Alien, Elephant Man, Hellboy, Harry Potter, Snowpiercer.... John Hurt est mort

Christophe Foltzer | 28 janvier 2017
Christophe Foltzer | 28 janvier 2017

L'un des plus grands acteurs était aussi l'un des plus discrets. Et il vient de mourir. Sans un bruit. RIP John Hurt.

Sa voix cassée, son visage ridé et son regard intense ont accompagné notre cinéphilie, la guidant même parfois, la choquant ou en l'émerveillant. John Hurt est mort et, si la nouvelle est extrêmement triste, ce n'est pour une fois pas une surprise. L'acteur britannique s'est en effet éteint des suites d'un cancer du pancréas ce samedi 28 janvier à l'âge de 77 ans, comme l'a annoncé son agent. Hurt lui-même avait déclaré être atteint de la maladie en juin 2015.

 

Photo Harry Potter

 

Fils de vicaire anglican, John Hurt s'était illustré dans tellement de rôles qu'il sera bien difficle de tous les résumer. Evidemment, il a traumatisé des générations entières en donnant naissance au premier Xénomorphe dans la scène culte du chestburster d'Alien, mais il fut aussi compagnon de celule dans l'exceptionnel Midnight Express d'Alan Parker. Acteur intense et totalement dévoué à chacun de ses rôles, il a crevé l'écran en 1984 en composant l'incroyable John Merrick dans le Elephant Man de David Lynch. Deux films pour lesquels il avait reçu une nomination aux Oscars.

 

Photo Elephant Man

 

Il fut également le Winston Smith de l'adaptation du 1984 d'Orwell par Michael Radford avant de passer ironiquement dans le camp d'en face une vingtaine d'années plus tard en interprétant le grand dictateur de V pour Vendetta. Plus proche de nous, on se rappelle également de John Hurt en Monsieur Ollivander dans la saga Harry Potter avant d'incarner le très émouvant professeur Bruttenholm dans les deux Hellboy de Guillermo Del Toro. Enfin, comment ne pas évoquer l'un de ses derniers grands rôles dans Snowpiercer et préciser qu'il avait eu l'insigne honneur d'incarner le War Doctor dans Le Jour du Docteur, l'épisode anniversaire des 50 ans de Dr Who.

 

Photo Alien

 

Citer tous ses rôles serait inutile et rébarbatif, alors nous préférons lui laisser la parole une dernière fois, en reprenant ses propos de 2015, lorsqu'il avait annoncé que le temps lui était compté et qu'il en parlait avec beaucoup de tendresse :

"Je ne peux pas dire que je m'inquiète de la mort, mais il est impossible d'arriver à mon âge et de ne pas la contempler un petit peu. Nous ne sommes que de passage et nous occupons notre siège pendant un moment très bref."

Un très grand monsieur s'est éteint aujourd'hui et nous ne pourrions lui rendre un plus bel hommage qu'en le remerciant du plus profond de notre coeur pour tout ce qu'il nous a offert pendant autant d'années. RIP.

 

Photo officielle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Ded
30/01/2017 à 09:10

"Rien, rien ne meurt jamais. Le fleuve coule, le vent souffle, les nuages passent, le coeur bat... Rien ne meurt jamais." (Elephant man)
In memoriam...

Robert Paulsen
28/01/2017 à 21:02

R.I.P....un acteur magnifique

pifpaf
28/01/2017 à 14:04

un super acteur , condoléance

Dirty Harry
28/01/2017 à 13:46

C'est en voix off aussi où il était extraordinaire : en conteur style Walt Disney dans Dogville de Lars Von Trier ou récitant le texte espiègle de Patrick Suskind pour le Parfum, il avait une voix qui avait un certain cachet...très belle carrière en tout cas, un second rôle indispensable et racé mais Pancreas c'est fatal il ne pouvait pas faire long feu...RIP

LaTeub
28/01/2017 à 11:12

Bouh, triste, triste, je l'ai toujours connu moi... Encore un pan de mémoire cinéphilique qui s'en va... :(

Satan LaTeube
28/01/2017 à 10:08

Bordel, et Emmanuelle Riva aussi !!! Après quelques jours de répit, la grande faucheuse repart sur les mêmes bases qu'en 2016 .

dany15
28/01/2017 à 10:00

Rip, un excellent acteur

bof
28/01/2017 à 09:48

Respect.

votre commentaire