Box-office : sur le marché américain, la déroute est encore plus terrible que prévu

Jean-Luc Hassaique | 6 septembre 2017
Jean-Luc Hassaique | 6 septembre 2017
Photo Geoffrey Rush
83

On savait depuis un moment que le box-office estival américain aurait des airs de catastrophe, mais les derniers chiffres évoquent une véritable déroute.

Sans ajuster l’inflation, les chiffres d’été du cinéma américain, période qui fait traditionnellement office de véritable locomotive pour les studios, présente une chute de 14,6% par rapport à l’année 2016, d’après l’agrégateur de données comScore. Pour la première fois depuis 2006, moins de 4 milliards de dollars auront été amassés durant cette période.

 

Photo Mark Wahlberg

 

Mais il y a beaucoup plus inquiétant. Liés à l’inflation, et plus généralement aux fluctuations économiques, les sommes charriées par le box-office peuvent être relativisées. Ce qui s’avère très préoccupant pour l’industrie américaine, c’est la baisse de fréquentation, soit une donnée bien plus objective. Comme quoi, le public pourrait bien se lasser des énièmes Transformers 5Pirates des Caraïbes 5...

Du 5 mai au 4 septembre 2017, le cœur de la saison donc, 430 millions de tickets ont été vendus, soit le plus bas chiffre depuis 25 ans. Une situation de plus en plus problématique, ainsi que nous l’avions expliqué dans ce DOSSIER.

 

Photo Johnny Depp

commentaires

Bubu
07/09/2017 à 12:35

Transformers 5 est un gros navet pirates des Caraïbes 5 est très moyen et bientôt c est star wars qui est le remake de l empire contre attaque

doc savage
07/09/2017 à 09:06

c'est pas du racisme de dire que les principaux investisseurs de l'industrie du cinéma américain sont Israeliens et c'est pas un secret non plus!d'ailleurs leur susceptibilité nous a privé de grand artiste comme Mel GIBSON !
le racisme c'est plutôt qu'aucuns acteurs noirs américains ont été nominés en 2015 et 2016 à Hollywood !!!!
bientôt,c'est la Chine qui va prendre le relais alors question racisme j'ai pas fini d'être catalogué!

shagon
06/09/2017 à 18:53

Les blockbusters sortent toute l'année ( Logan, Kong : Skull Island, Star Wars 48... ), l'époque des étés avec des gros chiffres record d'entrées chaque week-end est révolu.

Il faut dire que les s"ries ont poussé si loin l'audace dans leur sujet et la psychologie des personnages que les gros films américains deviennent mièvres.

utopise
06/09/2017 à 17:43

en 1) @doc savage : c'est quoi le rapport à part du racisme de base?

Sinon en 2) c'est certes triste économiquement mais ça devrait pousser les studios à reconsidérer la production des films. Les licences (transformers, pirates des caraibes etc...) c'est bien sur le papier mais sans scénario plus beaucoup de monde n'a envie de voir ça.

Roukesh
06/09/2017 à 17:25

Triste situation. La qualité n'a pas été au rendez-vous non plus, en même temps.
@doc savage: Le rapport?

doc savage
06/09/2017 à 15:02

c'est israel qui va pas être content !!

votre commentaire