OATS : Neill Blomkamp nous balance dans un Vietnam cauchemardesque avec le court-métrage Firebase !

Jean-Luc Hassaique | 29 juin 2017
Jean-Luc Hassaique | 29 juin 2017

Depuis District 9, la tournure de la carrière de Neill Blomkamp nous a alternativement embarrassés et affligés. Sauf que là, il vient de balancer du très très lourd.

Entre une première proposition (Rakka) aux airs de court-métrage d’étudiant aux influences mal digérées et un gag gentillet, les premiers travaux de OATS, studio maison imaginé par le cinéaste, ne nous avaient pas franchement emballés. Sauf que là, avec Firebase, il nous propose quelque chose d’autrement plus solide.

Situé en pleine guerre du Vietnam, Firebase met aux prises des soldats américains avec une entité destructrice, qui menace l’issue du conflit. On y retrouve les obsessions de Blomkamp, à base de modifications anatomiques, et autres mutations, ainsi qu’un goût pour les hybridations arachnoïdes, sauf que pour une fois, le réalisateur use de ses tics pour nous amener en terrain inconnu, créant en quelques plans à peine une mythologie particulièrement excitante.

On vous recommande donc de le visionner sans tarder, tant ce récit étonnant mériterait un développement en long-métrage. Attention toutefois, ce Firebase est extrêmement gore, on le déconseille donc à tous ceux qui redoutent un peu de voir des kilos de barbaque étalés à l’écran.

Sivous voulez en savoir plus sur OATS studios et éventuellement soutenir la démarche du metteur en scène, c'est ICI que ça se passe.

 

PhotoQue la Fête de la viande commence !

 

commentaires

Alex08
01/07/2017 à 12:41

Sympa...Sans plus

christian
30/06/2017 à 04:14

Je ne saurais dire pourquoi, cette entité me fait beaucoup penser au Roi Cramoisi

Antephil
30/06/2017 à 01:18

L'evil Dr Manathan se la joue Predator ! Aller Neill fait leur comprendre leur erreur pour Alien !

votre commentaire