Glass, Spawn : le producteur Jason Blum parle de films "vraiment différents"

Mise à jour : 24/09/2017 05:11 - Créé : 13 septembre 2017 - Alexis VIELLE
Photo Bruce Willis, Samuel L. Jackson
26 réactions

Glass , ou quand Captain America rencontre Insidious ? 

C’est un vrai retour en grâce que nous offre M. Night Shyamalan en renouant avec la recette qui avait fait son succès. Une démystification du superhéros entamée dans Incassable , continuée dans Split et qui se poursuivra dans Glass où le réalisateur retrouvera Sam jackson, le fameux Mr Glass. Jason Blum, patron de la boutique ultra-lucrative qui nous a offert moult pépites indépendantes (Whiplash, American Nightmare ou Get Out) et producteur du précédent film du cinéaste The Visit, se confie au micro de Collider sur la forme qu’aura la suite très attendue de l’univers étendu :

« Bien sûr ce sera un film de superhéros, mais il sera très différent. Ce sera loin d’être un film Marvel, mais bien un film de superhéros. »

 

Photo Samuel L. Jackson

 

Glass dans Incassable

 

Shyamalan serait-il le nouveau fer de lance de l’interprétation des superhéros sur grand écran ? On n’en doute mais la démarche est intéressante. Prendre le contrepied de ces dieux en collants trop lisses pour nous offrir un monde de superhéros pas si héros que ça. Un film d’horreur de superhéros ? Au vu des précédentes productions de la maison, responsable de l’abondance des films d’épouvantes qui pullulent sur nos écrans depuis quelques années, entre Insidious et autres Paranormal Activity, curieux de découvrir le résultat qui pourrait prendre la tangente des blockbusters aseptisés, en proposant des oeuvres audacieuses, libres de tout cahier des charges trop contraignant propre au genre.  

 

Photo James McAvoy

  

Autre projet excitant :Todd McFarlane's Spawn . La culte et cauchemardesque bande dessinée s’offrira une seconde jeunesse sur grand écran, après le fiasco de 1997. Un film réalisé par Todd McFarlane, créateur original de l’œuvre de papier, bien décidé à adapter son propre bébé. Jason Blum revient aussi sur le ton du film :

« Spawn est un genre particulier de superhéros. J’aime l’idée d’avoir un film de ce genre avec un budget réduit. L’histoire sera directement inspirée des comics et j’ai entièrement confiance en Todd McFarlane. »

Spawn avec un budget réduit ? On demande à voir… Quand on voit le résultat concernant le film de 1997, qui était pourtant doté d’un budget correct de 40 millions, on est en droit de se poser des questions. Bref, comme ils disent outre-Manche : wait and see... 

 

Photo Bruce Willis, Samuel L. Jackson

 

commentaires

Alexis VIELLE - Rédaction 13/09/2017 à 15:06

@Redmond Barry @cepheide

C'est exactement ça ! :)

https://www.ecranlarge.com/films/news/994415-spawn-de-grosses-revelations-par-son-createur-sur-l-avenir-du-film

cepheide 13/09/2017 à 14:46

Redmond Barry : c est exactement ça. On verra spawn à la maniere du requin des dents de la mer.

Mordhogor 13/09/2017 à 13:22

Excellente idée. Incassable reste pour moi un film fascinant, maîtrisant sa lenteur et redessinant le concept de "super". Split en est une déclinaison tout aussi heureuse, même si complètement différente dans la forme - il s'agit d'un thriller - et prenant toute son emphase dans la scène finale, prometteuse d'un univers qui se dessine, et donnant réellement envie de voir. Marre des collants et des capes !

Redmond Barry 13/09/2017 à 13:13

Concernant Spawn et son budget réduit, il est de toute façon pas question que Spawn soit véritablement le personnage principal.

Je crois que c'est au travers de Sam and Twitch, que le spectateur découvrira Spawn. En tout cas c'est ce qu'il me semblait. Non ?

votre commentaire