Ça : l'interprète du clown maléfique en dit plus sur la suite du massacre

Jacques-Henry Poucave | 7 septembre 2017
Jacques-Henry Poucave | 7 septembre 2017

C’est dans une quinzaine de jours que le plus redoutable des clowns, Ça, se chargera de nous coller une frousse de tous les diables.

Pour autant, nous n’en aurons pas fini de sitôt avec la création la plus terrifiante de Stephen King, puisque le film réalisé par @Andrés Muschietti ne sera que le premier volet d’un diptyque. Le metteur en scène est donc déjà à l’œuvre sur la suite des aventures du Club des Loseurs, que nous retrouverons 27 ans après leur aventure initiale.

Et si tous les héros du métrage auront logiquement pris un coup de vieux, celui qui devrait le plus évoluer sera l’abominable créature qui donne son titre au film et au roman éponyme : Ça, cette chose dont la seule vision aurait le pouvoir de rendre fou n’importe quel adulte.

 

Photo Ca

Un monstre bien loin de l'être qu'un clown...

 

Une bonne nouvelle, la mythologie établie par Stephen King étant terriblement riche. En effet, les lecteurs se souviendront que dans le texte original, au fur et à mesure que l’intrigue progresse, de menace abstraite, puis de monstruosité toute proche, Ça devient un véritable protagoniste, qui prend occasionnellement le contrôle du récit.

Par conséquent, on espérait que le réalisateur oserait se pencher plus avant sur le background de ce monstre à part et fascinant. D’après l’entretien accordé par son interprète Bill Skarsgård à Metro UK, nous allons être servis comme il faut.

 

Photo , Bill Skarsgård

Une vraie gueule de porte-bonheur

 

« Je serai de la partie mais tout ce que je peux dire, c’est que nous en sommes au commencement et j’en suis encore à discuter avec Andy pour comprendre ce que sera le film. C’est une autre histoire mais je suis excité à l’idée de plonger plus loin avec le personnage, car nous allons explorer la nature de Grippe-Sous.

Il y a une profondeur et une transformation chez Grippe-Sous entre la première et la dernière scène, c’est tout un cheminement et je suis content que vous me parliez de cela, que ça ait résonné en vous – c’est vraiment ce que je veux faire ressentir aux gens, « Mais attendez une minute, qu’est-ce que c’est que cette créature ? »

Je crois que c’est ce qui m’intéressait et c’est là où je veux aller avec le second film, me plonger dans la psychologie et la métaphysique de cet être inter-dimensionnel. »

 

PhotoRendez-vous le 20 septembre !

 

Tout savoir sur Ça

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

KronosEmpire
08/09/2017 à 15:18

Il est tout simplement exceptionnel battant le telefilm de 1990, superbe et les effets ne son pas exagéré... a ne pas croire, ce n est pas un film gore mais bien fantastique horrifique. La scène de georgie restera légendaire par contre... bon film a vs people

Winters59
08/09/2017 à 12:31

J ai été le pire ce jeudi en Belgique (sortie cette semaine) et ce chapitre un est juste exceptionnel. Je ne sais pas si en France il y a des cinémas qui propose le son atmos mais je l ai vu dans ces conditions et nous sommes immergés durant 135 minutes..
je le conseille vivement !!!!

votre commentaire