Le Crime de l'Orient Express : Kenneth Branagh revient sur la dimension horrifique qu'il donne à son film

Alexis Vielle | 2 juin 2017
Alexis Vielle | 2 juin 2017

Adapté un classique est toujours un exercice difficile. Surtout quand il s'agit du Crime de l'Orient Express, oeuvre culte dont les adaptations ont été légion. 

On ne va pas vous refaire le pitch. Un train, un meurtre, des suspects. Sorte de cluedo sur rails, Le Crime de l’Orient Express revient pour la seconde fois sur grand écran après le superbe film de 1974 par Sidney Lumet avec Albert Finney dans le rôle du fameux détective belge. On vous dévoilait hier la première bande-annonce plutôt classe et bien fichue du film, qui remettait au goût du jour le classique d’Agatha Christie. Et qui d’autre que l’acteur Shakesperien Kenneth Branagh pour réaliser ce chef d’œuvre indémodable ? Non content de s’attribuer la mise en scène,  il incarnera en bonus Hercule Poirot, chargé de démêler le vrai du faux de ce huis-clos ferroviaire. Une enquête qui comprend un casting haut de gamme avec entre autres Pénélope Cruz, Willem Dafoe, Michelle Pfeiffer, Johnny Depp, Judi Dench ou encore Daisy Ridley (Rey de Star Wars).

 

Photo Daisy Ridley

Kenneth Branagh et Daisy Ridley

 

Aujourd’hui, c’est le réalisateur d’Henry V qui se confie au micro de nos confrères de Cinemablend 

"Je pense que ce que j’avais trouvé dans le livre d’origine était que l’histoire rapportait quelque chose de très animal, primaire. J’ai réalisé que nous pouvions trouvés un côté fun chez Agatha Christie. Je pense que nous avons fait un film plus flippant que les gens ne pourraient l’imaginer. Nous avons respecté le matériau d’origine dans le fond mais avons adopté un ton différent sur la forme. Un ton d'angoisse et horrifique. Parce que le livre est aussi un drame psychologique."

 

Photo Michelle Pfeiffer

Michelle Pfeiffer

 

Il est vrai que le ton donné par la bande annonce nous avait quelque peu surpris. Branagh a donc modernisé le film pour l'orienter vers un climat horrifique à base de grosse bande son angoissante, pesante, à la limite du blockbuster. En attendant de voir ce que cette version hollywoodienne pourrait apporter de neuf.

Entrée en gare prévue le 13 décembre

 

Photo Johnny Depp

 Johnny Depp

Tout savoir sur Le Crime de l'Orient-Express

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Cine n geek
03/06/2017 à 23:07

Vraiment hate d'en voir plus Hamlet et Frankeinstein son juste 2 pur chef d'oeuvre dans leurs genre.

postman
02/06/2017 à 15:58

C'est aussi le gars qui a commis Frankenstein, énorme baudruche lourdingue où il passait son temps à courir torse poil pour montrer ses pecs...
j'en rigole encore...

Vinnie
02/06/2017 à 15:28

La moustache de Kenneth Branagh ressemble à tout ce qui éxiste comme blague de mauvais goût. Serieux je le sens pas ce film.

votre commentaire