On en sait un peu plus sur l'avenir de Spider-Man au sein du MCU

Christophe Foltzer | 4 avril 2017
Christophe Foltzer | 4 avril 2017

La nouvelle est tombée la semaine dernière comme une lettre d'huissier : Spider-Man pourrait quitter le MCU dès 2019 pour retourner dans l'escarcelle exclusive de Sony. Sauf que peut-être pas du tout en fait.

L'histoire est simple : Sony possédait les droits d'exploitation cinéma de Spider-Man, un personnage Marvel, pendant des années, mais le gros drame de la fuite de ses mails plus le plantage critique d'Amazing Spider-Man 2 a poussé le studio à céder le héros à son géniteur, tout en conservant les droits de distribution. Ce qui explique pourquoi Spider-Man : Homecoming est un film Marvel mais distribué par Sony.

Il y a une semaine, on comprenait que, peut-être, en 2019, Spidey serait obligé de quitter le MCU pour de nouveaux horizons et nous n'étions pas contents du tout. Difficile cependant, dans ces conditions, de savoir si c'était une vraie info ou juste un effet d'annonce d'Amy Pascal (Sony), pour tester la réaction des fans.

 

Tom Holland trailer 2

 

Au-delà de ça, il y a quelques mois, plusieurs journalistes américains avaient été invité sur le tournage d'Homecoming et, leur embargo ayant expiré cette nuit, on découvre enfin ce qu'ils y avaient appris concernant l'avenir du personnage ces prochaines années. C'est donc le producteur Eric Carroll qui nous explique dans quelle mesure les prochains films Spidey s'inclueront ou non dans le MCU :

"En allant de l'avant, nous les traiterons tous au même niveau. Nous serons très stratégiques sur la façon dont ces films s'intègrent au MCU, de la même manière que si Sony n'était pas impliqué. Parce que, pour eux comme pour nous, il n'y a aucune raison de sortir un film n'importe comment et de risquer de détruire la continuité de l'ensemble."

 

Tom Holland trailer 2

 

On peut donc s'attendre à ce que les choses soient faites intelligemment et que le départ, s'il se produit, de Spidey du MCU soit justifié de façon scénaristique et ne mette pas en péril l'édifice entier. Cela dit, Homecoming a également à sa charge de proposer une nouvelle version d'un héros dont on connait l'histoire sans tomber une fois de plus dans la redite :

"Nous ne souhaitons qu'aborder légèrement ce qui a déjà été fait par le passé, notamment les Osborne et ce genre de choses. Donc je ne pense pas que nous emprunterons ce chemin. Nous avons pensé sincèrement que si nous arrivions à faire un film sans mentionner une seule fois ceux qui étaient présents avant, à l'exception de Flash Thompson et de Tante May, c'était la meilleure chose à faire."

 

Tom Holland trailer 2

 

Que penser de ces déclarations à l'heure où la nouvelle bande-annonce montre déjà des références à la trilogie de Sam Raimi dans certains de ses plans ? Le risque de faire du neuf a-t-il été vraiment pris et assumé jusqu'au bout ? Réponse le 12 juillet prochain. Mais, comme le dit Amy Pascale, tout semble fait en bonne intelligence pour que la franchise Spider-Man soit la meilleure possible :

"Je pense que nous avons trouvé la bonne formule et que tout le monde veut que cela continue comme ça. De façon surprenante, nous sommes tous dans une dynamique généreuse et coopérative et, si ça marche, je pense que cela marchera pour tout le monde."

Après, libre à chacun de la croire ou non.

 

Tout savoir sur Spider-Man : Homecoming

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire