La Tour Sombre : Stephen King défend le casting d'Idris Elba et s'en prend (avec humour) à Game of Thrones

Geoffrey Crété | 4 août 2017
Geoffrey Crété | 4 août 2017

Stephen King revient sur la fausse polémiques d'Idris Elba casté en héros de La Tour Sombre.

Des changements de réalisateur aux problèmes de budget en passant par un développement étalé sur une dizaine d'années, l'histoire de l'adaptation de La Tour Sombre est longue et tumultueuse. Loin d'être terminée aussi, puisque la première revue de presse des Etats-Unis est très mauvaise, et que la carrière en salles du film de Nikolaj Arcel sera suivie de près, notamment parce que le projet de série télévisée est maintenu par principe.

Parmi les incidents rencontrés par la production : le choix d'Idris Elba pour incarner Roland, héros mystérieux de La Tour Sombre. Ce pistolero aux yeux bleus dans le livre a provoqué de vives réactions lorsque l'acteur de Pacific Rim et Mandela : un long chemin vers la liberté a été choisi. Beaucoup de bruit pour bien peu, la longue histoire des adaptations de livre regorgeant d'exemples de petites trahisons et autres ajustements, susceptibles de déplaire aux fans avant de se parfois se révéler excellents à l'écran.

 

Photo  Idris Elba

Idris Elba est Roland

 

Interrogé par Collider sur la question, Stephen King lui-même n'a pas caché son incompréhension :

« Je m'en fiche de sa couleur de peau tant qu'il habite l'écran, dégaine vite, tire bien, donc ça ne fait aucune différence pour moi. Parce que je ne vois pas vraiment les gens quand j'écris. Parce que si j'écris un personnage, je suis derrière ses yeux. A moins qu'il marche devant un miroir ou quelque chose, je ne vois pas vraiment à quoi il ressemble. Mais ce qui a vraiment posé problème, dans mon esprit, quand ils ont casté Idris Elba en Roland, ce sont toutes ces couvertures du livre illustrées avec des images de Roland en type blanc. Je n'y ai jamais vraiment pensé, mais de toute évidence ça a influencé la mentalité. »

 

Photo Idris Elba

 

Mais le célèbre écrivain, remis encore une fois sur le devant de la scène en 2017 avec la série Mr. Mercedes et le très attendu Ça en septembre, est allé plus loin pour mettre en lumière l'absurdité de la polémique :

« Mais c'est bizarre, non ?! Pourquoi ne pourrait-il pas être noir ? Pourquoi un mec noir ne pourrait-il pas faire ça ? Vous savez ce qui est encore plus bizarre ? Dans Game of Thrones : à Westeros, tout le monde est anglais ! Ils sont tous britanniques ! Westerons est en gros l'Angleterre et personne ne questionne ça, donc bon, pour moi, l'idée d'un homme noir jouant Roland est mineure. » 

En salles en France le 9 août, La Tour Sombre reste dans tous les cas un objet curieux, sur lequel Ecran Large reviendra longuement la semaine prochaine.

 

Affiche française

 

Tout savoir sur La Tour sombre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Sandrine
07/08/2017 à 06:04

Le problème est qu'il s'est inspiré de Clint Eastwood pour le personnage de Roland... et il y plein d'anecdotes sur le fait qu'il soit blanc.... pour ma part ce n'est pas du racisme... Je suis puriste niveau king... Je n'ai pas aimé shining de Kubrick qui était pas du tout fidèle au bouquin...

Moi
05/08/2017 à 18:46

Un malcolm x reboot avec un blanc fera t il couler autant d'encre ?
Si dans le bouquin il a les yeux bleu, qu on mette des lentilles a idris. Moi ca ne me pose pas de probleme. Mais soit on adapte, soit on renomme son film. Mais bon apparement le film est bien parti pour rentrer au pantheon des navets car il ne respecte RIEN du bouquin aux dires du realisateur. Je lui souhaite donc tout l echec commetcial possible pour s etre simplement inspiré du livre et en avoir fait qu a sa tete en osant effrontement utiliser le titre la tour sombre.

corleone
05/08/2017 à 14:59

... Une vraie époque de mauviettes comme dirait Eastwood.

corleone
05/08/2017 à 14:56

Je suis catégorique là dessus, ou c'est une adaptation ou ça n'en est pas une, bien sûr qu'on peut modifier certaines choses du matériau d'origine, mais l'essence doit y rester. Et pour une oeuvre de grande ampleur, la description du héros principal est plus qu'un détail et se doit d'être retransposé aussi fidèlement que possible à l'écran. L'expérience a d'ailleurs prouvé que rares sont les oeuvres qui ont totalement été modifiées lors de leurs adaptations à l'écran qui ont vraiment marché. Qui plus est pour cette oeuvre La Tour Sombre, c'est la toute première fois qu'elle est adaptée, mais ils trouvent quand même le moyen d'en faire n'importe quoi, et le King qui cautionne ce bordel pour rester dans le politiquement correct. Pathétique, écoeurant.

Pseudo
05/08/2017 à 01:52

2017 et ça gueule encore pour des histoires de couleur de peau de personnages fictifs putain. Pour moi un noir ou un asiatique ce sont juste des êtres humains. Qu'un héros soit blond brun roux ou indienne je m'en fous complètement.

Totempkof
05/08/2017 à 01:16

@Karlito

Bien d'accord.
D'autant que si le seul trait de caractère des yeux bleus est PRIMORDIAL dans La Tour Sombre et le personnage, ça laisse songeur.
Sans compter le nombre incroyable d'adaptations qui ont modifié des éléments, changé des noms, des personnages, etc.
Je me souviendrai longtemps du faux scandale sur Starbuck devenu une femme dans la version de Moore. C'était à l'époque une hérésie... maintenant c'est considéré comme un apport fort intéressant, et probablement l'un des meilleurs personnages de la série.
Et tout fan de Tolkien pourra aussi lister les choses que Jackson a changé. Adapter = trahir. Juger = avoir vu le film, l'oeuvre, pour comprendre le choix, pas déterminer que c'est nul sur le papier simplement.

Karlito
04/08/2017 à 23:39

Sérieux les mecs. L'écrivain affirme qu'il s'en fout s'il est blanc ou pas. Franchement, quelle importance pour l'adaptation cinoche? Et king avoir peur d'une chasse aux sorcières? Mon cher "fredred", il n'a pas besoin de cela. Dans le genre Quentin Tarantino nous a fait un héros black inattendu aussi. Ce n'est pas du "whitebashing", c'est du "nimpornimwak", polémique à la con pour les mâââles blanc en rut.

Svreign
04/08/2017 à 22:08

Entièrement d'accord avec FredFred ! Quand le Roi dit qu'il ne "voit pas vraiment les gens" quand il écrit, c'est légèrement hypocrite, surtout venant d'un écrivain prompt aux détails et aux caractérisations.

La saga de la Tour Sombre est la pierre angulaire de l'oeuvre de S. King, en faire un blockbuster tout au plus "moyen" est une réelle déception.

corleone
04/08/2017 à 22:08

@FRED FRED Merci. J'aurais pas mieux dit. Vraiment touché.

FredFred
04/08/2017 à 19:30

A force de jouer au "white washing" et d'affirmer trop lourdement ses convictions démocrates, Hollywood se prend les pieds dans le tapis...Pour mémoire il y a 20 ans, le pitoyable Wild Wild West...
Quant à l'écrivain, qui a trop peur d'une chasse aux sorcières comme les aiment les médias, il se fait tout petit avec ses réponses convenues.
Je lui dirai simplement que lorsqu'on écrit un roman avec un héros dont on souligne bon qu'il a les yeux bleus, on ne vient pas s'embarbouiller avec ce genre de réponse et des comparaisons avec Game of Thrones.
Heureusement, les critiques américaines ont bien réglé son compte à ce navet

votre commentaire