Netflix achète son premier studio de développement de jeu vidéo

JL Techer | 29 septembre 2021 - MAJ : 29/09/2021 11:20
JL Techer | 29 septembre 2021 - MAJ : 29/09/2021 11:20

Netflix confirme ses envies de conquête du jeu vidéo en achetant son premier studio de développement : Night School Studios.

Rien ne semble pouvoir arrêter la soif de conquête de Netflix. Après le cinéma, les séries, les adaptations de jeux vidéo en anime, le géant s'attaque désormais à la création vidéoludique. Et si certains avaient pu croire que Tudum-Land allait s'en tenir au jeu mobile, ce qu'on aurait pu penser après un premier essai en Pologne (histoire de faire ça loin des regards), la nouvelle qui a été révélée est venue redistribuer les cartes.

En effet, Netflix vient d'annoncer l'achat de son premier studio entièrement dédié au développement de jeu vidéo. Ce sont les Américains de Night School Studios qui ont donc l'insigne honneur de rejoindre l'écurie Netflix comme premier poulain. Une équipe qui a déjà pignon sur rue, puisque celle-ci a été fondée en 2014 et a déjà produit quelques petites pépites comme l'acclamé Oxenfree, un jeu d'aventure aux doux échos de X-Files, le délirant Afterparty (drôle de buddy-movie où on doit se sauver des Enfers avec son meilleur pote) et du jeu mobile dérivé de la série Mr. Robot.

 

photoStranger Things 3 : The Game, disponible en Pologne

 

Bien que Night School n'a pas l'aura d'un CD Projekt Red (The Witcher 3, Cyberpunk 2077) ou d'un Rockstar Games (Grand Theft Auto, Red Dead Redemption), il s'agit d'un studio très respecté dans le milieu de l'industrie vidéoludique, en particulier pour sa capacité à créer des univers étranges, et sa science du story-telling. Proposant des jeux empreints d'influences cinématographiques, de David Lynch aux frères Coen, il n'est pas étonnant que Netflix ait jeté son dévolu sur ce studio (son travail sur Mr. Robot n'y est certainement pas étranger non plus).

Comme on pouvait s'en douter, cette première acquisition ne sera pas la dernière, comme l'atteste Mike Verdu, vice-président du département Développement des Jeux Vidéo pour Netflix. Ce dernier ne cache pas les ambitions de la maison-mère et son envie de continuer à ramener d'autres équipes de développement dans son giron afin de s'assurer un catalogue capable de satisfaire le plus grand nombre :

"Nous continuerons de travailler avec des développeurs du monde entier et de recruter les plus grands talents du secteur pour élaborer une collection de jeux exclusifs destinés aux joueurs de tous les types et de tous les niveaux. Comme nos séries et films, ces jeux feront partie de l’abonnement Netflix, sans publicité ni achats intégrés. Restez à l’écoute, d’autres nouvelles sur le sujet arriveront bientôt."

 

photoLe délire halluciné de Oxenfree

 

Concernant la future ludothèque Netflix, celle-ci baigne encore dans un certain flou artistique. Mais entre les adaptations en jeux mobiles de Stranger Things proposées à l'essai en Pologne, et la nature des travaux de Night School Studios, il se dessine un projet très axé sur les jeux d'aventure ou du moins avec une forte composante narrative. Supposition que vient confirmer Sean Krankel, l'un des fondateurs de Night School, dans un billet de blog :

"Night School souhaite développer ses aspirations narratives et conceptuelles à travers des jeux originaux et distinctifs. Netflix offre aux réalisateurs de films et de séries télévisées, et maintenant de jeux vidéo, un espace sans précédent pour créer et diffuser d'excellents divertissements à des millions de personnes. Nos explorations dans le domaine du gameplay narratif et la capacité de Netflix à soutenir divers conteurs se sont combinées de manière naturelle. C'est comme si les deux équipes étaient arrivées instinctivement à cette conclusion."

En attendant les prochaines nouvelles du front jeu vidéo de Netflix, il est possible de découvrir Oxenfree pour une poignée d'euros sur Xbox One, PS4, Switch, PC et mobiles iOS et Android. Night School a de son côté confirmé que Oxenfree II était toujours en développement sur toutes les plateformes de jeu, et que son rachat par Netflix n'aurait aucune influence sur le développement du titre.

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Haha
30/09/2021 à 07:34

Cette miniature est l’une des plus putassière de l’histoire du site.
Quel fascinant naufrage.

GTB
29/09/2021 à 18:04

@Beerus> Toujours la même rengaine idiote et vaine...

Beerus
29/09/2021 à 14:08

Ils mangent à tout les rateliers, ils savent pas faire de films alors des jeux vidéos........

votre commentaire