Le Dark Universe d'Universal pourrait également inclure des petits budgets du producteur de Split

Christophe Foltzer | 2 juin 2017
Christophe Foltzer | 2 juin 2017

A peine né et il fait déjà beaucoup parler de lui. Le fameux Dark Universe d'Universal fait la une à une cadence quotidienne en ce moment et il multiplie déjà les rebondissements.

Avec la sortie de La Momie le 14 juin prochain, c'est le Dark Universe tout entier qui va enfin se mettre en mouvement après un premier faux départ il y a 3 ans suite au gadin de Dracula Untold. Mais à peine Universal a-t-elle dévoilé son grand univers étendu que déjà les coups de théâtre se succèdent. Entre le litige à venir qui l'oppose à Warner / DC suite à l'utilisation du nom Dark Universe alors que le studio n'en a pas les droits et ce qui suit, on se frotte les mains en se disant que, oui, on s'apprête encore à vivre un véritable feuilleton digne d'un drama brésilien.

 

Logo Dark Universe

 

Si le plan était plutôt clair à l'origine, rebooter tous les monstres emblématiques du studio en leur consacrant chacun un fim pour à terme les réunir au sein d'une même aventure, on apprend aujourd'hui via le site Heat Vision qu'il ne faudra pas forcément s'attendre à voir de gros blockbusters à chaque fois. En effet, le site nous révèle qu'un accord a été établi entre Universal et le studio Blumhouse pour que ce dernier participe au Dark Universe. Et Blumhouse, on connait bien, puisqu'il s'est spécialisé dans les micro-budgets et autres petits films d'horreur comme American NightmareGet Out, Paranormal Activity et Split.

 

Photo Daniel Kaluuya

 Get out

Dans les faits cela signifie qu'au moins une des créatures devrait revivre selon ce modèle économique bien que son identité n'ait pas encore été dévoilée. Et c'est une vision des choses plutôt intelligente puisque le marché des univers étendus étant particulièrement compétitif et sujet à une surenchère financière très marquée, le risque de se planter est aussi gigantesque. Or, en produisant des films de petits calibres, tout de suite, la perspective d'un gros échec et de pertes économiques douloureuses s'amoindrit, ce qui permet de rebondir et de ne pas remettre en question le projet tout entier.

Bref, une idée plutôt intelligente même si on préférerait que cette initiative ait pour origine la prise de risque, la marque de vrais auteurs et une liberté de ton accordée aux réalisateurs impliqués. Cela dit, il faudra encore patienter pour savoir ce que Blumhouse va apporter au Dark Universe, puisque le prochain film à venir sera La Fiancée de Frankenstein, en février 2019, et qu'il n'a pas l'air concerné par cette nouvelle vision à l'économie.

 

Tom Cruise teaserLa Momie 

Tout savoir sur La Momie

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Dc comic
02/06/2017 à 10:00

captain america 1 n'etait franchement pas un succès pourtant Marvel a gardé C.evans.
Qu'il garde Luke evans si les autres films sont des succès le pb est ou?

Mordhogor
02/06/2017 à 08:36

Excellente idée. Sinon, Dracula Untold est visiblement rejeté, oublié. Mais sa scène finale, se passant de nos jours et montrant Charles Dance en observateur éclairé disant "tout peut commencer", est-elle oubliée aussi ? Et Charles Dance donc jeté aux horties ?

votre commentaire