Pour James Cameron, Ridley Scott et Zack Snyder sont des sources d'inspiration

Sophie Sthul | 21 février 2017
Sophie Sthul | 21 février 2017

Alors qu’il prépare activement le prochain Avatar, James Cameron est particulièrement bavard. Interrogé par Comic Book Debate, le réalisateur en a dit un peu plus sur les artistes qui l’inspirent.

Si la rigueur de sa mise en scène, le soin maniaque apporté aux performances techniques et sa science de la narration ne laissent aucun doute quant à sa connaissance des classiques, il semblerait que James Cameron ait tout autant de curiosité pour des œuvres nettement plus populaires.

« J’ai étudié les grands maîtres, David Lean, Hitchcock, Kubrick… Des metteurs en scène qui continuent de m’inspirer ? Ridley Scott. Je vais voir tous ses films, même ceux qui se plantent. Pour moi ils sont excellents, grâce à sa méthode de travail, son regard, sa façon de placer la caméra. Je vais à l’école tous les jours. Chaque bon film est un apprentissage, tout cinéaste le sait.

 

Photo James Cameron

 

Aujourd’hui ce sont des réalisateurs installés, mais lorsqu’ils sont arrivés sur scène, j’ai été impressionné. Je parle de Zack Snyder, Robert Rodriguez, ces gars qui créaient leur propre langage cinématographique. Je peux être impressionné demain par un type dont je ne connais pas encore le nom.

S’il fait quelque chose d’unique et de remarquable, qu’on n’a jamais vu… Un ami et confrère, spécialiste des effets spéciaux, a réalisé Deadpool. Je suis allé voir Deadpool. Pendant la séquence d’ouverture, je me suis dit, c’est génial. Personne n’avait jamais pensé à faire ça, un faux pré-générique ! »

Bon alors pour le coup on serait tenté de lui dire que les Monty Pythons n’ont pas attendu Tim Miller pour proposer des génériques parodiques.

 

Photo James Cameron, Kate Winslet, Leonardo DiCaprio

Tout savoir sur James Cameron

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Gnnéé
22/02/2017 à 15:26

Le réalisateur qui valide les scénarios...Mais bien sur. C'est les STUDIOS, tout le monde le sait et c'est de plus en plus criant.

Zanta
22/02/2017 à 14:00

Cameron a signé la suite d'un classique de Ridley Scott et s'apprête à bosser avec Tim Miller sur Terminator 6.
Donc il est corporate, comme toujours.
Quant à Snyder, il a pour qualité d'être un réal au style singulier qui bosse pour des majors sur des projets sf/fantastique.
Forcément, ça rapproche.

corleone
22/02/2017 à 10:50

Snyder co-ecrit la majorité de ses films double-debile.
En plus c'est le réalisateur qui valide le scénario qu'on lui offre et non le scénariste qui valide la realisation.
Reflechit bien prochainement avant d'ecrire des inepties.

boila
22/02/2017 à 01:46

Toujours aussi comique de lire des commentaires débiles sur SNYDER ne sachant pas gérer sa narration. C'est un RÉALISATEUR. Si problème de NARRATION il y a c'est le SCÉNARISTE qu'il faut aller voir. SNYDER met en boite de très belles images. C'est un bon réal.

corleone
22/02/2017 à 01:31

Désolé mais Snyder c'est pas ma tasse de thé à foutre du rêve dans les images mais d'une nullité aberrante en narration.
Scott, culte mais à incroyablement perdu la main récemment.
Rodriguez, assez creatif mais à toujours manqué de patte et de personnalité, l'ombre de Tarantino errant toujours dans ses oeuvres.

Zapan
21/02/2017 à 22:16

@Corleone

Et pourquoi cela? Parce qu'il cite comme plus récentes inspirations Snyder, Rodriguez et Scott. 3 réal. qui ont tout de même prouvé qu'ils savaient quoi faire d'une caméra en innovant?

corleone
21/02/2017 à 20:25

Alors là avec ce genre de décla, je peux dire que j'ai définitivement de moins en moins confiance à ses prochains avatars.

votre commentaire