Tupac + McQueen = combo gagnant ?

Alexis Vielle | 10 mai 2017
Alexis Vielle | 10 mai 2017

 Tupac est une légende, McQueen, le réalisateur adoubé par le 7e art, qu'est ce qu'il vous faut de plus ? 

Steve Mcqueen est le cinéaste des personnages torturés, tiraillés par leurs désirs et leurs doutes, leurs croyances et leurs morales. Il est aussi le cinéaste qui choque, montre, expose la vérité telle qu’elle est, avec tout ce qu’elle comporte de violent et de beau, quitte à parfois choquer. Le londonien est surtout acclamé par la critique, en grande partie depuis son Twelve Years a Slave. Le réduire à ce dernier film serait lui faire injustice tant Hunger et Shame sont des merveilles cinématographiques. Mcqueen est déjà rentré dans la cour des grands en proposant des portraits d’anti-héros humains, exposant leurs failles, victimes d’un système, d’un moule dans lequel ils se sentent étrangers, quitte à devenir des monstres ostracisés. Il peint des martyrs (twelve years, Hunger) et dessinant la part animal et jusqu’au-boutiste de leur engagement.

 

Photo Steve McQueen, Chiwetel Ejiofor

 

Qui de mieux pour mettre en image la vie du plus grand rappeur des années 90 ? Figure rebelle, controversée, en marge du système pour devenir un symbole, rentrée à jamais dans la légende pour s’être fait assassiné dans des circonstances plus que douteuses. En clair, du pain bénit pour Steve McQueen qui s’exprime sur son prochain projet :

'Je suis extrêmement motivé et excité d’explorer la vie de cet artiste légendaire. J’ai grandi avec sa musique. Je vais travailler en parallèle avec sa famille pour raconter ce qui n’a jamais été raconté sur cet icône.'

 

tupac shakur

 

Il est vrai qu’avec l’Anglais aux commandes, on est en droit de s’attendre à un biopic tout sauf académique. Il est vrai que les bons films inspirés de la vie des rappeurs ne sont pas légions, si on excepte le superbe 8 Mile et dans une moindre mesure le très bon N.W.A. Intéressant de voir ce que pourra apporter le réalisateur à un artiste dont plusieurs zones d'ombres demeurent.

En attendant de voir sur grand écran le docu sur Tupac, on pourrait voir la fiction All Eyez on Me sur la vie et la mort du rappeur de la West Coast. 

 

portrait

Tout savoir sur All Eyez on Me

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bidouf
10/05/2017 à 15:59

Pleurniche, je suis noir et les flics blancs sont mechants dans 5 4 3 2 1
GOOOOOOOOOOOOO

Le vrai corleone
10/05/2017 à 15:05

Un gros doigt d'honneur à celui qui a posté précedemment sous mon pseudo. J'adore Tupac, Steve McQueen et le rap.
Go back to Melty. Fuckface.

Tom
10/05/2017 à 13:53

detracteurs*

Ca fonctionne mieux !

Tom
10/05/2017 à 13:52

Excellente nouvelle, ca permettra peut-etre aux detraqueurs de Tupac de reellement l'ecouter cette fois !

corleone
10/05/2017 à 13:38

odef de ce minable et raté de tuppac. Faite du cinéma et non l'apologie de la haine transposer dans le style musique que l'on appel rap !

votre commentaire