Red Dead Redemption : Aperçu d'un grand Western

Raphaël Carlier | 28 janvier 2010
Raphaël Carlier | 28 janvier 2010

Le mois dernier nous étions invités à découvrir le dernier né de Rockstar (GTA) : Red Dead Redemption. Et pour enfoncer le clou le titre était même jouable lors d'une récente présentation. Incontestablement une des grandes attentes de cette année.

 

Tout d'abord une leçon d'histoire s'impose. Sorti en juin 2004 sur PS2 et Xbox, Red Dead Revolver fut une bonne surprise. Projet tout d'abord initié par Capcom qui le laissa tombé par la suite, c'est finalement Rockstar San Diego qui reprit le projet de se Western d'action. Mais aujourd'hui point question de livrer juste une suite, le studio de San Diego entend bien révolutionner les jeux en monde ouvert, pas moins !

 

L'histoire prend place durant la fin de la conquête de l'Ouest, à l'heure où les trains sillonnent les Etats-Unis. John Marston décide de changer de vie après avoir été laissé pour mort par son gang à la suite d'un hold-up raté. Mais son passé aura tôt fait de le rattraper. Sa famille prise en otage par le Bureau of Investigation (qui deviendra plus tard le FBI), Marston devra travailler pour l'état et retrouver les membres de son gang de jadis pour les envoyés six pieds sous terre.

 

Mais rassurez-vous, pas question d'être un homme de loi non plus (même si certaines missions vous feront progresser aux côtés de Shérifs) ; si le mot d'ordre est liberté, à vous de choisir d'aider les forces de l'ordre ou de semer le chaos. Ainsi votre réputation et votre honneur seront constamment mis à l'épreuve et changeront le point de vue à votre égard des habitants, de la milice et de l'armée. Masquez-vous le visage d'un foulard et abattez quelqu'un dans la foule ou bien volez un cheval et vous vous retrouverez avec tous les chasseurs de primes du coin à vos trousses. La jauge « Wanted » dont votre poids en dollars ne cessera d'augmenter au fur et à mesure des mauvaises actions peut redescendre à zéro si vous trouvez une lettre de grâce à ramener à un représentant de l'ordre local ou si vous effectuez une bonne action. Des choix, le jeu en est truffé.

 

Mais parlons maintenant d'un élément très important dans le Western, les incroyables Landscapes. Le moteur propriétaire Rage déjà à l'œuvre dans Table Tennis et GTA IV dévoile ici tout son potentiel. Normal vous diront les développeurs puisque ce moteur graphique a été développé spécialement pour Red Dead en développement depuis bientôt 6 ans. A l'écran ? Sans doute les paysages les plus vastes et les plus détaillés dans l'histoire du jeu vidéo. Bluffant. Allié à une gestion de la physique réussie grâce au moteur Euphoria (GTA IV) l'immersion est garantie. Les développeurs ont même poussé le vice jusqu'à mettre en place tout un écho système et une gestion aléatoire d'évènements. Donc si vous décidez de promener en dehors des routes, rien ne se passera jamais deux fois de la même façon. Ajoutez à ça un cycle jour/nuit dynamique et même une gestion de la météo au fil des saisons (neige, pluie,...) et vous comprendrez que jamais l'Ouest Sauvage n'aura été aussi séduisant.

 

Les villes ne sont pas oubliés et réservent leur lot de missions, de malfrats à dessouder, et de choses à acheter, puisqu'un système économique qui promet d'être conséquent est également de la partie. Et pour les amoureux des Saloons il sera toujours possible d'aller boire un verre en jouant aux cartes, faire une partie de bras de faire ou tout un tas de jeux inspirés.

Un petit mot encore sur les combats puisque le jeu en est truffé, et bien si à première vue on retrouve le système de GTA IV (couverture, visée auto, etc) Red Dead Redemption est bien plus maniable qu'on pourrait le penser, aidé par le fameux "Dead Eye" (déjà présent dans Revolver) qui, pour peu que vous ayez débloqué la compétence, vous permet de viser tranquillement vos ennemis avant de vider votre chargeur. Jouissif et efficace. Sans compter que vous pouvez réagir avec le décor (ami des lampes à huile et caisses explosives,...) pour accélérer l'issu des combats.

 

Domptage de chevaux (les plus réussis dans un jeu vidéo), chevauchées au soleil couchant, duels, chasse à la prime, tout vous est permis dans ce jeu qui promet d'être à la hauteur de ses ambitions. Rockstar tient là un jeu à fort potentiel dont nous n'avons pas finis de vous parler avant sa sortie le 27 Avril prochain sur Xbox 360 et PS3.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la vidéo de présentation

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire