Valerian : du sable, de l'humour, de la romance et une Cara Delevingne au top de sa forme dans quatre nouveaux extraits

Alexis Vielle | 3 juillet 2017
Alexis Vielle | 3 juillet 2017

Valerian ou le quitte ou double pour Besson.  Romance movie jouissif ou futur nanar intergalactique ? Réponse le 26 juillet. 

Valerian, le projet de toute une vie pour Luc Besson. 200 millions de budget, le potentiel premier volet d’une nouvelle franchise, l’avenir d’EuropaCorp… On a tout dit sur le nouveau (gros) bébé du réalisateur de Léon. Alors que les premières réactions Outre-Atlantique sont tombées en fin de semaine dernière, celles-ci semblent êtres le reflet de nos premières craintes. En clair, une surenchère d’effets spéciaux pour un résultat à mi-chemin entre la claque visuelle et l’overdose épileptique, au détriment d’une histoire qui peine à susciter un quelconque intérêt. La forme plutôt que le fond.  

 

Photo

 

Pour autant on a hâte. Hâte de constater ça par nous-mêmes. Qu’on se le dise, un vrai film de fan à grande échelle comme Valerian ne court pas les rues. A l’heure des blockbusters formatés, sans aucune patte artistique, aseptisés et s’enchaînant comme des shots un soir de rupture difficile, on ne peut que louer la démarche du monsieur. Avoir su porter un rêve de gosse sur grand écran n’est pas donné à tout le monde.

Histoire de nous mettre davantage l'eau à la bouche, tonton Besson nous fait saliver avec pas moins de quatre nouveaux extraits qui nous en dévoilent un peu plus sur le film. Où l'on découvre qu'outre l'orgie d'effets visuels, la romance et l'humour devraient compléter le trio gagnant des superproductions Bessonnienne. Amour, Sci-Fi et humour, le réalisateur pourra-t-il réitérer avec succès la formule gagnante de Le Cinquième Element 

 

  

 

Tout savoir sur Valerian et la Cité des mille planètes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Reallu
04/07/2017 à 13:04

Avatar remixé avec du star wars et du john carter , tout ça pour 200 millions de dollar avec 2 acteurs moyen ou si on peut encore dire acteur hein.... . Jespere que ça marchera parce que si ça marche pas on ne verra plus de films luc besson...

Thibault
03/07/2017 à 22:30

Moi j'ai un problême avec les deux acteurs, ils surjouent je trouve et sont très monocorde.

serpico
03/07/2017 à 18:06

Perso j'ai un vrai problème avec cette mega tartine de numérique qui fait bien plus jeux vidéos que cinéma... Et les FX ne semblent pas à la hauteur du projet. Bref, je suis très septique concernant ce film

votre commentaire