Terry Gilliam a fini son Don Quichotte : pourquoi ça va quand même foirer

Mise à jour : 17/08/2017 11:12 - Créé : 5 juin 2017 - Sophie Sthul
Photo Terry Gilliam
58 réactions

Il l’a confirmé, Terry Gilliam aurait enfin achevé son Don Quichotte, 17 ans après la déveine historique qui aboutit au sidérant Lost in la Mancha.

Pour tous les cinéphiles attachés à ce metteur en scène à son univers complètement barjot, la nouvelle est de première importance. Voir le réalisateur parvenir enfin à mettre en boîte ce projet de longue haleine est un soulagement ainsi que la promesse d’assister à la concrétisation du projet d’une vie.

Mais pour autant, l’aventure est loin d’être terminée, et tout peut encore foirer dans des proportions spectaculaires. On vous explique pourquoi.

 

Don quichoteTerry Gilliam est content, le film de sa vie va sortir, enfin peut-être...

 

1. TOUT EST FAUX

Pas de bol. C’est férié, vous n’êtes pas au bureau en train de regarder discrètement les dernières nouvelles, et Terry Gilliam n’a absolument pas terminé son film. En réalité, vous êtes au fond de votre plumard, en plein rêve, probablement embrumé des restes filandreux d’un dimanche soir alcoolisé, et vous vous réveillerez dans un monde où Fabien Onteniente peut envisager un cross-over entre Les Tuches et Camping sans être frappé par la foudre. Dur.

 

Photo Lost in la ManchaDon Quichotte, première tentative. Attention Jean Rochefort va se faire mal au dos. 

 

2. KARMA IS A BITCH

Vous ne vous en rappelez peut-être pas, mais quelques cinéastes ont déjà eu la mauvaise surprise de perdre des rushes sur pellicule, ou de voir leurs disques durs démagnétisés lors d’un contrôle à l’aéroport (coucou Rob Zombie). Considérant la poisse légendaire de Gilliam, l’accident bête n’a rien d’impossible. Préparez les mouchoirs.

 

Photo"Chéri, tu as vu ma clé USB ? Celle avec le film dessus"

 

3. ALIEN NATION

Au point où on en est, tout peut arriver et on ne serait qu’à moitié surpris si Terry Gilliam se faisait enlever par des extra-terrestres avec tout son matériel avant la fin de post-production. Situation de crise qui entraînerait logiquement une guerre stellaire et plein de nouveaux épisodes affreux d’Independence Day, signés Roland Emmerich. Fuyez.

 

 

Don quichoteMais que fait Will Smith !

 

4. GILLIAM A MENTI

Et si, fatigué de devoir régulièrement nous expliquer pourquoi Don Quichotte s’est vautré avant le premier tour de manivelle, Terry nous menait en bateau ? Hein ? Bon, c’est peut-être l’hypothèse la moins plausible. Mais quand même. On en frissonne.

 

Photo Don QuichotteJean Rochefort, dans le Don Quichotte avorté de Gilliam

 

5. PARCE QUE LE PRODUCTEUR

C’est le problème le plus probable (le seul en fait) que va rencontrer le film dans les prochains mois : son producteur va faire barrage.

Terry Gilliam a commencé à tourner avec Alfama Films, la société de Paolo Branco. Mais il a finalement accusé le producteur de ne pas avoir réuni suffisamment de fonds pour mettre le film en œuvre, et aurait retrouvé d’autres financiers pour boucler le tournage, qui démarra en mars 2017 au lieu d’octobre 2016. Problème : Paolo Branco clame avoir remporté une bataille judiciaire arbitrée par le Tribunal de Grande Instance de Paris, lequel reconnaîtrait le film comme propriété de sa société. Il va sans dire que les producteurs qui lui ont succédé ne vont pas voir cela d’un bon œil et que le métrage va se retrouver au cœur d’une longue bataille judiciaire.

Si un accord financier n’est pas trouvé entre les parties, Don Quichotte risque de demeurer longtemps à l’ombre.

 

Don QuichoteConcept Art du film ou allégorie sur la difficulté de pondre un chef d'oeuvre ?

commentaires

karlha 17/06/2017 à 12:12

l'article n'a aucun interet... dites simplement si le film est finis et si il sera distribuer un jour. comme ça on perd pas sont temps sur une accroche bidon.

Nectar 12/06/2017 à 02:01

Qu'est ce qui c'est passé avec Rob Zombie ?

Karlito 07/06/2017 à 16:28

L'article m'a bien fait rigoler, bien dans l'esprit des films.

Mais au vu des commentaires, je dois être un sacré neuneu :P

Cervo 06/06/2017 à 16:07

Mec, le simple fait que tu sois incapable de comprendre combien la phrase que tu as écrite est stupide, c'est du caviar. Il n'existe rien de plus subjectif que l'humour. Donc ton appréciation du leur... Comment dire. Bah ça ne vaut rien.

Et mieux, on va - c'est si rigolo avec les teubés - se prêter à un petit jeu de logique. EL a un peu plus de 10 ans (je ne sais pas si leur créa remonte à 2005 ou 2006). Depuis, ils pratiquent le même humour débile. Depuis, leurs audiences grimpent.

Donc, bien qu'il soit à peu près impossible de qualifier la "qualité' de leur humour, leur évolution et le réel plaident assez cruellement en faveur d'un sévère disfonctionnement cérébral de ta part.

Cervo lent 06/06/2017 à 15:29

@Cervo tout court

C'est pas que leur humour ne le fait pas rire... c'est qu'il est fondamentalement à chier et que du coup, l'article entier n'a aucun intérêt.

Cervo 06/06/2017 à 10:06

@Ras le bol d'Ecran Large

Pauvre tâche va. Tu veux pas laisser les gens un peu tranquille ? Qui te dit qu'ils ne s'en réjouissent pas ?

Leur humour ne te fait pas rire ? MAIS QUELLE PUTAIN DE NOUVELLE FONDAMENTALE A PARTAGER. Merci.

Allez, coucouche panier.

Kennedy 06/06/2017 à 09:44

La légende du concept art rattrape à lui seul l'article. ^^

Ras le bol d'Ecran Large 06/06/2017 à 01:06

Non content de faire des blagues pas drôle, vous ne vous mettez même pas à jour sur l'avancement des films. Pourquoi ne pas être heureux de voir un réalisateur concrétiser son projet après 10 ans de lutte acharné?

Vintage 05/06/2017 à 18:48

Sauf qu'aux dernières nouvelles données par le nouveau producteur et cité dans le journal El Païs, Branco l'a bien dans le fion, et ne possède aucun droit sur le fgilm.
http://cultura.elpais.com/cultura/2017/06/05/actualidad/1496643457_284410.html

votre commentaire