Pour Mick Garris, c'est bien Tobe Hooper qui a réalisé Poltergeist, et pas Steven Spielberg

Christophe Foltzer | 15 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 15 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Tobe Hooper nous a quitté il y a quelque semaines et nous sommes encore inconsolables. C'est toujours pareil quand une personne, presque un ami de la famille tant il nous a accompagné depuis toujours, disparait subitement. Mais c'est aussi le moment idéal pour remettre quelques pendules à l'heure.

Il y a un gros débat, et peut-être un gros malentendu, autour de Tobe Hooper concernant son film Poltergeist, réalisé en 1982. Le jeune metteur en scène dirige alors son premier gros film de studio, avec Steven Spielberg à la production et, à peine le film sur les écrans, les premières rumeurs ne tardent pas à émerger : Ce n'est pas Hooper qui aurait réellement réalisé le film mais bel et bien Spielberg. Le fait que les rapports et le tournage aient été très compliqués entre les deux hommes n'est un secret pour personne mais, bizarrement le fin mot de l'histoire ne nous avait jamais été donné. 

 

Photo

 

On avait pensé détenir enfin la vérité à la mi-juillet lorsque John Leonetti, assistant-cadreur sur le film, avait clamé que c'était bien Spielberg qui l'avait mis en scène, Hooper ne servant que de prête-nom et, si l'on était un peu tristes de l'apprendre, cela confirmait ce que l'on pensait depuis longtemps. Or, voici qu'aujourd'hui le réalisateur Mick Garris nous dit tout l'inverse, lors d'un épisode de l'émission Post Mortem, où il était venu rendre hommage à Tobe Hooper :

"Je m'occupais de la publicité de Poltergeist et beaucoup de personnes parlaient de la situation entre Spielberg et Tobe Hooper. De mon point de vue, c'est le premier film de studio de Tobe. Spielberg avait écrit le script, était sur le plateau et produisait le film. Et c'est un réalisateur passionné par son métier, il vit et respire le cinéma. Et oui, je l'ai vu monter vers la caméra pour dire qu'il valait mieux faire certaines choses de telle manière, avec Tobe qui regardait, mais c'était toujours Tobe qui disait "action" et "coupé". Tobe était très investi dans la pré-production et le tournage. Mais Spielberg est le genre de personne qui va tenter de prendre le tournage en main. Vous êtes sur votre premier film de studio, Spielberg vous a engagé, et il est très impliqué dans le projet. Allez vous dire "Arrête ça... Laisse-moi faire" ? C'est ce que Tobe a fait."

 

Photo

 

On le voit, l'affrontement entre les deux cinéastes semble avoir été constant, animés par leurs passions et tentant chacun d'imposer sa version du métrage. Mais, pour qu'il n'y ait plus de malentendu, Mick Garris a précisé encore plus sa pensée.

"Tobe Hooper a réalisé le film. mais Spielberg a aussi beaucoup de choses à voir dans la réalisation. La controverse est toujours vivante mais Tobe est une part bien plus cruciale dans l'existence du film. En tout cas voir les deux travailler sur ce film a été une expérience extrêmement enrichissante pour moi.

Tobe état un grand metteur en scène. Je ne pense pas que Spielberg le contrôlait. Je pense qu'au contraire il était très enthousiaste. Et personne n'était là pour protéger Tobe. Il était présent tout du long et toute la pré-production est de son fait. Tobe en récolté les mérites, parce que justement il le méritait. Et tout le monde a dit ça, même Steven Spielberg. Alors oui, Spielberg était très impliqué. Mais c'est un film de Tobe Hooper."

Entre le vrai et le faux, où se trouve la vérité ? Probablement quelque part entre les deux.

 

Monstre

Tout savoir sur Poltergeist

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
16/09/2017 à 15:55

Ma perception de Tobe Hopper fait que je ne range pas parmi les types sympas : outre le meme sourire narquois et méprisant sur TOUTES les photos du bonhomme, il n'y a jamais eu de personnages sympathiques dans TOUTE sa filmo (Leatherface est détestablement fascinant) et Poltergeist est le seul film où l'on s'identifie à cette famille de classe moyenne (tiens : mais c'est la sensibilité de quel réalisateur ça ?) et où l'on vibre pour le destin de la petite fille, tout en ayant une belle galerie de seconds roles captivants (Zelda). Tobe Hopper a t il déjà dessiné un beau personnage ? C'est Spielberg qui a fait le film et Tobe ne fut juste qu'un réal de seconde équipe à contribuer sur deux trois plans à y mettre sa "patte". Le ton du film, la sensibilité et les thèmes font que pour moi c'est plié, et ça sent la signature de Steven.

west666
15/09/2017 à 14:49

tomtom 15/09/2017 à 12:42

euhhh pkoi ne pas demander directement a spielberg ?

+1
euuuu lol oui je comprends pas pourquoi surtout qu'il est vivant ça irait plus vite de demander directement a l'intéressé que de partir dans les théories fumantes ^^

tomtom
15/09/2017 à 12:42

euhhh pkoi ne pas demander directement a spielberg ?

votre commentaire