Apple vs Epic Games : pourquoi le studio derrière Fortnite perd des sommes d'argent colossales ?

Antoine Desrues | 9 août 2021 - MAJ : 11/10/2021 10:13
Antoine Desrues | 9 août 2021 - MAJ : 11/10/2021 10:13

Malgré le succès de Fortnite, Epic Games connaît de sacrées pertes d'argent suite à ses investissements dans sa plateforme de distribution.

Depuis le 3 mai 2021, le procès entre Apple et Epic Games a débuté. Pour rappel, le studio créateur du phénomène Fortnite a attaqué la marque à la pomme pour "abus de positions dominantes", au vu des taxes importantes imposées par le store d'Apple, notamment sur la monnaie virtuelle du Battle Royale. Alors que Fortnite a essayé de contourner le problème en proposant aux joueurs des achats directs au sein du jeu, Apple a rétorqué en supprimant le titre du store.

Dès lors s'est enclenchée une bataille juridique étonnante, qui a eu pour principal bienfait de dévoiler des informations supposément confidentielles sur une industrie d'habitude assez imperméable en ce qui concerne la révélation de ses chiffres. Epic a notamment été contraint de mettre en avant les recettes spectaculaires engrangées par Fortnite, mais il est bon de rappeler que l'éditeur est bien plus que cela, puisqu'il s'est surtout fait connaître pour la conception de l'Unreal Engine, l'un des moteurs graphiques les plus importants du marché.

 

photoÀ l'assaut d'Apple

 

Par ailleurs, Epic Games a profité du succès de son free-to-play pour lancer sa propre plateforme de distribution de jeux, l'Epic Games Store. Outre le fait que l'éditeur a pu y rassembler plus facilement les titres qu'il a acquis au fil du temps (comme Rocket League et Fall Guys), la société y a vu l'opportunité de s'imposer sur un marché ultra-saturé, et toujours dominé par le géant Steam.

Pour autant, on pouvait se demander comment Epic allait s'y retrouver sur le plan financier, étant donné que sa plateforme a choisi une approche particulièrement agressive. En plus de promettre une meilleure rémunération pour les développeurs des jeux distribués (et donc une marge de profits moindre), Epic a su fidéliser une partie de sa clientèle en mettant à disposition chaque semaine un jeu gratuit. Un lourd investissement qui pourrait certes se montrer efficace sur le long terme, mais qui a encore à faire ses preuves.

 

photoL'Epic Game Store

 

Et justement, cette semaine, les avocats d'Apple ont descendu en flèche l'Epic Game Store, alors même que l'éditeur a argué que la structure valait bien l'App Store en matière de revenus. La défense de la firme à la pomme a réagi à cette assertion en se montrant intraitable :

"L'Epic Game Store n'est pas rentable et est incomparable à l'App Store. Et il ne sera pas rentable avant au moins plusieurs années, si ce n'est jamais."

 

photoÇa tire à balles réelles !

 

En effet, le procès a permis d'apprendre qu'Epic Games a perdu environ 181 millions de dollars dans sa plateforme en 2019 et 273 millions de dollars en 2020. La société a même déjà prévu une perte de 139 millions de dollars en 2021, malgré une croissance jugée importante. Même après avoir mis sur la table 444 millions de dollars de garanties minimales l'année dernière, la firme n'a pas élevé ses revenus au-dessus de 401 millions de dollars. En bref, l'investissement à perte d'Epic Games s'élèverait à hauteur de 500 millions de dollars, tandis que la lente progression de son système ne rendrait pas la chose rentable avant 2027.

Reste maintenant à voir si le succès important de Fortnite (qui a sans surprise résonné jusqu'à Roblox) et la place de choix d'Epic Games dans le marché du jeu vidéo seront suffisants pour que la société conserve son cap et ses objectifs, malgré cette perte conséquente d'argent. On espère en tout cas que le procès Apple/Epic aura encore quelques perles du genre à nous révéler.

Tout savoir sur Epic Games

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
RobinDesBois
10/08/2021 à 20:49

@Karlito dans tous les cas ils font ce qu’ils veulent, s’ils veulent un système fermé c’est leur choix à moins qu’ils ne soient condamnés à l’ouvrir mais j’imagine pas le bordel si ça arrive: ça pourrait donc concerner Nintendo et Sony.

Quand aux 30% c’est la commission appliquée par tout le monde: Apple, Google, Sony, Microsoft, Nintendo.

Si Epic ne veut pas sortir ses jeux sur une plateforme fermée et bien rien ne les y oblige ils n’ont qu’à pas adapter leurs jeux pour iOs, Nintendo et Sony.

Karlito
10/08/2021 à 09:47

Apple a baissé sa commission à 15%, après l'enclenchement du procés. Une maniène de retirer une épine dans un dossier déjà bien piqué, de jouer la boîte sympa alors que ce n'est qu'une tactique judiciaire, en plus ils ne perdent que trés peu d'argent, comparé aux grands développeurs par exemple.

maxleresistant
10/08/2021 à 09:45

Simple google search:

« 97 % des revenus d'Epic Games
Des documents du procès, il ressort que Fortnite a rapporté 5,477 milliards de dollars en 2018 et 3,709 milliards en 2019, soit 9,186 milliards de chiffre d'affaires en deux ans sur un seul jeu. »

Les 500 millions de « perte » sur le game store, c’est un investissement pour l’avenir. Tout comme les rachats de studio etc
Epic est loin d’être en difficulté

RobinDesBois
09/08/2021 à 23:49

Ce conflit s'inscrit clairement dans la rivalité commerciale Chine-USA Tencent détenant une grande partie d'Epic. Et bien entendu Epic ne s'est pas attaqué à Sony et Nintendo qui ont exactement la même politique qu'Apple avec un store fermé parce qu'ils ne peuvent pas se mettre toutes les plateformes à dos non plus preuve que leur argument libertaire et leur pseudo défense des petits developpeurs est juste un prétexte. Surtout qu'Apple a baissé sa commission à 15% pour les développeurs qui génèrent moins d'1 Millions de dollars de CA.

votre commentaire