Le Roi Arthur de Guy Ritchie devait à l'origine être un vrai film très sombre

Christophe Foltzer | 24 avril 2017
Christophe Foltzer | 24 avril 2017

Oh dites donc, vous savez que Le Roi Arthur de Guy Ritchie sort bientôt dans nos salles ? Le 17 mai prochain pour être exact ? Comment ça, on s'en fiche ?

Avec tous les blockbusters qui sortent cette année à une cadence infernale (au minimum un par semaine), il y a forcément des pertes, des injustices et des films qui nous intéressent moins. Encore plus quand la fenêtre de tir est si réduite, les studios n'ont pas le droit à l'erreur pour nous vendre leur salade. Alors des fois ça prend tout de suite, comme Les Gardiens de la Galaxie 2 (même si là, on est à la limite de la triche puisque de toute façon ça va marcher) et d'autres fois, on se gratte plus la tête en essayant de dissimuler notre gêne derrière un sourire de façade. Et c'est là qu'on parle du Roi Arthur de Guy Ritchie.

 

Photo Charlie Hunnam

 

Envisagé comme une grande fresque se déroulant sur 7 ou 8 films, dès son annonce Le Roi Arthur a intrigué et un peu inquiété il faut bien l'avouer. N'était-ce pas mettre la charrue avant les boeufs ? Le premier film de la saga allait-il servir uniquement à poser les enjeux pour la suite ? Et puis, voulions-nous vraiment voir Guy Ritchie aux commandes d'une telle entreprise. Autant dire que lorsque la première bande-annonce est tombée, nous n'étions pas plus avancés, notre perplexité ayant encore augmenté d'un cran face à ce montage syncopé, ces punchlines débiles, le jeu outrancier de Jude Law, sa musique pop déplacée...

Cela dit, le film ne devait apparemment pas avoir ce visage, du moins au départ, puisque le comédien Charlie Hunnam vient de révéler au micro d'Entertainment Weekly qu'à l'origine, Le Roi Arthur était un film on ne peut plus sérieux :

 

Photo Charlie Hunnam

 

"C'était un sacré défi de commencer ce film parce qu'il y avait une grande incertitude à propos de son ton. L'intention initiale de Guy était d'en faire quelque chose qui soit hors de sa zone de confort, de bâtir une histoire plus classique, plus directe et plus sombre aussi, ce qui n'est manifestement pas ce à quoi nous sommes arrivés.... Arthur et ses potes, le ton de leurs échanges ressemble davantage à ce que Guy est dans la vie. Nous faisons juste nos meilleures imitations de Guy Ritchie."

Et c'est fort dommage que le projet ait décidé de retourner en arrière et de ne pas sortir de la case street-cool de son réalisateur qui avait enfin là l'opportunité de nous offrir quelque chose de différent. Cela ne veut pas dire que le film sera mauvais pour autant attention, simplement que nous n'irons pas le voir en étant forcément rassurés. Mais on n'est jamais à l'abri des bonnes surprises. Des mauvaises aussi, vous nous direz...

 

 

Affiche

 

 

Tout savoir sur Le Roi Arthur : La légende d'Excalibur

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

corleone
24/04/2017 à 22:27

J'ai beau adorer Charlie Hunnam, mais Guy Ritchie c'est pas ma tasse de thé, pour dire que je ne sens définitivement pas ce film, surtout après ce genre de déclarations.

Rorov94
24/04/2017 à 17:04

Content de voir que uwe boll à enfin bénéficié d'un budget digne de ce nom!

royo59
24/04/2017 à 12:32

Ou un bon nanar.

Satan LaTeube
24/04/2017 à 11:46

Suffit de voir la BA pour savoir que ce film sera une sombre bouse.

votre commentaire