Wonder Woman : sa réalisatrice révèle qui sera la grande méchante

Créé : 9 mai 2017 - Alexis Vielle
photo trailer
76 réactions

On en apprend aujourd'hui un peu plus sur la grande méchante des prochaines aventures de la belle Amazone... 

Un bon film c’est d’abord un bon méchant’ disait Hitchcock. En bref, si l’on veut qu’un film soit un succès, il faut que l’antagoniste soit réussi. A l’occasion de la sortie imminente de Wonder Woman, sa réalisatrice revient sur celle qui sera, à l’instar d’Arès, chargée de donner du fil à retordre à la belle Amazone. Patty Jenkins lève donc le voile sur Docteur Poison, incarnée par Elena Anaya, vue dans La Piel que habito de Pedro Almodovar :

'C’est un personnage intéressant car c’est une méchante qui a souffert. En réalité, ce qui lui est arrivé lui donne tous les droits d’être mauvaise et d’en vouloir à la terre entière.'

Dans les comics, la princesse Maru est devenue Docteur Poison, cachant sa féminité par un costume et un masque à capuche volumineux, était le chef d'un anneau d'espionnage nazi dont le but ultime était de faire des ravages dans l'armée américaine en contaminant l'eau de l'armée par un poison qui rend fou... A voir si la réalisatrice creusera son arc narratif, mais ce serait plutôt cool. 

 

comics

 

Docteur Poison est l’un des méchants les moins connus de chez DC, ce qui la rend parfaite pour explorer son passé, sans que le spectateur ne s’y attende forcément. Le personnage, comme son nom l’indique, est une experte dans l’art des mixtures assassines. Le film se situant pendant la Première Guerre Mondiale, le choix de ce personnage est d’autant plus pertinent à une époque où l’emploi des gaz toxiques en était à ses prémices. Au vue des premières images de la vilaine masquée, on est impatient de découvrir l’origine de ses cicatrices. Parce quand on connait les comics, la fille fait clairement flippée. Associée au dieu malfaisant Arès, la guerrière aura besoin de toutes ses ressources pour en venir à bout…

Bataille annoncée le 7 juin prochain. 

 

dr poison

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire