Alien vs Predator, Isolation... avant Alien : Fireteam, on a classé les meilleurs jeux de la licence

JL Techer | 24 août 2021 - MAJ : 30/08/2021 10:00
JL Techer | 24 août 2021 - MAJ : 30/08/2021 10:00

Avec ses sales bestioles dégoûlinantes au sang acide, des vaisseaux perdus dans l'espace, de fragiles humains et des marines surarmés, la saga Alien constitue le matériau idéal pour être adapté en jeu vidéo. À l'occasion de la sortie de Aliens : Fireteam Elite, on a classé les meilleurs jeux adaptés de la licence culte.

Dès 1982, sur Atari 2600, le xénomorphe a pris ses aises sur consoles, PC et bornes d'arcade. Cette première adaption est une sorte d'ovni, copie étrange de Pac-Man où le héros de pixel doit fuir les aliens à travers des couloirs en deux couleurs. Depuis, la bête de H.R. Giger a largement su se rattraper et son pédigrée vidéoludique s'est étoffé de très bons jeux, voire de quelques chefs-d'oeuvre. 

 

photoPac-Alien-Man

 

À l'instar de son modéle cinématographique, qui part de l'horreur pure avec Alien, le huitième passager pour aller jusqu'aux extrèmes nanardesques de Aliens vs. Predator : Requiem, les jeux adaptés de la licence ont pu ratisser large en termes de genres. De la stratégie en temps réel au survival-horror dans l'espace, en passant par le shooter nerveux, Écran Large vous propose un classement des meilleurs jeux Aliens, tous supports confondus.

 

PhotoUne bien belle dentition

 

7. Aliens Versus Predator : Extinction (PlayStation 2, Xbox, 2003)

C'est quoi ce jeu : Sur le papier, réaliser un jeu de stratégie en temps réel dans l'univers d'Alien peut paraître assez loufoque. Et pourtant, en prenant comme modèle l'illustre Starcraft, le studio Zono Incorporated (disparu des radars en 2007 après avoir fait quelques jeux éducatifs pour History Channel) a eu une idée lumineuse. Les developpeurs se livrent à une légère transposition des races et espèces disponibles dans le jeu de Blizzard : les Zergs deviennent les Aliens, les Protoss sont les Predators et les Terrans sont des Marines. 

Pourquoi c'est le plus bizarre : La formule aurait pu fonctionner à merveille, si l'intelligence artificielle des différentes races n'avait pas été d'une stupidité absolue. Vos personnages courent dans tous les sens et se précipitent sur le moindre ennemi comme un fan de Star Trek sur une poupée du Captain Kirk. À cela s'ajoute une maniabilité difficile d'accès, le jeu ne se jouant qu'à la manette, ce qui apporte une énorme couche de frustration à qui tente l'expérience. Dommage pour lui car s'il était sorti sur PC et non pas sur PS2 et Xbox, Extinction aurait aisément pu devenir un incontournable

 

photoUn arrière-gout de Starcraft

 

6. Aliens : Colonial Marines (PC, Xbox 360, PlayStation 3, 2013)

C'est quoi ce jeu : Avec Gearbox Software (Borderlands) aux commandes pour une adaptation en FPS de la licence Alien, rien ne pouvait mal se passer. Enfin, dans le meilleur des mondes tout cela aurait dû marcher, et ce ne fut pas le cas ici. Le scénario du jeu prend place directement après Aliens, le retour et vous met dans la peau du caporal Christopher Winter, dont l'unité répond à l'appel de détresse lancé par Hicks à la fin du film. 17 jours après vous voilà donc plongés en enfer, avec une quantité monstrueuse de xénomorphes à vos trousses

Pourquoi c'est celui avec le plus de testostérone : Jouer un marine armé jusqu'aux dents prêt à chasser de l'Alien était une promesse réjouissante, mais le jeu ne sera pas à la hauteur des attentes. Avec son moteur graphique daté et des monstres à l'IA douteuse, le jeu qui devait offrir de grands moments de terreur n'est en fin de compte qu'un simple FPS. Face à la concurrence de Bioshock Infinite, sorti la même année, le titire de Gearbox ne tient pas la route. Cependant, il reste un bon défouloir, et grâce aux mods réalisés par les fans, il est aujourd'hui un FPS assez réjouissant, surtout en mode coopératif.  

 

photoAlien, le bondissant passsager 

 

5. Aliens vs. Predator 2 (PC, Mac, 2001)

C'est quoi ce jeu : Après un premier FPS honnête mais un peu mou du genou réalisé par Rebellion Developments en 1999, Monolith Productions reprend à son compte la bannière Aliens Vs. Predator. Rien à voir avec les honteux Alien vs. Predator ou AVP: Requiem, ici le jeu fait suite à la scène de fin de Predator 2, où un crâne d'Alien est exposé dans la salle des trophées du Prédator.  AVP 2 propose trois campagnes bien distinctes selon la race que vous choississez d'incarner : Marine, Alien ou Predator.

Pourquoi c'est mieux que les films AVP : A contrario de son prédécesseur, AVP 2 propose un scénario à la tension permanente où les trois voies narratives s'entrecroisent et s'influencent mutuellement. Le jeu multiplie les moments cultes et les instants de bravoure : si vous jouez l'alien, vous débuterez en temps que face-hugger, le Predator usera de tout son arsenal (dont le viseur laser triple), et le Marine fera face seul à des menaces qui le dépasse. Le titre de Monolith est une masterclass recommandée à tout fan de la saga Alien, et à tout amateur de FPS.

 

photoUn Marine mal barré

 

4. Alien vs Predator (Arcade, 1994)

C'est quoi ce jeu : Dans les années 90, Capcom est au sommet de son art dans les salles d'arcade. Fort d'un CV comprenant Final Fight, Street Fighter 2, Captain Commando ou Punisher, l'entreprise japonaise lance en 1994 une véritable petite bombe avec sa version de Alien VS Predator. Non seulement il s'agit d'un beat'em up de haute volée, au gameplay exemplaire et aux graphismes somptueux, mais aussi d'une adaptation très fidèle des comics paru chez Dark Horse. 

Pourquoi c'est le plus fun : Le titre est agrémenté de nombreuses cut-scenes permettant de profiter d'un scénario très fouillé pour ce style de jeu. Se déroulant sur Terre dans un futur où les aliens ont proliféré, AVP made in Capcom met en scène quatre personnages, dont deux Predators, une certaine Lynn, et surtout le Major Dutch Schaefer, une version cybernétique du Arnold Schwarzenegger du film Predator. Prenant le contrepied des poncifs de la saga, le jeu prend le pari de ne pas poser les joueurs en victime, mais en machines de guerre capable de faire un génocide dans les rangs des aliens ennemis. Un titre indispensable, fun au possible et particulièrement jouissif, surtout en mutijoueur.

 

photoPour une fois qu'on n'a pas peur de ces sales bêtes

 

3. Alien 3 (Super NES, 1992)

C'est quoi ce jeu : Soyons clair dès à présent : la version Super Nes de Alien 3 est parmi les meilleurs jeux de la licence jamais sortis. Extrêmement fidèle à l'ambiance des films, le titre offre un cocktail de jeu d'action et d'exploration inspiré de Metroid mais en y apportant une bonne dose d'horreur. Le joueur y incarne Ripley, perdue dans le dédale des couloirs de la prison Fury 161, où elle devra libérer les prisonniers kidnappés par les xénomorphes. 

Pourquoi c'est le Metroid de la licence :  Les missions y sont très variées, et Ripley doit entre autres souder des portes de sécurité, ou détruire les ruches des aliens. Le réalisme est de mise, les animations de l'héroïne sont impressionnantes pour une console 16 bits, et l'ambiance sonore contribue fortement au sentiment de terreur ressenti en jeu. Bien qu'en 2D, les aliens sont effrayants, et leurs cris glacent le sang. Si Alien 3 a été un cauchemar pour son réalisateur, ce jeu est lui aussi un cauchemar, mais de toute beauté et un authentique exploit de l'ère 16 bits. Ne vous faites pas berner par les multiples itérations d'Alien 3 sur MegaDrive, Nes, Game Gear ou autre, il s'agit d'ersatz de jeux d'action qui n'arrivent pas à la cheville de ce chef-d'oeuvre. 

 

photoKill it with fire !

 

2. Alien Trilogy (PC, Saturn, PlayStation, 1996)

C'est quoi ce jeu : Certes, le terme "trilogy" est ici un peu abusif, puisque ce FPS tire sa trentaine de niveaux des trois premiers films de la franchise, et ne suit pas vraiment leurs événements ni leurs scénarios. Mais ceci n'est qu'un détail tant le titre est bourré de qualités. S'il accuse un peu le poids des années, surtout au niveau graphique, Alien Trilogy reste l'un des meilleurs FPS de l'ère PlayStation, et est toujours aussi passionnant 25 ans après sa sortie.

Pourquoi c'est celui qui mérite un remake : Le jeu se distingue par un design sonore impeccable avec des bruitages d'armes particulièrement bien restitués, et par une ambiance lourde, amenant un sentiment d'angoisse constant. La pauvre Ripley que l'on incarne ici peut mourir à chaque instant, et les aliens qu'elle croise, bien qu'étant de simples sprites 2D, sont terrifiants. Pour ne rien arranger, ils sont nombreux et surgissent sans crier gare de n'importe quel détour ou bouche d'aération. On vous parlait il y a peu d'une liste de jeux qui mériteraient un remakeAlien Trilogy aurait très bien pu en faire partie. 

 

photoComment un sprite peut-il à ce point faire peur ?

 

1. Alien : Isolation (PC, PlayStation 3, Playstation 4, Xbox 360, Xbox One, 2014)

C'est quoi ce jeu : Après le beat'em up, le metroidvania, et le FPS nerveux, c'est en effectuant un retour aux sources de la saga que Creative Assembly et Sega sont parvenus à accoucher d'un authentique chef-d'oeuvre. Fini les couloirs remplis de xénomorphes et de face-huggers, ici, la terreur vient d'une seule créature (spoiler alert : de deux créatures en fait). Dans la peau d'Amanda Ripley, la fille de l'héroïne de la tétralogie Alien, le joueur va devoir apprendre à se cacher et faire profil bas dans les couloirs de la station Sevastopol pour ne pas finir dans l'estomac du xénomorphe. 

 

photoCache-cache, niveau expert

 

Pourquoi c'est la crème de la crème : Cette partie de cache-cache mortelle dans une station spatiale est un bonheur pour les fans de la franchise. Le fan-service y est savamment dosé, quelques visages bien connus de Alien, le huitième passager sont présents, et le détecteur de mouvement emblématique sera votre meilleur ami. Et si l'histoire n'est pas d'une grande originalité, son rythme et sa narration sont parfaitement maitrisés. Nous étions revenus dans cet article sur la génèse tumultueuse de ce jeu essentiel pour tout gamer. Il mérite de figurer en belle place dans votre ludothèque. Autant dire que Aliens : Fireteam Elite aura fort à faire pour espérer lui voler le titre de meilleur jeu adapté de la licence Alien

 

 

Tout savoir sur Aliens : Fireteam Elite

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Murmille
26/08/2021 à 23:12

Extinction derrière cette vieille saloperie de Colonial Marines, j'avoue que ça m'a fait bizarre. Et pourtant Extinction est mauvais.

Pas testé les mods par contre, ça m'intéresse.
9 ans plus tard je parie que la version Steam plante toujours.

Et j'ai vu un com se demandant pourquoi le AvP de 2009 de Rebellion n'est pas cité : parce qu'il est mauvais.

Dalk'hüs
26/08/2021 à 10:36

Pourquoi il n'y a pas le Alien vs Predator de 2010,le jeux fais par SEGA et Rebellion, sans déconner le jeux est génial et ses 3 campagne sont assez sympas à jouer, le multi hyper vif mais rageant psk les aliens sont broken mais oui non ! Je veux voir le AVP (2010) dans ce classement !!!

Ioni
26/08/2021 à 01:30

Alien isolation est le meilleur alors qu'il a été fait par des spécialistes du jeu de stratégie (les total war), donc totalement en dehors de leur zone de confort.

Arbiter
25/08/2021 à 13:38

AvP 2 et son multi de folie !!! Qu’est ce que j’ai pu passer des heures des jours pendant des années dessus.. j’ai jamais retrouvé de telles sensations sur un multi depuis..

BruceWayne
25/08/2021 à 13:25

Alien Isolation est une véritable pépite ! J'ai jamais autant faire dans mon pantalon qu'en y jouant ! :D

Krakenstein
25/08/2021 à 00:17

Si vous n'aviez pas cité le jeu d'arcade, j'aurais poussé une de ces gueulantes...

RobinDesBois
24/08/2021 à 23:25

@Kyle Oui le gameplay des Aliens était inédit pour l'époque, et très immersif. Ca me rend nostalgique tout ça le temps passe trop vite :(

petitloir
24/08/2021 à 20:59

Vous n’avez pas évoqué alien sur jaguar. Le seul bon jeu de la console et qui me semble peut avoir une place dans ce top.

Kyle Reese
24/08/2021 à 17:49

Je rejoins totalement @RobinDesBois sûr le premier Aliens vs predator PC.
Une claque, la première fois si je ne me trompe pas que des enemies pouvaient grimper aux murs et se mouvoir au plafond. Comment ça m’avait perturbé au début.
Et jouer un predators surpuissant et surtout un Alien qui pouvait aller partout c’était totalement inédit un très grand fps. Le 2 était peut être un peu plus beau mais les décors un peu trop touffu et confus, je l’ai moins apprécié que le premier et ne l’ai même pas fini car je n’avais pas retrouvé les meme sensations de gameplay.

Ray Peterson
24/08/2021 à 17:31

Aliens VS Predator de Capcom en 1994!!!! Rien que le titre du générique apparaissant dans la typographie de ces 2 films envoyait du lourd. Bon après, fallait prendre les predators bien plus puissants que les humains sinon c'était un peu chaud.
Mais n'empêche, le bestiaire de folie, un nombre incroyable d'ennemis à l'écran, pas de ralentissement, des super armes à gogo dont les fusils des marines de Aliens qui avaient les mêmes bruits de balles que le film. Tout est bourin, fun, décomplexé et techniquement au top!

Plus
votre commentaire