On en sait plus sur les raisons qui ont poussées Han Solo à virer ses réalisateurs

Christophe Foltzer | 24 juin 2017
Christophe Foltzer | 24 juin 2017

Alors qu'on nous disait que tout allait bien, nous on y croyait naïvement, parce qu'on a besoin de rêver quelques fois et qu'on aime quand c'est simple. Sauf que non, c'était juste le bordel et nous, on a rien vu venir. Et on s'en veut un peu.

Après, il ne faudrait pas non plus dramatiser à outrance, qu'un film perde son réalisateur en cours de route, ce n'est pas la première fois que ça arrive et c'est même quelque chose de courant ces derniers temps. Et quand on pense à l'énorme enjeu financier que représente un blockbuster, on pourrait comprendre que le studio derrière souhaite s'entourer des personnes les plus adéquates et que dès que quelques doutes s'installent, il pense à les remplacer.

 

Photo Casting

 

C'est le business qui veut ça, c'est la loi de la jungle et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Et d'ailleurs, cela ne signifie pas non plus que le film sera au final un échec. Rappelons-nous de Rogue One et de toutes les tempêtes qu'il a dû traverser pour arriver à bon port et de l'énorme carton qu'il a réalisé au final dans les salles. Bref, ça ne veut rien dire. Mais quand cela devient une habitude, on peut par contre douter de la clairvoyance du studio au moment de l'embauche des metteurs en scène.

Et c'est d'autant plus vrai lorsque l'on parle de Phil Lord et Chris Miller, spécialistes de la comédie 2.0  un peu méta, engagés puis virés du film Han Solo au motif des sempiternelles différences artistiques. Remplacés au pied levé par Ron Howard, les deux metteurs en scène ne semblaient pas en phase avec la vision du studio même si aucune précision concernant cette affaire n'avait gagné les médias. Aujourd'hui, le magazine Entertainment Weekly pense avoir trouvé l'explication :

 

Photo

 

"Depuis qu'ils ont commencé à tourner le film en février, Lord et Miller ont tiré Han Solo davantage vers la comédie que le space opera. Lucasfilm et Kathleen Kennedy pensaient les avoir engagé pour qu'ils ajoutent un peu de comédie dans un film de space fantasy, alors que Lord et Miller pensaient qu'ils étaient là pour livrer une pure comédie."

Une incompréhension initiale qui n'a fait que creuser le fossé entre les deux partis avec les semaines, d'autant que cette différence d'approche a eu des conséquences sur le tournage. En effet, Lord et Miller encourageaient l'improvisation là où le studio exigeait un suivi scrupuleux du scénario et le résultat quotidien montrait qu'ils s'éloignaient régulièrement de ce qu'avait écrit Lawrence Kasdan.

 

new Chewbacca

 

Rappelés à l'ordre, les metteurs en scène n'ont cependant pas lâché le morceau, refusant de compromettre leur vision du film, ce qui a abouti à un clash. Kennedy a pris conscience que plusieurs scènes importantes n'étaient pas faites dans l'esprit qu'elle imaginait, que cela nécessiterait forcément de coûteux reshoots et qu'elle n'était pas prête à les financer dans ces conditions. Le divorce était donc prononcé. Lord et Miller ont donc été virés, la production mise en pause et Ron Howard engagé avec obligation d'arriver en Angleterre sous deux semaines pour refaire le film.

Bref, c'est un peu la même histoire que Rogue One qui recommence et on aimerait bien que cela ne devienne pas une habitude dès que l'on parle de Star Wars.

 

Han solo

Tout savoir sur Solo : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
28/06/2017 à 19:41

@Y Boy. Pareil pour moi, mais ce sur quoi je reviens c'est votre affirmation des fans hardcores pensent, pas moi. D'abord le film, après la fan-attitude, être fan n'empêche pas d'être critique, c'est ce que je répète souvent à mon entourage.

bluRAY
25/06/2017 à 17:06

Bien envoyé Yboy.!

Y Boy
25/06/2017 à 15:12

Eh bien on n'a pas les mêmes sources voilà tout... j'avoue que de mon côté on ne prie pas Star Wars dès le matin et qu'on s'intéresse aux qualités du film pour ce qu'il est avant tout : un film.

MystereK
25/06/2017 à 09:38

@Y Boy.... pour avoir passé des mois sur des forums francophone et anglophone , écouté des podcasts, fréquentant personnellement des club Star Wars, proche de personnes prêtent à donner leur vie pour Star Wars, a sacrifier leur famille, à prier et vivre Star Wars (des malade, je ne vous dit que ça), des personnes qui connaissent le nom de toutes les planètes de l’univers étendu, qui meurt dans quels livre, toutes les variations et différence entre les films et les livres, la chronologie de tous les événement, savent combien de minutes apparaissent chaque acteur dans chaque film, fête les anniversaire du casting de acteurs principaux, etc... je vous confirme que l'immense majorité de ces personnes ont adoré Rogue One ! (et 50/50 pour Le réveil... le film ayant été ré-évalué par certains après la première et d'âpres discussion :-)

Y Boy
25/06/2017 à 09:17

Lax69, pour avoir passé des dizaines d'heures à écouter des podcasts et à lire des forums dédiés (français et québécois notamment, sur des sites réputés), je te confirme qu'une majorité de fans pense que Rogue One est raté. Et ça leur déchire le coeur de l'admettre.

Lax69
25/06/2017 à 08:48

Honnêtement c'est leur problème, a eux d'en sortir. Si le film se plante kennedy va se faire ejecter par mickey.
En reponse a Y boy les fans ont aimes rogue one. Tu dois confondre avec le 7 qu'ils ont détesté.

Pellaon
25/06/2017 à 00:04

Ça ne vous gêne pas de laisser cette énorme faute en titre ?

Lui
24/06/2017 à 14:28

Mais du coup qui va être créditer en tant que réalisateur ? Parce qu'en tournage depuis février, nous sommes presque en juillet, soit ils retournent tout le film soit ce sera massacré au montage...

Lord V.
24/06/2017 à 13:10

"Lucasfilm et Kathleen Kennedy pensaient les avoir engagé pour qu'ils ajoutent un peu de comédie dans un film de space fantasy, alors que Lord et Miller pensaient qu'ils étaient là pour livrer une pure comédie."

En gros, Miller et Lord voulaient faire comme pour 21 Jump Street : une adaptation qui vire à la parodie du matériau d'origine. On se serait trouvé avec un truc du genre Lego Star Wars : les Chroniques de Yoda, c'était ça l'idée des deux réalisateurs ?

Y Boy
24/06/2017 à 10:58

En ce qui me concerne, l'embauche de Lord et Miller, sans me faire sauter au plafond, avait eu le mérite de piquer ma curiosité sur un projet qui n'a aucun intérêt. Je me fous éperdument de la jeunesse de Han Solo, de sa rencontre avec Chewie, de comment il a obtenu le Faucon Millenium, par qui il s'est fait dépucelé... La légende de ce personnage s'est construite autour d'Harrison Ford, et le faire porter par un autre acteur paraît extrêmement casse-gueule.
Ron Howard, aussi talentueux qu'il puisse être, promet d'apporter beaucoup plus de convenance à ce film/produit qui cartonnera dans les salles auprès du public lambda, mais risque d'être mal aimé des fans de Star Wars, au même titre que Rogue One.

Plus

votre commentaire