Le Livre de la jungle : Andy Serkis défend l'intérêt de sa version adulte, qui n'aurait rien à voir avec le film Disney

Geoffrey Crété | 3 août 2017
Geoffrey Crété | 3 août 2017

Pour ses premiers pas comme réalisateur, Andy Serkis prépare une nouvelle version du Livre de la Jungle.

966 millions au box-office, pour un budget officiel de 175 millions : Le Livre de la Jungle de Jon Favreau, avec les voix de Idris ElbaLupita Nyong'oBen Kingsley ou encore Scarlett Johansson, a été un succès faramineux, au-delà de tout bon sens. Plus encore que Maléfique avec Angelina Jolie (758 millions au box-office) ou Cendrillon de Kenneth Branagh (543 millions), la superproduction Disney a prouvé le pouvoir fou de la nostalgie. La Belle et la Bête avec Emma Watson, qui a atteint 1,2 milliard cette année, en a été la preuve la plus effrayante.

Alors qu'une suite au Livre de la Jungle version Disney est sans surprise en préparation, un autre projet intrigue : Jungle Book : Origins réalisé par Andy Serkis, acteur désormais connu pour ses interprétation en performance capture dans Le Seigneur des Anneaux, King Kong et la trilogie La Planète des singes, dont le dernière épisode Suprématie vient de sortir en France.

 

Photo Andy Serkis

Andy Serkis (au premier plan) en pleine performance capture pour La Planète des singes

 

Avec les voix de Christian Bale pour Bagheera, Benedict Cumberbatch pour Shere Khan, Tom Holland pour Tabaqui, Cate Blanchett pour Kaa, Jack Reynor ou encore Naomie Harris, sans oublier Andy Serkis lui-même en Baloo, le film devait sortir en octobre 2016. Puis en octobre 2017, afin de peaufiner les effets spéciaux. Mais la sortie du Livre de la jungle de Jon Favreau a changé les plans : le film de Serkis a donc été repoussé à octobre 2018. Soit plus de ans après.

Interrogé par ScreenRant sur son film, qui sera désormais sa deuxième réalisation officielle après la sortie de Breathe avec Andrew Garfield (qui sortira en octobre aux Etats-Unis), Andy Serkis a rappelé quelques raisons de l'attendre. L'occasion pour lui de bien se démarquer du film de Disney :

« Notre film utilise la performance capture, et le leur non. Notre film est tourné en décors naturels, dans de vrais décors, on a tourné en Afrique du sud. C'est vraiment comme un film avec de vrais acteurs... Nous avons ces comédiens qui jouent des animaux, plutôt que juste les doubler, donc il y a une vraie différence. »

 

Mowgli

La version de Jon Favreau

 

Il explique aussi que Jungle Book : Origins sera plus proche du roman original de Rudyard Kipling et notamment de l'aspect historiqué lié à l'Inde. Par ailleurs, il affirme que la date de sortie repoussée n'est pas un problème :

« Je dois dire que personnellement je suis ravi que Warner Brothers ait changé la date de sortie du film. L'ambition du projet est énorme. Ce qu'on tente c'est un niveau jamais vu en matière de nuance psychologique et émotionnelle, pour que les performances fantastiques des acteurs soient retranscries dans les expressions faciales de nos animaux. »

Andy Serkis est clairement capable de défendre son film, et il en aura bien besoin pour intéresser un public qui s'est déplacé en masse voir le film d'aventure plus classique de Disney. D'ici la sortie le 17 octobre 2018, Jungle Book : Origins aura donc à faire en terme de publicité.

 

 

 

Tout savoir sur Mowgli : la Légende de la jungle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Karlito
04/08/2017 à 23:46

Si le film est à la hauteur de Pi, je suis partant :) Voilà un film magnifique et inspiré qui va au delà de celui de Fabreau, . L'adaptation du Disney est très beau, bluffant, mais un peu trop soporifique entre le milieu et la fin tout de même.

KibuK
04/08/2017 à 10:02

Que ces commentaires sont ennuyeux !!
Dire qu'un film "est une merde/bouse" ou "est un chef d'oeuvre" seulement un an après sa sortie a t il du sens ? Seul le temps dira si c'est l'un ou l'autre.
En attendant, il vous appartient d'exprimer votre ressenti : "j'ai aimé/adoré" ou "j'ai pas aimé/détesté" en argumentant. C'est l'argumentation de vos choix qui est intéressant.
Pourquoi voulez-vous constamment avoir raison et les autres tords ??
(soupir.)

Vrai corleone
04/08/2017 à 09:26

Gros motherfucker au troll d'en bas, même si pour une fois je suis d'accord avec lui concernant La Planète Des Singes Suprématie qui est juste excellent. Et à tous, c'est normal qu'une bande de nazes demeurés comme vous qui se palucchent évidemment devant des absurdités tels Saucisse Party n'aient pas aimé une oeuvre aussi philosophique que ce Mowgli de Favreau qui était l'un des meilleurs films de l'année 2016.

corleone
04/08/2017 à 09:14

le film de favreau était soporifique et les effets visuel trop voyant et trop clair, bref je n'y était pas du tout, j'ai meme quitté la salle lorsque le serpent est venu , nul ! on ne s'attache pas aux animaux car bien trop numérique et sans ame, vraiment hate de voir la version de serkis, car le dernier planetes des singes et juste énormes et on s'attache complétement aux sort des singes, sa s'est un chef d'oeuvre !

ClikClic
04/08/2017 à 07:23

le livre de la jungle live version Disney n'est pas une bouse faut arrêté les conneries , juste une adaptation a l'image prêt du dessin animée !
après ont aiment ou pas mais le traitée de bouse , sérieusement ?

Scroggy
04/08/2017 à 03:05

@corleone "Pour atteindre le film de Favreau qui frôle le chef d'oeuvre, qu'il bosse vraiment dur le Serkis" MDR y'en a qui ont honte de rien, c'était une bouse ce film, un navet pour enfant. Je fais confiance à Serkis pour nous bluffer et effacer de nos mémoires la piètre adaptation de Disney.

Raiden
04/08/2017 à 01:21

Ce film s'annonce énorme et bien meilleur que la version Disney !!

Léo
04/08/2017 à 00:35

Pour atteindre le film de Favreau qui frôle le chef d'oeuvre...wouaouh! Y en a qui sont pas difficiles. Non pas que le film de Favreau soit mauvais, mais un "chef d'oeuvre"!!!??? Le mec il a vu quoi d'autre cette année : un Danny Boon ???

corleone
03/08/2017 à 21:39

Pour atteindre le film de Favreau qui frôle le chef d'oeuvre, qu'il bosse vraiment dur le Serkis.

votre commentaire