Valerian : découvrez le making of démentiel commenté par Luc Besson

Mise à jour : 23/06/2017 22:31 - Créé : 19 juin 2017 - Alexis VIELLE
making of
91 réactions

Valerian, c'est 200 millions de budget, une BD méconnue du grand public, le début d'une franchise, bref une roulette russe pour Luc Besson. 

On ne va pas éternellement revenir sur l’attente suscitée par Valerian. Parti-pris sur l’orgie visuelle des premières images, fidélité à la bande dessinée, possibilité d’une saga cinématographique, plus gros budget pour un film européen, on ne sait pas trop à quoi s’attendre en réalité.

Aujourd’hui, on a l’occasion d’en découvrir un peu plus sur Valerian. Un essai qu'on espèrera transformé pour une éventuelle franchise et surtout pour l'avenir d'EuropaCorp. 

Luc Besson revient en vidéo sur la genèse du film. Il explique ainsi que son intérêt pour Valerian remonte bien avant Le Cinquième Elément. L'ex-de Milla Jovovich souhaitait depuis longtemps adapter l’œuvre du scénariste Pierre Christin et du dessinateur Jean-Claude Mézières. Faute d’innovations technologiques assez abouties, le réalisateur de Nikita avait préféré attendre le moment opportun. Plus que ses déclarations, ce sont les scènes making of du film qui sont plus qu’impressionnantes et promettent un space opera hors-du-commun, Même si les premières bande-annonces ont divisé l'audience, on ne peut qu'applaudir la prise de risque de Besson qui ne mise pas sur une quelconque suite de franchise, prequel, sequel ou autre spin off en tout genre... On est en face d'un film de véritable fan de la première heure. Une bonne chose car les oeuvres faites avec passion sont souvent bien plus réussies à celles formatées, aseptisées et dépourvues de toute vision artistique. 

Comme disent les Anglais, wait and see..




En plus de Dane Dehaan et Cara Delevingne, on aura droit aussi à Clive Owen, Ethan Hawke et Rihanna. 

L'attente valait-elle le coup ? Réponse le 26 juillet prochain ! 

 

Affiche

 

 

 

commentaires

LE VRAI corleone 20/06/2017 à 11:44

Bien entendu la bile déversée ci-dessous n'est pas de moi.

Comme je l'ai dit plus bas, qu'on aime ou pas ce qu'il fait, Luc Besson mérite du respect.

@Vickers Besson est adulé aux States depuis le début de sa carrière, gros inculte. Surtout depuis le 5e élément.

Ludovic 20/06/2017 à 11:40

Hâte de voir ce film.Valerian explosera tout sur sont passage cette année.

corleone 20/06/2017 à 10:08

attention gros bide financié en vu !!! pauvre luc besson tu t'es vraiment méchament perdu en route.... apres les arhut tous moisi tu va nous sortir ce film horrible digne d'un disney chanel alors que tu nous a pourtout pondu l'excellent Leon !... quel dommage.... je n'irai pas voir ce f... cette chose.

Euh! 20/06/2017 à 00:52

Moi tout ce que je retiens de cette video... c'est que si c'est une grosse daube ca sera la faute de tonton Cameron! Et ouais ahah!

abibak 19/06/2017 à 20:29

fan de besson et fan de Valérian et Laureline (il aurait du prendre le titre complet car elle ne fait pas de figuration dans la BD), j’attends le film avec impatience. Un petit rôle pour Scarlett en extra terrestre aurait été sympa comme clin d'oeil.

Nina 19/06/2017 à 19:02

Lauriline(cara) est magnifique.

Vickers 19/06/2017 à 18:58

Faut aussi relativiser ce refrain de Besson adulé aux USA. Oui, il est parfois adulé notamment sur la scène médiatique, notamment depuis le succès dingue de Lucy. Comme on a un Anthony Hopkins qui dit que Michael Bay est une sorte de génie.
Mais y'a aussi plein d'autres gens qui se taisent et ne disent rien ouvertement, parce qu'ils s'en foutent ou pensent le contraire. Pour en avoir parlé avec des Américains ou des gens avec un pied là-bas, et pour avoir posé cette question justement pour savoir si c'était vrai après l'avoir tant entendu

corleone 19/06/2017 à 18:55

Ne pas aimer ce qu'il fait est une chose(d'ailleurs moi même je déteste ses films de ces dernières années mais ce Valerian mis à part le choix douteux des acteurs principaux à l'air vraiment prometteur) mais cracher gratuitement sur le bonhomme en oubliant qu'il est un ambassadeur vivant du cinéma UE relève de la mesquinerie propre à la France. Faites un tour aux USA, chers compatriotes. Vous verrez comment certains réalisateurs que vous adulez ici vénèrent Luc Besson(Je me rapelle encore de Nolan s'abaissant pour le saluer à Londres il y'a quelques années). Déplaçons nous en masse et allons voir Valerian le mois prochain!!!!!

corleone 19/06/2017 à 18:35

"Même si les premières bande-annonces ont divisé l'audience, on ne peut qu'applaudir la prise de risque de Besson qui ne mise pas sur une quelconque suite de franchise, prequel, sequel ou autre spin off en tout genre... On est en face d'un film de véritable fan de la première heure. Une bonne chose car les oeuvres faites avec passion sont souvent bien plus réussies à celles formatées, aseptisées et dépourvues de toute vision artistique. "

Merci Alexis Vielle, pour ce bel hommage en filigrane au monsieur, en cette époque où certains journaleux ont tendance a oublier que Besson est une véritable légende vivante qui mérite une certaine reconnaissance dans son domaine. T'es mon pote à vie.

LaTeub 19/06/2017 à 17:59

Vu la dernière BA avant Wonder Woman et j'ai eu la sensation (un peu oubliée) d'un film-monde, d'univers bigarrés, de races merveilleuses ou terrifiantes, bref de la SF, de la grande, puissante, ample et débridée... Ce n'était qu'une BA et je ne juge pas les films là-dessus mais celle-ci m'a transporté...

Plus

votre commentaire