Rogue One : les rebelles de Disney passent la barre du milliard au box-office !

Jacques-Henry Poucave | 23 janvier 2017
Jacques-Henry Poucave | 23 janvier 2017

Personne ne doutait vraiment de la capacité de Rogue One à attirer le public. Restait à savoir dans quelles proportions.

Et Disney peut sabrer le champagne. Alors que 2016 n’aura pas été tendre avec les suites, reboots et blockbusters, la seule de ses productions à ne pas avoir cassé la baraque demeurera Alice Au Pays des Merveilles 2 (transformer le plomb en or c’est déjà complexe, alors un étron en billets verts…) et dans une très moindre mesure le remake de Pete’s Dragon. Et quant à Rogue One, il vient, après 40 jours d’exploitation, de dépasser le milliard de recettes.

 

scène coupée

 

Un sacré symbole, qui est loin d’en faire un film aussi ravageur économiquement que Le Réveil de la Force, mais qui prouve que Disney a manifestement eut le nez creux en investissant dans la franchise Star Wars comme il l’a fait.

Plus que jamais, la stratégie consistant à alterner épisodes canoniques et stand-alone paraît – à court et moyen terme – une réussite financière indéniable. Reste à savoir combien de temps le public sera désireux de découvrir annuellement un segment de la saga Star Wars, même si personne ne s'inquiète vraiment pour Episode VIII, réalisé par Rian Johnson et attendu pour le mois de décembre 2017.

 

scène coupée

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bof
23/01/2017 à 14:22

Peut-on encore se fier au chiffres en montant de recettes ? Pour ma part, pour la première fois, j'ai essayé l'imax 3D, ça m'a fait dans les 18 euros la scéance, le double de ce que je paye habituellement pour voir un film. Si on extrapolait par rapport à un film d'ayant ni 3d ni imax, à ce tarif la, il a le même succès qu'un film qui remporte 500 millions...

Finalement, on en arrive à des films qui battent sans cesse des records, mais parce que les places sont de plus en plus chères, pas parce que plus de monde va voir les films.
(d'ailleurs, en parallèle, les éditeur le pleurent bien que plus personne va voir leurs films a cause du piratage qui leur fait perdre des miyards ;-) )

votre commentaire