Pour Anthony Hopkins, Michael Bay est plus qu'un réalisateur, c'est un génie

Christophe Foltzer | 9 avril 2017
Christophe Foltzer | 9 avril 2017

Soyons honnêtes, on passe quand même notre temps à se foutre gentiment de la gueule de Michael Bay, mais c'est avant tout parce qu'on l'aime. Qui aime bien châtie bien, ce genre de conneries...

Faut dire aussi qu'il ne fait pas vraiment d'efforts pour changer l'image qu'on a de lui. Et, à la rigueur, on ne lui en veut même pas, c'est peut-être pour ça qu'on l'aime autant, parce qu'il reste fidèle à lui-même, à sa nature profonde de gros beauf pété de thunes qui filme les robots comme dans un boulard 70's sans aucune honte. Et ça, c'est rare et précieux.

A quelques semaines de la sortie de Transformers : Le Dernier Chevalier (le 28 juin prochain) et en attendant la grosse bande-annonce toute sale qui devrait nous écalter la rétine et les tympans mercredi prochain, Sir Anthony Hopkins, qui joue dans le film, a décidé de prendre la parole pour nous expliquer la vie et nous faire comprendre qu'on s'était peut-être totalement planté sur le compte de Bay, ainsi qu'il l'a déclaré au micro de Yahoo ! Movies :

 

Transformers 5 Squeeks

  

"Michael Bay m'a raconté tout le travail qu'il a accompli sur les robots de Transformers, comment il les a affiné avec l'aide de l'équipe des effets spéciaux, comment il a fait leur design et comment il est arrivé à tous ces détails sur les ombres et les lumières sur le métal, ce genre de choses. Il m'a raconté tout cela lors d'un petit-déjeûner avant que je commence le film et j'ai pensé que ce type était un génie. Il l'est vraiment. Il est fait du même bois qu'Oliver Stone, Steven Spielberg et Martin Scorsese. Ils sont brillants. Ce sont des savants. Et lui aussi."

Wow, juste wow quoi. Nous sommes-nous trompés depuis le début sur le compte de notre Bay explosif préféré ? N'avons-nous pas été capables de voir le génie sous le vernis beauf de ses films ou alors refusions-nous de le comprendre ? Le mystère reste entier. Ce qui est sûr, par contre, c'est qu'il ne nous viendrait jamais à l'idée de contrarier Hannibal Lecter, on n'est pas fous. Donc on va se contenter d'attendre le 26 juin prochain, de voir le film et de dire "Oui, monsieur. Vous avez parfaitement raison. Pas manger."

 

Photo Anthony Hopkins

Tout savoir sur Transformers 5 : The Last Knight

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Mx
11/04/2017 à 09:17

C quoi le rapport avec ce tâcheron de john Moore responsable des minables max payne et die hard 5?

Panatrog
10/04/2017 à 15:39

Nan mais va falloir aussi se calmer et lire l'intégralité de la déclaration de Hopkins, les copains. Le gars nous parle du côté "tech" de Bay, pas de mise en scène ou bien de narration. Bay est certes un conteur assez bancale, pour pas dire "à minima très pas bon", mais du côté de la technique, il n'y a absolument rien à dire sur son boulot. Qu'on aime ou qu'on aime pas le monsieur, reconnaissons lui cette qualité d'être un technicien de malade. Un peu à la John Moore, quoi. Je kiff ce côté "Bay" chez lui depuis "Max Payne" et ça a pas loupé avec le dernier "Die Hard" qui envoi méchamment du pâté sur certaines scènes (la poursuite en bagnole au début) ou bien sur certains plans (McClane qui se balance par une fenêtre et tend son doigt pour faire un fuck à la pilote de l'hélico juste avant qu'elle se viande - savez, à la fin du film).

Maided
10/04/2017 à 12:09

@Kappa Merci pour ce miroir foutu dans la gueule des nombreux teigneux de ce forum.. Ôque c'est vrai!!!

Christophe Foltzer - Rédaction
10/04/2017 à 10:35

@Arnaud :

Merci beaucoup ! :)

Arnaud
10/04/2017 à 05:28

Un vrai cinéphile sait voir au-delà de ses propres goûts. Les mecs qui pensent que seuls ce qu'ils estiment est valable sont juste des glands.
J'aime pas le cinéma des frères Cohen, donc je dois les considérer comme des nazes ? Ben non car même si je n'accroche pas je vois qu'ils ont un vrai talent de mise en scène.

J'adore le cinéma de Bay pour ce qu'il propose, du cinéma d'action certes bourrin mais qui ne laisse pas de répit.

Un génie ? Oui dans ce genre la. Mais pas un bon raconteur (Pearl Harbor)
Un beauf ? La tres clairement c'est vous Christophe qui en êtes un en disant cela ...

Rorov94
09/04/2017 à 22:43

Je préfère l'honnêteté intellectuelle de bay,au soit-disant génie de kubrick,mallick et autre doillion...

Dirty Harry
09/04/2017 à 20:51

Je ne peux dire qu'Hopkins ait complètement tort même si je sens la connivence "corporate" mais Bay a imposé un style que lui seul sait faire (je ne parle pas des valeurs ou de l'idéologie derrière, je parle technique, charte visuelle) mais tout le monde dans le métier sait cela : letechnicien qui aime le challenge à Hollywood a ce fameux T shirt qui dit "j'ai travaillé avec les deux Michael" (Mann et Bay, dans les années 80 c'était Cameron sur le T shirt). Je conseille la vidéo "Bayiem" de Tony Zhou sur youtube pour mieux comprendre les "skills" du bonhomme. Et je suis persuadé que filmer une carrosserie est en soi un défi que pas grand monde ne sait l'accomplir mieux que lui, parce que c'est son kif et que si ça l'habite je m'en fous qu'il en soit heureux, ça ne changera pas ma vie !

Kean
09/04/2017 à 19:24

@rorov94
Te lire devrait être remboursé par la secu!
Merci mille fois pour cette barre de rire anthologique..

Mx
09/04/2017 à 19:10

Il n'a rien d'un génie; faut arrêter le délire!!

Un metteur en scène comme Tony Scott est mille fois plus intéressant, RIP!

Weekly
09/04/2017 à 16:45

@Jok3r60 "Est ce un génie ? Visuellement oui au meme titre que snyder"
Merci pour le fou rire.

Plus

votre commentaire