Festival du jeu vidéo 2009 : Moteur, action !

Stéphane Argentin | 21 septembre 2009
Stéphane Argentin | 21 septembre 2009

Lorsque vous êtes habitués depuis des années au calme des salles obscures au gré des différents festivals de cinoche (Deauville, Cannes, Venise, Gérardmer...), pénétrer pour la première fois de sa vie dans le Festival du jeu vidéo n'a rien à voir. Mais alors, rien à voir du tout ! Même l'attaché de presse (JB) qui nous conviait deux jours plus tôt à la fête semble avoir lui aussi bien du mal à s'en remettre. Il faut en effet quelques minutes pour s'acclimater à la déferlante d'images et de sons qui vous assaillent sitôt franchies les portes de ce 4ème Festival du jeu vidéo qui s'est tenu au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris du 18 au 20 septembre 2009.

 

La veille de l'ouverture étant destinée à la presse (et accessoirement à la venue du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand), la foule des grands jours n'était pas encore là (70.000 visiteurs prévus et dépassés) et c'est donc avec une certaine facilité que l'équipe d'EcranLarge allait pouvoir flâner dans les allés et, le temps d'un après-midi, laisser de côté son autre passion dévorante qu'est le cinéma. À moins que la découverte des petites merveilles présentes ne soit là pour rappeler à quel point les deux univers (ciné et jeu vidéo) ont décidément de plus en plus de points en commun...

 

Retrouvez également nos photos du salon dans la galerie ci-jointe (de bien jolis clichés qui vous donneront, à vous aussi, très envie de jouer...).

 

 

Call of Duty : Modern Warfare 2
Éditeur : Activision
Sortie française : 10 novembre 2009
Support : Playstation 3 / X-Box 360 / PC

La raison originelle de notre venue sur le salon, c'est lui : Modern Warfare deuxième du nom. Dire que pour cette entrée en matière, la claque fut de rigueur pour Flav et Stf serait un doux euphémisme (Ilan était déjà trop occupé ailleurs : cf. photo plus bas). Après une attente très raisonnable (dix petites minutes), nous pénétrâmes donc dans une pièce où nous attendait un vidéoprojecteur d'une taille à peu près aussi indécente que celle de l'écran sur lequel la démo allait avoir lieu (environ 3,5m de base à vue de nez), le tout branché sur un système audio 5.2 (deux caissons de basses qui n'ont pas manqué de se faire entendre). Débutant tel Cliffhanger (oui, le très bon film de Renny Harlin qui prête d'ailleurs son nom au niveau dévoilé) et s'achevant par une poursuite vertigineuse en jet-ski que n'aurait pas renié le meilleur de James Bond, les images qui défilent en jettent un max (et le son itou avec une utilisation 5.1 plus que convaincante).

Entre ces deux morceaux de bravoure : de l'infiltration certes assez classique de prime abord mais néanmoins redoutablement efficace où les headshot et la discrétion sont à privilégier jusqu'à ce que la situation ne dégénère. Nos rétines et nos oreilles en prennent plein la tronche tant ce niveau laisse entrevoir une réalisation technique d'une solidité à toutes épreuves : apparition de buée sur la vue subjective, intelligence des ennemis qui se mettent à couvert, bruits omniprésents dans les enceintes (blizzard et autres avions de chasses en tête)... Comme toujours, la diversité des missions proposées et la durée de vie seront le facteur déterminant pour savoir si le jeu saura se hisser au niveau de son prédécesseur, le bien nommé Call of Duty 4 : Modern Warfare, mais en l'état, les prémices dévoilés s'annoncent plus que prometteurs.

À défaut de pouvoir tester de nos propres mains ce morceau de campagne solo (un membre du staff US d'Activision s'en chargeait pour la énième fois de la journée au point de spiner des adversaires à peine distinguables à travers la purée de pois présente à l'écran), possibilité nous était ensuite offerte d'essayer un niveau en coop. Si le démonstrateur susnommé se joua de la mort, il en fut tout autrement dans notre cas. Et les deux trouffions d'EcranLarge de passer de vie à trépas à maintes reprises en l'espace de quelques minutes dans un traquenard qui ne fut pas sans rappeler celui tendu par Ed Harris aux commandos de Marines de la séquence des douches de The Rock. Mais peu importe le nombre de "Game Over" subit, la démo solo nous avait déjà tant éblouie qu'il nous tarde à présent de pouvoir en essayer davantage à la sortie définitive du jeu en novembre prochain.

Lui aussi remis de ses émotions, Ilan rejoignait le team de choc EcranLarge qui décidait alors de se disperser afin de poser ses petits doigts boudinés sur un maximum de jeux très attendus dans les mois à venir, tout en essayant d'échapper aux différentes créatures présentes sur les stands. Petit résumé de ce périple.

 

Uncharted 2 : Among Thieves
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Sortie française : 14 octobre 2009
Support : Playstation 3

Après un premier opus (Drake's Fortune) très impressionnant sur le plan technique mais encore perfectible en termes de gameplay (trop court, répétitif...), le second volet entend bien corriger ces défauts. Côté mise en scène et maniabilité, le niveau jouable sur le salon en impose. L'entrée en matière se révèle des plus impressionnantes : armé de ses seules baskets et d'une mitraillette, Drake doit échapper à un gigantesque camion tout droit sorti du Salaire de la peur qui lui fonce dessus dans une ruelle étroite. Puis notre héros de s'adonner à une petite partie de plate-forme, de poteaux électriques en balcons afin de contourner les obstacles infranchissables qui jonchent les rues de la ville à feu et à sang. C'est beau (une multitude d'effets en tous genres à l'écran), ça répond au quart de tour, des petites aides (désactivables) vous évitent de rester bloquer, la visée lors des scènes de gunfights est précise... Bref, ne reste plus qu'à juger des améliorations espérées / apportées vis-à-vis des quelques lacunes de son prédécesseur...

 

Bayonetta
Éditeur : Sega
Sortie française : Janvier 2010
Support : Playstation 3 / X-Box 360 

Imaginez le Dante de Devil May Cry avec des talons hauts, une combinaison en cuir moulante et des lunettes digne d'une institutrice et vous obtenez... Bayonetta. À défaut d'originalité, cette donzelle virevoltante fait tomber ses adversaires comme des mouches à grand renfort de plomb et de tatanes dans un univers visuellement très réussi. Reste à savoir si ce défouloir clairement destiné aux mâles débordant de testostérone tiendra sur la durée.

 

Stéphane Argentin

 

Stf en charmante compagnie !

 

God of War III
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Sortie française : 1er trimestre 2010
Support : Playstation 3

Si vous pensiez que God of war I et II avaient déjà placé la barre très haute en termes de boucherie, préparez-vous à un défilé de tripes avec ce nouvel opus  dont l'ultra violence ferait passer ses grands frères pour de charmantes aventures de Oui-Oui ! Décapitations et autres démembrements en tous genres, tel est le pain quotidien de Kratos qui, nanti de nouveaux pouvoirs, massacre à tout va avec une démesure peu commune à l'univers vidéo ludique. Barbare, dantesque, monstrueux sont les termes qui viennent immédiatement à l'esprit dès lors qu'on se met à jouer quelques minutes à ce 3ème chapitre qui au-delà de son aspect bigger (animations belles à pleurer, effets spéciaux hallucinants) surprend par son gameplay étonnamment aisé et des mises à mort aussi originales qu'ultra gores. Assurément l'un des temps forts de la PS3 en 2010. On en a déjà l'eau à la bouche !

 

Brutal Legend
Éditeur : Electronic Arts
Sortie française : 16 octobre 2009
Support : Playstation 3 / X Box 360

Avis aux amateurs de gros sons qui dépotent : oubliez les riffs de guitare endiablés de Guitar Hero et prêtez plutôt allégeance au bien nommé Brutal Legend, mix déjanté entre Devil May Cry et Wayne's world ! Héros virtuel de cette virée d'enfer, Jack Black interprète Eddy, roadie de son état propulsé dans un monde mystérieux et dangereux composé de headbangers zombies et autres démons survoltés. Pour se défendre dans cet environnement hostile et ultra référentiel, ce héros malgré lui n'aura au départ à disposition qu'une guitare très électrique et une hache tranchante comme l'acier idéale pour décapiter les monstres un peu trop collants. Humour et action sont donc au rendez-vous de ce jeu d'aventure totalement frappadingue rendant aussi bien hommage à l'heroic fantasy qu'au Métal (très) hurlant. Un cocktail détonnant et jouissif relevé par l'abattage d'un Jack Black en très grande forme !

 

Tekken 6
Éditeur : Namco Bandai
Sortie française : 30 octobre 2009
Support : Playstation 3 / PSP / X Box 360

L'épisode de trop pour le célèbre jeu de baston qui tente poussivement de rivaliser avec Street Fighter IV. Au programme : de nouveaux personnages, un gameplay amélioré ainsi qu'une refonte du mode Tekken Force. L'ensemble a beau être joli et fluide, et est censé remonter la barre en termes d'animations, la version qui nous a été présentée lors de ce festival était assez répétitive et peu convaincante. Gageons toutefois que les « améliorations » apportées à ce 6ème chapitre séduiront les fans de la franchise, les autres risquent fort de rester de marbre et préféreront certainement se tourner vers les autres classiques que sont Mortal Kombat et Street Fighter dont les versions next gen se sont montrés à la hauteur de nos attentes.

 

Je conclurais enfin en disant que ce festival nous a montré des titres très prometteurs avec le seul et même mot d'ordre : repousser les limites encore et toujours. Vivement l'année prochaine !

 

Ilan Ferry

 

Ilan en charmante compagnie lui aussi !

 

Gran Turismo 5
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Sortie française : Décembre 2009
Support : Playstation 3

La célèbre franchise de course automobile de la marque Playstation revient en version complète après le Prologue qui a su contenter quelques fans. La démo jouable du Festival proposait un circuit (Tokyo R246) et une voiture. Mise à part des graphismes améliorés avec la HD, cette démo ne montre pas encore tous les atouts et potentiels de cette suite très attendue où les dégâts, entre autres nouveautés, devraient faire leur apparition.

 

Dante's Inferno
Éditeur : Electronic Arts
Sortie française : 12 février 2010
Support : Playstation 3 / Xbox 360 / PC / PSP

Vous avez aimé God of War et Dead Space ? Figurez vous que l'équipe derrière Dead Space a aimé God of War (comment peut-on leur en vouloir ?) et propose d'appliquer quasiment le système de jeu du dieu de la guerre dans l'univers de La Divine Comédie du poète italien Dante Alighieri. Vous incarnez donc le personnage de Dante parti à la recherche de sa dulcinée Béatrice à travers les neuf « cercles infernaux ». Celui proposé en démo jouable semblait être la Luxure où une diablesse géante à la poitrine généreuse mais putride sécrète par ses tétons de « gentils » nourrissons dotés de lames ainsi qu'une femme sans bras qui fonceront sur vous sans vergogne. La sentence pour la diablesse sera le feu provenant de têtes de cobras que vous actionnerez de part et d'autre du lieu où vous vous trouvez malgré les assaillants. Si vous trouvez que God of War III n'est pas assez glauque, l'enfer de Dante vous comblera. La descente est prévue pour février 2010.

 

Left for Dead 2
Éditeur: Valve Software
Sortie française : Indéterminée (prévue aux USA le 17 novembre 2009)
Support : Xbox 360 / PC

Peu d'originalité pour cette suite qui sortira outre-Atlantique à peine un an après le premier opus. Si le fun des combats contre les hordes de zombies durant le jour et la nuit est bien là, il n'y a aucune amélioration graphique à noter. On a plus la sensation d'être devant un Left for Dead 1.5 qu'autre chose. Quelques changements dans le système de jeu sont prévus mais l'intérêt semble limité. A voir lors de sa sortie.

 

Heavy Rain
Éditeur: Sony Computer Entertainment Europe
Sortie française : Début 2010
Support : Playstation 3

Une des attractions du stand Sony avec God of War III : le titre Heavy Rain fera parler de lui à sa sortie courant 2010. Développé par l'équipe du français David Cage (réalisateur et scénariste du jeu), Quantic Dream, ce jeu nous propose de suivre quatre personnages différents qui devront tous se poser la question : « Jusqu'où peut-on aller par amour ? ». Au menu, une ambiance sombre sous une pluie battante, des graphismes travaillant au corps les possibilités visuelles de la Playstation 3 avec une motion capture saisissante afin de donner aux personnages des émotions proches de la réalité et un gameplay chahutant nos habitudes. La démo jouable sur le salon était la même que celle du salon Gamescom de Cologne où l'on incarne l'agent du FBI / Profiler Norman Jayden qui cherche des informations sur un certain « Mad Jack » dans une casse. Pour cela, il questionne le gérant qui l'envoie balader et nous nous retrouvons en quête d'indices grâce à l'ARI (une paire de lunettes de soleil associé à un gant noir), qui nous donne une réalité augmentée de l'environnement où des empreintes et autres traces de pneus peuvent être repérées. Le titre de Quantic Dream s'avère prometteur bien qu'un test en salon ne permet pas une exploration plus approfondie. Avis donc aux amateurs de thriller, de polar noirs et de jeux vidéo atypiques.

 

Une charmante compagne de combat !

 

Présentation de jeux

Assassin's creed 2
Éditeur: Ubisoft
Sortie française : 20 novembre 2009
Support : Playstation3 / Xbox 360 / PC

Après un premier épisode aux temps des Croisades, nous incarnons cette fois l'assassin Ezio dans l'Italie de la Renaissance à travers les villes de Rome, Florence et Venise. Si le gameplay a été en partie revu (avec l'apparition d'armes et d'objets crées par Léonard de Vinci dont un pistolet), la réalisation des missions a changée. Vous ne serez plus obligés d'atteindre un point de vue Aigle pour voir une partie des cartes avec les missions secondaires, ces dernières sont d'ailleurs cachées dans des cages de pigeons voyageurs... Vous pourrez également acheter des mercenaires pour créer une diversion, empoissonner une cible ou encore utiliser la vision d'Aigle tout en bougeant le personnage. Plus beau, plus long et plus grand, cette suite saura captiver de nouveau les fans du premier opus.

 

Aliens vs Predator
Éditeur: Sega
Sortie française : Février 2010
Support : Playstation3 / Xbox 360 / PC

Avant d'être à l'origine de deux films produits par Paul W.S Anderson, Alien vs Predator a été un fantasme concrétisé en jeu vidéo il y a déjà 16 ans. La franchise relancée sur PC en 1999 avait connu une suite (AVP : Extinction) sur Playstation 2 et Xbox en 2003. Aujourd'hui le célèbre clash bestial cinématographique débarque sur les consoles next gen avec des graphismes et une ambiance époustouflantes. Comme toujours, vous aurez le choix d'incarner un Predator, un Alien ou un Marine tout cela en HD avec une bande-son inquiétante. La vision du Predator nous ramène littéralement dans le film de John McTiernan (démembrements gores en sus) tandis que la vision du Marine rappelle à coup sûr le Aliens, le retour de James Cameron avec le jeu de lumière du vaisseau et les sons des armes qui semblent repris directement du film. Si ce FPS ne brille pas dans son originalité, il promet un bon défouloir avec des séquences inquiétantes bien sympathiques.

 

Avatar - The Game
Éditeur: Ubisoft
Sortie française : Décembre 2009
Support : Playstation3 / Xbox 360 / PC / WII / PSP / Nintendo DS

Outre un énorme buzz dans les salles obscures, le nouveau projet de James Cameron se fait attendre sur toutes les consoles du moment. La présentation du jeu sur le salon s'est faite avec l'aide d'un écran Panasonic 3D car la version PS3 pourra proposer le jeu dans ces conditions. L'effet n'est pas aussi concluant que celui vu en salles mais il demeure efficace et vaut bien mieux que la 3D que l'on peut voir actuellement en Blu-ray. C'est donc sur une planète Pandora volumineuse et profonde que nous évoluerons avec un soldat dont l'attirail changera au cours de la partie. La vidéo de présentation nous a permis de voir le jeu avec un Na'vi utilisant un arsenal plus  tribal que le soldat qui lui pourra à certains moments entrer dans un robot de combat (comme on peut le voir dans la bande-annonce du film). Tout comme le long-métrage, le jeu vidéo garde sa part de mystère, bien que nous sachions déjà que l'histoire sera différente de celle du film. Toujours est-il que l'effet 3D permettra là encore une nouvelle expérience. Wait & see.

 

Flavien Bellevue

 

 

Moi j'ai joué au foot sur une PS3 (FIFA 2010 de Electronic Arts, NDLR) et j'ai rien compris de comment il fallait faire mais à la fin c'est le PSG qui a perdu comme dans la vraie vie... :o((( Décidément les jeux vidéos, c'est de la merde ...

 

Sandy Gillet

 

 

Remerciements à l'agence Cartel et au Festival du jeu vidéo.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire