Christopher Nolan annonce que son Dunkerque sera un film compliqué à suivre

Christophe Foltzer | 1 mars 2017
Christophe Foltzer | 1 mars 2017

C'est le 19 juillet prochain que sortira Dunkerque, le nouveau film ambitieux de Christopher Nolan et on l'attend de pied ferme. Parce que Nolan qui parle de Seconde Guerre Mondiale, ça promet énormément.

Christopher Nolan a toujours été plus ou moins estampillé de réalisateur intello de films grands publics. Et c'est vrai que lorsque l'on voit Memento, Interstellar ou évidemment Inception, on pourrait penser qu'effectivement il aime bien se prendre la tête le pépère. Ce à quoi ses détracteurs répondraient surtout que c'est avant tout de l'esbrouffe et qu'en lieu et place d'intello on a surtout affaire à un petit malin qui se prend pour plus intelligent qu'il n'est en réalité. Deux points de vue qui s'opposent et entre lesquels nous ne prendrons pas parti, chacun ayant le droit d'avoir son opinion sur le réalisateur.

 

Fionn Whitehead

 

Mais si on ramène cela sur le tapis, c'est parce que l'on vient d'apprendre que la notion même de point de vue sera au coeur de son prochain film, Dunkerque. En effet, là où on pensait se trouver face à un simple film de guerre dans la grande tradition du genre, Nolan vient de révéler au micro de Première qu'en réalité, le film utilisait trois points de vue différents et n'hésiterait pas à jouer avec les temporalités de chacun :

"Le film aura trois points de vue : la terre, la mer et le ciel. Pour les soldats embarqués dans le conflit, les évènements prendront place dans différentes temporalités.

Sur terre, certains sont restés bloqués pendant une semaine sur la plage. Sur l'eau, cela a duré au maximum une journée et si vous volez vers Dunkerque, les Spitfire ne contenaient qu'une heure de fuel. Pour raconter ces différentes versions de l'histoire, l'une d'elle doit mélanger sa temporalité. D'où la structure compliquée, alors que l'histoire est plutôt simple.

 

affiche teaser

 

C'est un moment essentiel de la Seconde Guerre mondiale. Si cette évacuation n'avait pas réussi, la Grande-Bretagne aurait été obligée de capituler. Et le monde entier aurait connu un autre destin. Les Allemands auraient conquis l'Europe et jamais les Américains ne seraient retournés dans la guerre.

C'est un vrai point de rupture dans la guerre et dans l'histoire du monde. D'un point de vue militaire, c'est une défaite, mais sur le plan humain, c'est une victoire colossale."

Donc voilà, en plus de nous proposer l'un des plus grands épisodes de la Seconde Guerre mondiale, Nolan compte en plus poursuivre encore plus loin ses expériences cinégéniques. Et on peut dire que ça donne sacrément envie.

 

Tout savoir sur Dunkerque

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Baneath88
01/03/2017 à 23:59

Hâte de voir ce film, comme n'importe lequel Nolan. Ne serait-ce que parce qu'il envisage Dunkirk comme un "Survival". Donc un style bien différent de ces précédents, plus épuré.

Djsjrkaa
01/03/2017 à 16:43

Encore un film d'intello qui servira de somnifère, rien ne surpassera le mythique il faut sauver le soldat Ryan.
Et la, pour le coup, ça annonce un ennui mortel.

Krysta
01/03/2017 à 15:51

@La Classe

Tu penses donner du poids à ton "argument" en sortant la carte ô combien banale et dénuée de sens du hipster ?

Sinon, pour quelqu'un qui apprécie le cinéma qui a confiance en l'intelligence du spectateur, tu pourrais avoir un peu confiance (et même sans aller jusqu'à : un peu de respect) pour l'avis de l'Autre. Parce que jusqu'à preuve du contraire : ne pas penser comme toi ne signifie pas qu'on pense mal ou qu'on ne pense pas.

Bien cordialement

La Classe Américaine
01/03/2017 à 15:42

"Nolan me déçoit depuis Dark Knight Rises.", on en rirait presque de ce petit commentaire de hipster.

Nolan accomplit dans toutes ses superproductions ce qu'aucun réalisateur américain (à part peut-être Michael Mann, à une autre époque) n'arrive à faire aujourd'hui : avoir confiance en l'intelligence du spectateur et donc rendre intelligibles des histoires complexes.

Hasgarn
01/03/2017 à 13:58

La bande annonce ne m'ayant pas laissé un souvenir mémorable, j'attendrai pour voir ce film.
Nolan me déçoit depuis Dark Knight Rises.

votre commentaire