Ça : les nouvelles critiques US du film enfoncent le clou !

Alexis Vielle | 6 septembre 2017
Alexis Vielle | 6 septembre 2017

Effrayant, superbe, réalisé d'une main de maître, Pennywise les a tous séduit.

Les premières critiques avaient fait l’unanimité. Si on pouvait douter d'un tel enthousiasme sur le film, les  nouvelles critiques US viennent de tomber et ne font au final qu’enfoncer le clou de ce qui semble devenir comme la nouvelle référence de l’horreur moderne. Andres Muschietti doit flotter sur un petit nuage. En attendant qu'il se consacre au roi des vampires Dracula... 

 

Photo Ca

  

Cinemablend

« Magnifique représentation du chef d’œuvre de King. Le film est puissant, captivant aussi bien sur l’aspect visuel que psychologique. Le design de Grippe-Sou est parfait et les seconds rôles ne sont pas en reste. Muschietti réussit à créer un univers riche en jonglant sur l’horreur et sur la perversion. » 

Variety

« Suivant parfaitement le roman, Muschietti a construit un film qui réussit à rassembler un groupe de jeunes à la fois drôle, irritant, sympathique, d’une fidélité parfaite au roman. Sauf que le film cherche constamment à trouver son rythme et baisse en intensité au fur et à mesure de son avancée narrative. »

 

Photo Ca

 

The Wrap :

« Muschietti crée un matériau propre, accompagné d'un véritable savoir-faire, très cool, avec suffisamment de créativité pour susciter une empathie, émotion très forte chez le spectateur ».

Dan Callahan ajoute qu’il est plus sensible au Pennywise de Tim Curry qu’à celui de Bill Skarsgard. 

Chicago Sun-Times

Ça ne rate jamais son coup » 

The Playlist

« Si le film comporte des défauts mineurs, force est de constater que c'est un triomphe. Peut-être bien la meilleure adaptation de Stephen King sur grand écran. Des performances impeccables, des scènes d’une rare intensité, respectueux de l’œuvre. Bref un grand film »

 

Photo Ca, Sophia Lillis

 

USA Today

« Le clown est clairement angoissant. Le club des loosers est impeccable et reprend parfaitement les éléments du difficile passage à l’âge adulte du roman. » 

Plus que quatorze dodos et on pourra se faire notre propre avis.

 

Photo Ca

Tout savoir sur Ça

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

actar
06/09/2017 à 21:07

En tous cas on peut pas dire qu'ils ne font pas d'efforts pour nous le vendre leur clown.

Hikki
06/09/2017 à 15:40

Venez en Belgique les gars, il est déjà là.

TheJoker
06/09/2017 à 14:36

Vivement le 20.

StarLord
06/09/2017 à 14:15

Aaaaarf c'est bon ça!!!!

votre commentaire