémentaires, il faudra passer à la caisse.

 

photoJouer avec une équipe invisible, un vrai challenge 

 

Par ailleurs, la plupart des joueurs se sont plaints du fait que le gameplay soit bancal, et que l'aspect visuel du titre fasse plus penser à un titre PS3 que next-gen. Enfin, l'ultime raison du scandale, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, ou plutôt la rivière qui a fait déborder le verre d'eau, est la présence omniprésente de bugs en tout genre. C'est bien simple : le jeu ne semble absolument pas être fini. Konami aurait-il fait l'impasse sur le jurisprudence Cyberpunk 2077

Personnages invisibles, visages déformés, joueurs qui se figent à l'écran, arbitre qui se plante dans le sol... Impossible de se croire devant un jeu bel et bien terminé. Il est possible que sa sortie ait été précipitée pour pouvoir faire face au géant FIFA 2022, disponible le 1er octobre 2021. Mais en l'état, le jeu ne peut rien concurrencer du tout. 

 

photoQui a tué l'arbitre ? 

 

Le studio de développement prévoit d'ores et déjà de nombreux patchs et mises à jour afin d'améliorer le jeu, mais vu l'état dans lequel il est, et sachant que Konami n'est pas CD Projekt RED, il est légitime de se demander combien de mois (d'années ?) il faudra pour que eFootball puisse devenir un titre tout juste décent

Pour les curieux, et ceux qui aiment se faire du mal, eFootball 2022 est disponible dès maintenant sur  PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X|S. Le titre devrait arriver sur iOs et Android qu'ici quelques semaines. 

Tout savoir sur eFootball 2022

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire