Steven Soderbergh veut refaire Matango, un film d'horreur japonais avec des champignons géants

Christophe Foltzer | 29 août 2017
Christophe Foltzer | 29 août 2017

Réalisateur assez discret ces derniers temps, Steven Soderbergh n'en reste pas moins l'un des artistes les plus solides actuellement en activité et le voir partir à la retraite ne nous fait pas vraiment plaisir.

Après, on a encore le temps avant de le voir vraiment fermer la porte au monde du cinéma puisque Soderbergh a encore quelques projets dans son escarcelle qu'il souhaite mener à bien. Logan Lucky évidemment, qui sortira chez nous le 25 octobre prochain, mais aussi une série pour HBO, Mosaïc, ainsi qu'un film i-phone titré Unsane.

 

Photo Daniel Craig

 

Mais ce n'est pas tout, le réalisateur a également des envie assez particulières puisqu'il vient de confier au micro de Little White Lies qu'il avait longuement travaillé sur un projet de remake du film Matango, réalisé en 1963 par Ishiro Honda et que cela avait bien failli se faire :

"Je voulais en faire un remake. Mais je n'ai pas pas réussi à m'entendre avec le studio... C'est un film que j'avais vu quand j'étais gamin et il m'avait terrifié. Mais je ne suis pas arrivé à un accord avec la Toho, donc ça ne s'est pas fait."

 

Photo Matango

 

Pour ceux qui ne connaitraient pas Matango, précisons qu'il s'agit d'un film d'horreur japonais dans la plus pure tradition du genre de l'époque et qui racontait les mésaventures d'une équipe de rescapés sur une ile reculée, qui se retrouvaient face à une floppée de champignons géants pas très sympa qui les faisaient muter en des trucs franchement dégueux.

Alors s'imaginer Soderbergh à la tête d'un truc pareil a de quoi exciter et on espère, sans vraiment y croire, qu'il retentera le coup avant de mettre définitivement un terme à sa carrière. Allez quoi, juste pour le fun... 

 

Photo Steven Soderbergh

Tout savoir sur Logan Lucky

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire