Kena : Bridge of Spirits - premiers avis enthousiastes pour le Zelda-like de la PlayStation

JL Techer | 22 septembre 2021
JL Techer | 22 septembre 2021

Après de multiples retards, Kena : Bridge of Spirits arrive enfin sur PlayStation et PC. Les premiers avis sont tombés : l'attente en valait-elle la peine ? 

Lancer une nouvelle licence est toujours une route semée d'embûches. Difficile de se faire une place au soleil entre des mastodontes comme Horizon Forbidden West ou God of War : Ragnarök. Et pourtant, le petit studio américain Ember Lab avait réussi à attirer sur lui toutes les lumières lors de la présentation de son titre Kena : Bridge of Spirits lors de l'événement Futur of Gmanig de Sony en juin 2020.

Annoncé en grande pompe comme l'un des titres importants du catalogue PlayStation 5 (bien qu'il sorte également sur PC et PS4), son aspect visuel très inspiré des productions Pixar et Ghibli avait su séduire le public, et avait fait monter la hype à propos de Kena. Ajoutons à cela le fait que le studio clame haut et fort son amour de la licence Zelda (au point de réaliser un fan film Majora's Mask en hommage à la série), et il n'en fallait pas moins pour que les attentes autour du jeu atteignent des sommets. 

 

photoEn direct des studios Ghibli

 

Après plus d'un an d'attente, et de multiples reports (le titre était initialement prévu pour la fin d'année 2020) qui ont peu à peu transformé la patience en inquiétude, Kena : Bridge of Spirits est enfin disponible. Si la promesse d'une grande aventure à la Zelda parait être tenue, il faut tout de même plus prendre pour exemple A Link to the Past et Link's Awakening plutôt que Breath of the Wild. Pas de monde réel ouvert à l'horizon, puisque le jeu se structure autour de petits hubs connectés les uns aux autres. 

Du côté du pitch, rien de bien nouveau, Kena fait dans le classique, mais efficace. Titulaire du titre de gardienne des esprits, la jeune héroïne doit accompagner les âmes des défunts afin de passer du monde physique au monde spirituel. Pour ce faire, elle dispose de tout un panel de capacités magiques, qui lui serviront non seulement à guider les esprits, mais aussi à se défendre et à libérer son monde du joug d'une force démoniaque. 

 

photoBalade champêtre

 

Cependant, malgré les références appuyées à de grands noms du jeu vidéo (dont Pikmin pour la gestion des bestioles appelées "Rots" qui suivent partout l'héroïne), le titre semble parvenir à se forger sa propre identité. Tout d'abord grâce à sa direction artistique, puisque le jeu est somptueux, en particulier sur PS5. Les visages rondouillards des personnages principaux et le design des Rots font mouche, et les rendent immédiatement attachants. 

De plus, le gameplay du titre semble avoir bénéficié d'une grande attention de la part des développeurs, afin de fournir un jeu aux mécaniques bien huilées à défaut d'être foncièrement originales. Kena dispose d'un bâton magique qui lui sert de couteau suisse magique : elle peut s'en servir pour combattre au corps à corps, le transformer en arc, ou faire apparaitre une barrière de protection. Les habitués de jeu d'action-aventure à la troisième personne ne seront donc pas pris au dépourvu. 

Si d'aucuns ont tout de même pointé du doigt quelques faiblesses, notamment concernant le scénario et de la durée de vie (entre 10 et 15 heures), et au niveau de la technique sur PS4, il est important de garder en tête qu'il s'agit du premier jeu d'un petit studio. Un premier jet qui a conquis la plupart des rédactions spécialisées, malgré quelques réticences chez certains qui ont regretté le manque d'originalité du titre. Revue de presse. 

 

photo2021 c'est l'année du S pour les noms d'animaux

 

"Tout ce qui est proposé par Ember Lab est bien fait et même si Kena Bridge of Spirits est un jeu d’aventure à la structure finalement très classique et parfois même un peu répétitive, la réalisation et la direction artistique sont époustouflantes. L’incroyable bande originale d’inspiration indonésienne saura vous transporter pour votre voyage dans l’univers de Kena." IGN

"Préparez-vous à passer en mode photo de nombreuses fois au cours de votre partie. Bridge of Spirits est aussi beau qu'un jeu peut l'être, et cette beauté encourage l'exploration - vous voudrez voir tout ce royaume fantastique. Les artistes d'Ember Lab font ressortir chaque petit détail, qu'il s'agisse de la forêt tentaculaire que Kena traverse ou des petites créatures qu'elle rencontre en chemin." Game Informer

"Si vous étiez impatients de voir Kena, vous allez probablement l'adorer. [...] L'action est légère, l'aventure est épique et les Rot, bien qu'ils n'aient pas assez de temps à l'écran et n'aient pas assez d'importance dans le récit, sont de parfaites mascottes. Si vous hésitez, sachez qu'il s'agit de tout ce que vous attendiez d'après la toute première bande-annonce. Rien de plus, rien de moins." The Gamer

 

photoDans le mille pour Kena

 

"L'une des choses auxquelles je ne m'attendais pas dans Kena : Bridge of Spirits, c'est que, malgré son charme et son côté mignon, le jeu est traversé par un courant sous-jacent très sombre. Au fur et à mesure que le jeu avance, vous rencontrez des personnages qui ont besoin de votre aide et qui ont leur propre histoire entrelacée, remplie de chagrin, de lutte et de désespoir." Dualshockers

"Pour un premier jeu, Ember Lab affiche déjà une assurance technique insolente avec un titre à la réalisation impressionnante qui donne littéralement la sensation d'évoluer dans un film d'animation somptueux. Spécialiste de la CGI, le studio nous gratifie d'une sublime collection de cinématiques éblouissantes où s'écrit son histoire, mais le jeu en lui-même n'a très souvent rien à envier à ces images dignes d'un film." Gamekult

 

photoRessentir les critiques positives et en faire une force

 

"Kena : Bridge of Spirits présente le syndrome du premier jeu - quelque chose avec pleine de bonnes idées affaiblies par son exécution. S'il marche bien [...] ce sera parce que nous accordons souvent plus d'importance à l'apparence et aux mécanismes des jeux AAA qu'aux tentatives d'innovation. Je suis sûr qu'avec cette base, Ember Lab a un grand jeu en lui, mais ce n'est pas encore ça." EuroGamer

Pour une première réalisation, le studio Ember Lab a frappé un grand coup, avec un titre solide et efficace, qui bien qu'il n'invente pas vraiment grand-chose, réussit à faire bien tout ce qu'il entreprend. Une valeur sûre du catalogue PlayStation. Kena: Bridge of Spirits est disponible depuis le 21 septembre 2021 sur PS4, PS5 et PC (via Epic Games Store)et bénéficiera d'une sortie en édition physique Deluxe sur consoles PlayStation d'ici à la fin d'année.

Tout savoir sur Kena: Bridge of Spirits

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire