Star Wars : Les Derniers jedi : Rian Johnson détaille les similarités entre son film et la trilogie originale

Alexis Vielle | 5 septembre 2017
Alexis Vielle | 5 septembre 2017

A lire entre les lignes, la nouvelle trilogie de Disney s'inscrit comme un remake inavoué de celle de George Lucas. 

Les similitudes entre Les Derniers Jedi et L’Empire Contre-Attaque commencent à se voir : Luke/Rey qui part en formation Jedi chez Yoda/Luke reclus en ermite, un nouveau mercenaire charismatique et rebelle à la Han Solo, la revanche du Nouvel Ordre/Empire, la nouvelle garde personnelle de Snoke qui pompe sans vergogne ceux de Palpatine… Bref, on flippe et on a peut-être raison.

 

vanity fair

 

 

Aujourd’hui c’est son réalisateur Rian Johnson qui revient sur les éventuels parallèles entre les deux patrons du mal Snoke et Palpatine :

‘Nous avons toute l’histoire de l’accession au pouvoir de Palpatine dans les prequels mais dans la trilogie originelle, il est juste l’Empereur. Il est une force noire, la chose effrayante derrière tout ça. C’est comme ça que j’ai vu Snoke. Je ne voulais pas expliquer d’où il venait ou raconter son histoire, excepté quand cela sert le script.

D’accord, donc on aura encore droit au gros méchant tapi dans l’ombre, n’apparaissant que par intermittences mais dont l’ombre ne cessera de planer tout au long de la trilogie…

 

Photo

 

 

Pourtant selon Johnson, le vrai méchant reste Kylo Ren :

« Ecrire Kylo Ren est tellement cool. Star Wars raconte aussi le passage à l’âge adulte. C’est le cœur des films et Rey est clairement au centre de tout ça. Mais aussi Kylo. Dans la première trilogie, vous assistez à l’évolution de Luke tandis que Vador est le minotaure. Ce qui est intéressant à propos de Kylo est qu’il représente les deux faces de quelque chose : lutter contre sa colère d’adolescent et de l’autre comment il se projette en tant qu’homme. Il n’est pas Vador, du moins pas encore et c’est quelque chose que je voulais explorer ».

 

kylo ren

 

 

Bon le bonhomme ne s’en cache même plus, le cinéaste a clairement décidé de reproduire la même recette. Une bonne stratégie marketing pour Disney : on prend les mêmes et on recommence. La trilogie de George Lucas a débuté il y a maintenant quarante ans, les nouvelles générations ne sont pas familières avec celle-ci, pourquoi changer du coup une formule gagnante ?

Sortie du film le 13 decembre 2018. 

 

Affiche

 

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

LaTeub
06/09/2017 à 11:15

Ouais c'est un remake quoi. Bon, comme dit corleone au moins le mec est franc du collier, il ne le cache même pas... Même l'affiche ressemble fortement à un des tous premiers design de 77 ,alors bon, la boucle est bouclée...

lol
06/09/2017 à 01:47

enfin les "nouveautés" de ce film viennent ... de la prélogie car ouais un ado énervé qui doit choisir entre le bien et le mal et qui a une force qu'il ne peut dominer ben .... c'est Anakin Skywalker jeune ... Sauf que la tout le contexte politique est complètement enlevé "parce que les gens ils veulent que de l'action !" ... Dieu que j'adore Disney qui prouve comment on peut se moquer des gens sans aucuns scandales ! xD

corleone
05/09/2017 à 21:41

Bien parlé Alexia, et au moins le bonhomme a la décence de l'avouer en toute humilité et sans hypocrisie contrairement aux autres fanfarons qui se la racontent à tort et à travers, annoncent du lourd en essayant sans cesse de péter plus haut que leur cul, pour n'offrir au finish que du vent. Vous voulez des exemples ? Suivez mon regard...

Alexiaaucarré
05/09/2017 à 19:51

En même temps l'arc narratif de la trilogie originale n'avait rien de nouveau et était lui même pompé sur nombre d'histoires déjà connues. En fait la lutte du bien contre le mal, la prise de conscience d'un jeune héros sortant de son cocon familial, la rédemption du méchant... toutes ces bases sont reprises par 80% des films de science fiction (tout genre compris). Ne boudons pas notre plaisir et profitons en :-)

Formule Gagnante
05/09/2017 à 19:03

Pourquoi la changer ? Pour que les gens disent en sortant de la salle "c'était vraiment formidable" qui est ce qu'on dit quand on croit avoir vu quelque chose de nouveau, plutôt que "c'était pas mal" qui est ce qu'on dit quand on sait inconsciemment qu'on a déjà vu ce quelque chose quelque part. Et le bouche-à-oreille, c'est ce qui fait le vrai succès sur le long terme, et qui fait que les choses restent plutôt qu'elles ne stagnent...

votre commentaire