Le reboot de The Grudge a trouvé son réalisateur

Christophe Foltzer | 7 juillet 2017
Christophe Foltzer | 7 juillet 2017

Ah bah ça, il fallait bien que cela arrive un jour ou l'autre. Alors que Conjuring et compagnie pètent tous les scores en matière d'horreur au cinéma, il était temps qu'une des daronnes revienne et montre qui est la patronne.

Oh allez, c'est l'été et en plus c'est bientôt le week-end. Vous avez bien mérité un petit flashback en mode "vieux con". Au tout début des années 2000, bien avant Facebook et nos flux RSS permanents, on pouvait encore découvrir des films sans en savoir grand chose à l'avance. Et c'est ce qui est arrivé à l'auteur de ces lignes quand il a entendu parler de Ring, que Jean-Pierre Dionnet avait eu l'excellente idée de sortir dans nos salles. Autant dire que la projection fut un grand moment pour tout le monde, personne ne savait à quoi s'attendre et nous en sommes tous sortis bien traumatisés.

Ce fut le point de départ de la mode des fantômes aux cheveux crades qui bougent bizarrement en France et en Occident, et votre rédacteur préféré (si, si, ne niez pas) s'est dit qu'il était temps de voir ce qui se faisait d'autre dans le genre. C'est comme cela que, tout fringant, il est allé chez Musica dans le 13ème arrondissement, pour claquer sa thune qu'il n'avait pas dans l'autre grand film du moment, Ju-On. Re-choc : c'était encore pire et nous n"irons pas jusqu'à révéler qu'il n'a pu le regarder d'une traite mais en 5 fois, parce qu'il avait bien les boules.

 

Photo Sarah Michelle Gellar

Sarah Michelle Gellar dans The Grudge de Takashi Shimizu

 

Et puis, quelque chose a changé, le genre s'est démocratisé et les américains ont commencé à en faire des remakes. Plutôt bien pour quelques uns d'ailleurs. Et notamment The Grudge avec Sarah Michelle Gellar, qui a connu deux suites. Mais tout cela est un peu passé de mode aujourd'hui puisque Conjuring et les films d'horreur chrétiens dominent ce marché et il était temps que l'on revienne aux fondamentaux. C'est donc sans grande surprise que nous apprenons que Sam Raimi projette de produire un reboot de The Grudge via sa société Ghost House Pictures.

 

Photo Kadee Strickland

 

S'il n'y a que peu d'informations à ce sujet pour le moment, le site Deadline nous informe quand même que le projet a déjà trouvé son réalisateur en la personne de Nicolas Pesce, metteur en scène d'un film encore inédit chez nous, The Eyes of my Mother. Impossible de savoir pour le moment si le reboot conservera sa construction par petits sketchs ou si, à l'instar des remakes, il nous proposera une intrigue complète. Aucune information non plus quant à une éventuelle date de sortie ou la nature de son casting.

Cela dit, on peut s'attendre à quelques nouveaux frissons, en espérant que cela ne sacrifie pas à la mode du jump-scare actuel et que le concept soit toujours aussi efficace. Parce qu'entre 3 films américains et 12 films japonais (!), il y a quand même des chances que cela s'essouffle un peu...

 

Photo Sadako vs Kayako

Sadako vs Kayako, le genre de truc qu'on a envie d'oublier

commentaires

SergentPembry
07/07/2017 à 20:56

Sam Raimi avait justement déjà produit le remake de 2004 qui était plutôt pas mal, donc pourquoi pas ?

Après fait voir la gueule qu'aura ce reboot. Mais si déjà ça suffit à faire revenir le genre en faisant oublier au passage cette tendance moisie des films Conjuring, ce sera déjà bien...

Atma
07/07/2017 à 13:37

J'adore SAm Raimi et son evil dead, mais...

Pourquoi faire?

Cette putain de manie de faire du neuf avec du vieux est en train de tout tuer, ou c'est parce que je ne suis pas assez vieux pour me rendre compte qu'on n'a toujours fait que ça?

votre commentaire