Alien Covenant : Ridley Scott explique pourquoi le Xénomorphe a été réalisé numériquement

Jacques-Henry Poucave | 17 mai 2017
Jacques-Henry Poucave | 17 mai 2017

Avec Alien : Covenant, Ridley Scott a changé sa manière de filmer l’Alien et il vient de révéler pourquoi il avait opéré une modification drastique.

En 1979, Ridley Scott n’avait pas le choix des techniques et avait eu recours à un comédien déguisé pour filmer son inoubliable Alien. Plus de trente ans après, les évolutions technologiques ont amené une nuée de possibilités pour créer de toutes pièces un monstre crédible, les images de synthèse étant la plus évidente.

Si on sait le metteur en scène très porté sur les effets physiques réalisés à même le plateau, il a eu cette fois largement recours aux effets numériques pour fabriquer son Alien. Il a expliqué pourquoi au micro de Yahoo, et précisé en quoi il n’avait pas totalement tranché avec les méthodes employées sur Le Huitième Passager.

 

Xenomorph

 

« Avec le numérique, je me suis dit que je pourrais faire beaucoup plus que simplement avoir un type qui se balade dans une combinaison en caoutchouc, ce qui est tout ce que j’avais à ma disposition en 1979, et qui marchait très bien d’ailleurs.

Pendant tout le tournage de Covenant, on avait quelqu’un qui évoluait dans le décor avec le masque du Xénomorphe, qui a servi de référence pour la performance finale, la performance digitale, par conséquent nous avons toujours eu recours à un acteur au cours du processus. »

 

Photo

 

Tout savoir sur Alien : Covenant

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Hyper nimp
05/07/2017 à 19:53

De toutes façon avec l'arrivée de l'haptique, les augmentations de résolutions en tout genre, du temps réel, de la puissance des algorithmes, les procédés risques de changer et la 3D s'en trouvera bonifié. Une fois la démocratisation de tout ces procédés effectués, ce qui nécessitait des centaines de milliards de Roubles ne nécessitera qu'a peine un Kopeck.

( D'ailleurs, l'univers et ce qui le compose n'avaient en leurs temps que des constantes cosmologiques limitées... regardez ce que je suis devenu. )

nimp
05/07/2017 à 19:41

Double nimp.

Le cumule des techniques et savoir faires est la seule vraie avancée.

Fennec
31/05/2017 à 16:28

Mon dieu, c'est de pire en pire les commentaires. C'est fou la bile qui se déverse en continu.

KLM
22/05/2017 à 11:10

@Euh

Dans ce cas, ne pas oublier que Ridley Scott ne déborde pas d'amour pour les suites du premier, que Cameron n'aime pas le 3, que Fincher lui-même renie son film, que Joss Whedon pense que le 4 (qu'il a écrit) est raté, et que globalement les réalisateurs n'adorent pas les autres films (hormis Cameron et Scott on va dire).

Des choses échappent aux réalisateurs, d'une manière ou d'une autre. Lance Henriksen est présent dans le premier AvP, et il y a donc un lien créé avec la série. On peut bien sûr le zapper pour x raisons, tout comme Blomkamp avait apparemment l'envie de plus ou moins zapper Alien 3 et 4 pour son projet avorté d'Alien 5. Mais dire que Weaver ne les aime pas, qu'aucun réal des films originaux n'est revenu (alors que la saga est basée sur un nouveau réal à chaque fois, avant le retour de Scott pour les prequels...), ça me semble juste à côté de la plaque...

Pas besoin de sortir ça pour "cramer" quelqu'un et dire qu'on a absolument raison et que l'autre est débile.

Euh!
22/05/2017 à 11:01

Il est cramé le corléone!
Les AVP sont 2grosses bouses interstelaires à n'inclure dans rien du tout!!!
Ils n'ont jamais été reconnu par Scott ni aucun autre réal des films originaux, Weaver les a dénigré en bloc depuis toujours.

Mdr
19/05/2017 à 16:31

Je suis plié en deux de voir qu'il y'a des gens qui arrivent à inclure les AVP dans la trame historique des Aliens.

Z
19/05/2017 à 15:37

Franchement AVP on s'en fou. Le 1 était pas mal, le 2 était nul.
C'est plus AVP qui sors du contexte que Covenant pour moi.

corleone
18/05/2017 à 15:06

je saute un peu du coq à l'ane (attention ce qui va suivre contient du GROS SPOILER................................... suis je le seul à me demander si avec ce que nous à proposer scoot avec son film ne tiens pas la route avec tous les films dérivé de l'univers alien? et quand je dit dérivé je tiens aussi en compte les AVP. car oui on se rappel sans doute l'histoire du 1er AVP se tiens en 2003 et que les aliens et prédator se sont meme combattu des siècles bien avant 2003. donc comment ces 2 monstres pouvait se battre ensemble si David à officiellement cré le premier Alien sous la forme que l'on connait en 2104 ?.... De toute facon je trouve cela nul que SCoot ait absolument voulu trouver une réponse qui selon moi n'a pas de sens... Qui à Cré l'alien? pourquoi l'alien n'est pas tout simplement un alien comme nous les humains? on s'est jamais posé la question de qui à cré un our ou une poule etc... m'enfin bref je trouve extremement dommageable que l'alien est le fruit d'experience scientifique d'un robot psychopathe! archi nul !!! Et ca casse tout l'interet de alien premier du nom et de ces suites...

Cervo
18/05/2017 à 13:31

Wow, c'est la fête des neurones ici.

Entre ceux qui hurlent parce que Ridley n'a pas mélangé les techniques.... ALors qu'il explique justement qu'il a mélangé les techniques (ce qu'on voit dans toutes les featurettes...) et ceux qui t'expliquent que le temps des costumes est terminé, parce que c'est long à enfiler...

Alors pour mémoire, les effets physiques ne prennent pas plus de temps que le numérique, au contraire, ils en prennent beaucoup moins. Mais ils obligent la production à faire confiance au réalisateur, puisqu'une fois que c'est sur la pellicule, c'est enregistré, quand le numérique permet de refaire les choses à l'infini.
C'est la seule raison pour laquelle le numérique a aussi massivement pris la main.

Sorti de là, c'est plus cher et plus long.

Mais bon, toujours pareil, quand on n'y connaît rien et qu'on cause.

Atréides
18/05/2017 à 12:57

@Samaritain

C'est certainement pour ça qu'à peu près tous les réalisateurs hollywoodiens ont fait des décors réels, et d'une utilisation très contrôlée des fonds verts, un argument de promo cinéphile ultime. De Spielberg à Len Wiseman, tous le répètent.

Donc bien sûr, c'est une histoire de goût aussi. Mais de là à affirmer que ceux qui aiment les maquettes, les costumes et les objets réels, qui prennent la lumière, qui ont de la matière, sont limite des réac... J'ai qu'à voir tous les dinosaures, monstres et décors en CGI de ces dix dernières années pour me dire qu'un Gremlins ou qu'un T-Rex animatronique, restent fantastiques.

Sachant qu'on devrait non pas opposer totalement tout ça, mais avoir conscience qu'un bon cinéaste intelligent allie les deux aspects, équilibre ces deux outils, et tire profit des qualités évidentes et très différentes des deux.

Plus

votre commentaire