Le patron de Marvel fera-t-il un jour un MCU sombre et adulte ?

Christophe Foltzer | 19 avril 2017
Christophe Foltzer | 19 avril 2017

Si Marvel entame sa mue et que le MCU va considérablement changer à l'issue du prochain Avengers, il semblerait que ce soit le genre tout entier du film de super-héros qui arrive à un croisement. Et Kevin Feige a forcément un avis là-dessus.

Depuis quasiment 10 ans que les super-héros ont envahi nos écrans avec leurs univers étendus, le public se divisait généralement en deux camps : d'un côté ceux qui voulaient voir des aventures colorées et positives (plutôt Marvel) et de l'autre ceux qui tenaient à leur univers sombre et adulte (plutôt DC). Sauf qu'un troisième larron est venu mettre son grain de sel au milieu, Deadpool, qui a poussé tous les curseurs à l'extrême avec l'énorme succès que l'on connait. 

 

sex scene

 

Et cet exemple est très important puisqu'il a prouvé aux studios qu'un public exclusivement adulte existait pour ces films et qu'il n'attendait même que ça. La sortie de Logan a été une grosse confirmation. Le film a cartonné, se lâchait grave en matière de violence et de dépression et pavait le chemin pour de futures productions. Evidemment, à partir de là, on s'est tous demandés si les concurrents allaient leur emboiter le pas. Si DC est en train de changer son fusil d'épaule pour aller marcher sur les plates-bandes plus positives de Marvel, le MCU quant à lui proposait quelques histoires de son cru qui auraient parfaitement pu être déclinés dans des longs-métrages classés R. D'ailleurs, on en rêve presque d'un film Marvel ultra-violent et bien sombre comme il faut.

 

trailer non-censuré

 

Comme la question est importante, le patron de Marvel, Kevin Feige, se l'est vu posé en pleine promotion des Gardiens de la Galaxie 2 et sa réponse ne laisse que peu d'espoir :

"Ce qui m'intéresse dans ces films, ce n'est pas qu'ils soient classés R, c'est les risques qu'ils ont pris, les chances qu'ils ont saisis et les limites créatives qu'ils ont repoussés. Et cet intérêt devrait être le même pour tout le monde."

Aucune surprise donc dans le fait que le MCU est et restera PG-13. Cela dit, il faut bien comprendre qu'il ne peut en être autrement. En effet, Marvel appartient à Disney et la maison de Mickey n'est pas le studio le plus hardcore du monde puisque essentiellement tourné vers un public familial. Mais cela ne signifie pas forcément que tous les super-héros seront en mode Bisounours pour autant, l'étiquette PG-13 permet quand même quelques audaces. Et quand vous aurez vu Les Gardiens 2, vous comprendrez.

 

Photo Chris Pratt, Dave Bautista

Tout savoir sur Spider-Man : Homecoming

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Paehon
19/04/2017 à 10:02

Bien que cette classification soit d'un autre âge, PG-13 ne rime pas avec film enfantin (d'où l’appellation) mais juste que le film est violent sans l'être à outrance (ou qu'il comporte un ou deux mots "grossiers"). Un film peut être exaltant, viscéral, dérangeant sans être forcément R.

Voici un liste pour exemple :

Sixième sens
La trilogie Le Seigneur des Anneaux
Seul sur Mars
Lincoln
Mme Doubtfire (oui oui)
...
Et quasiment tous les films de Super Héros de DC et Marvel (plus Fox) !

Je vous invite à voir la vidéo du fossoyeur du film qui parle du sujet, elle explique l'origine de cette classification et ses dérives.

Rorov94
19/04/2017 à 09:03

Tout est possible!comme le disait le philosophe morandini!!!
Cpt marvel qui meurt du sida.
Miss hulk victime du sang contaminé suite à une transfusion française dans les 80'.
Ghost rider sera chrétien.
Punisher défenseur des droits de l'homme équipé de nerfs.
Tornade et black panther participeront au génocide rwandais des 90'...

Ps:contentez vous d'adapter MARVEL ZOMBIES(animation?)ça devrai suffire dans le genre déviant.

votre commentaire