On a vu 20 minutes de Logan

Christophe Foltzer | 19 janvier 2017
Christophe Foltzer | 19 janvier 2017

Dernier gros mot morceau du line-up 2017 présenté par la Fox peu avant Noël, Logan nous montre enfin ce qu'il a dans le ventre et nous prouve que son orientation un peu plus hardcore n'était pas uniquement un argument marketing. Attention, SPOILERS.

Tout commence juste avant l'aube, dans une voiture de location garée sur une aire désertique aux abord d'une ville. Logan, visiblement alcoolisé, y pique un somme lorsqu'il est réveillé par des bruits étranges. En sortant de la voiture, il comprend qu'un gang essaye de lui voler le véhicule, pièce par pièce. Pas très d'accord avec la proposition, il tente de discuter avec eux mais reçoit pour toute réponse un coup de fusil dans le torse. Forcément immortel, Logan revient à lui en tentant de les raisonner une dernière fois. Comme ça ne fonctionne pas vraiment, et que ça commence sérieusement à l'énerver, il sort ses griffes et les élimine. Les bras volent, les griffes se plantent dans les têtes, au bout de quelques secondes, le gang se retrouve en pièces détachés sur le sol. Constatant que sa voiture est rayée, Logan grimace avant de reprendre sa route.

 

Photo Hugh Jackman Logan

 

Un temps indéterminé plus tard, la voiture de Logan arrive dans une usine désaffectée en plein désert pour y retrouver Caliban et le Professeur Xavier, visiblement très diminué. Et on comprend tout de suite que la situation est assez compliquée puisqu'apparemment, ces trois mutants sont les derniers de leur espèce et qu'ils sont traqués. Ils découvrent cependant une gamine dans le coffre de la voiture, mutique, sombre, à laquelle le Professeur X porte tout de suite un vif intérêt, expliquant qu'elle est leur avenir. Mais Logan ne veut pas l'entendre, il raconte qu'il l'a rencontré dans un motel près du cadavre de sa mère et que c'était un piège. Xavier répond que la femme n'était pas sa mère et que la fillette est comme lui et très importante.

 

Photo X 23

 

Sentant des véhicules arriver, Caliban sort de l'usine et rejoint le cortège pour le ralentir. Dans l'usine, la fille prend un petit-déjeuner tandis que Logan se demande bien ce qu'il va faire d'elle et que Xavier fait une nouvelle crise. Les voitures arrivent, des militaires en sortent avec à leur tête Donald Pierce et son bras robotisé. L'affrontement est inévitable, ils veulent l'enfant. Ils annoncent que Caliban est mort et Logan emporte Xavier dans la voiture en laissant la fille derrière eux malgré les supplications du professeur. Ils essayent de s'enfuir mais n'y parviennent pas, se font attquer par les militaire tandis que Pierce envoie un peloton à l'intérieur du bâtiment pour récupérer l'enfant. Elle en ressort couverte de sang, lançant la tête coupée d'un des soldats à Pierce qui empêche les militaires de répliquer. Terrorisé par X-23, il lui demande de se calmer et de le suivre mais elle passe à l'attaque et charcute plusieurs soldats. De la voiture, Logan assiste au spectacle, ahuri. Xavier lui rappelle qu'elle est comme lui et qu'il doit la sauver. La voiture la rejoint au milieu des tirs, X-23 monte à bord et ils sont pris en chasse par Pierce. Ils se lancent dans le désert et ne doivent leur salut qu'à l'arrivée d'un train qu'ils dépassent, laissant derrière eux Pierce qui n'a visiblement pas dit son dernier mot.

 

Photo Logan

 

THE LAST OF US

Comme on peut le voir dans ce rapide résumé, un fossé existe entre Le combat de l'Immortel et Logan et c'est tant mieux. Ici, nous sommes dans le brutal, le désespéré, le post-apocalyptique et Hugh Jackman n'avait pas menti en annonçant que cette fois son personnage fétiche trancherait dans le vif. La classification R est on ne peut plus justifiée tant le film est violent avec ses bras découpés, ses têtes arrachées, ses hectolitres de sang et sa X-23 folle furieuse qui se bat telle un Yoda sous acides. En une poignée de minutes, James Mangold nous offre donc le Wolverine que nous avons toujours rêvé de voir sur un écran même s'il faut se rendre à l'évidence, Logan adapte moins l'arc Old Man Logan qu'il ne l'utilise comme toile de fond pour raconter une toute autre histoire.

 

trailer non-censuré

 

S'il emprunte à l'univers de Mad Max : Fury Road, notamment dans la course-poursuite qui terminait l'extrait, le film confirme que sa plus grande inspiration est à chercher du côté de The Last of Us. Tout est en effet mis en place pour que la relation entre Ellie et Joel ne soit reproduite à l'identique dans ce film : le héros brisé et désenchanté qui a tourné le dos à l'humanité mais va devoir se reconnecter à ses sentiments les plus nobles pour sauver le futur, la gamine aux capacités extraordinaires, dernière chance d'une partie de la population et qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres pour son jeune âge, ainsi que le sacrifice final que cela sous-entend.

 

trailer non-censuré

 

Car oui, nous ne serons clairement pas là pour rigoler et il parait plus qu'évident que le film est avant tout là pour nous arracher quelques larmes dans sa conclusion. Concernant l'aspect technique, ce que nous avons vu était loin d'être terminé, de ce fait l'étalonnage n'était pas encore fait tout comme les nombreux plans à effets spéciaux qui montraient leurs artifices. Cependant, cela n'a rien entamé notre plaisir à regarder ces séquences dynamiques et extrêmement bien filmées par un James Mangold qui semble en pleine possession de ses moyens.

 

Sombre, violent, brutal et désenchanté, Logan a toutes les cartes en main pour nous offrir un film de super-héros tel que nous n'en avons jamais vu. Notre sentiment est extrêmement positif à l'issue de cette projection et si le film tient la barre pendant toute la durée, il pourrait être phénoménal. Rendez-vous donc le 1er mars prochain.

Tout savoir sur Logan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

King
19/01/2017 à 20:35

Faudrait surtout qu'ils expliquent comment le monde a pu se retrouver dans cet état après... Le combat de l'immortel. Tu parles d'une cohérence...

Bubu
19/01/2017 à 20:24

Vivement logan bien sanglant violent

Diablo
19/01/2017 à 20:16

Quand verrons nous Genosha dans un film X-Men? J'espérais que ce serait adapté où introduit dans ce film, vu que la mutation est la phase inarrretable de l'évolution humaine et que les mutants ont bizarrement tous disparus. Je me suis fait un énorme spoiler où ils ont tous été enfermés et lobotomisés à Genosha et que X-23 soit la seule à pouvoir leur faire recouvrer leur mémoire et pouvoir d'où son importance. Pas sûr que ce film y aboutisse en fin de compte.

Arnaud
19/01/2017 à 19:16

Et du coup c'est expliqué pourquoi malgré DoFP il n'y a presque plus de mutants et le monde est post-apocalyptique ?

dany15
19/01/2017 à 18:55

@ Dirty
Ta pas pris tes médoc toi aujourd'hui

Dirty Harry
19/01/2017 à 17:20

Comme vous je serai tenté de voir tout ce qui arrive avant tout le monde (le snobisme de la primauté, loin de la plèbe) ou comme cinéphile curieux mais pour votre métier je vous conseille de ne pas y aller : c'est du hameçonnage, de la fidélisation et du teasing pour mieux vous corrompre et developper une reconnaissance inconsciente envers la production de ce film.

corleone
19/01/2017 à 17:18

Hâte de voir cette petite X23 en action et très content qu'ils ne l'aient pas montrée vraiment en action dans les anciennes BA(j'ai pas encore vu le nouveau trailer et franchement avec cet article j'ai plus du tout envie de le voir, car je veux juste l'extase totale pour le final !!! J'attends de pied ferme.

Louig
19/01/2017 à 17:09

C'est très loin d'old man Logan de ce que je lis. Post apo et mutants décimés ça fait un peu léger pour y faire référence.

GOD
19/01/2017 à 17:06

Gollem :

Moi c'est pour le 1er...(mauvais de bout en bout).

Le second bien qu'imparfait (et qui ne marquera pas), reste assez solide (surtout la version Unrated) !

Mais oui....celui la a l'air hors compétions.

Christophe Foltzer
19/01/2017 à 16:41

@snoopinette: Et n'oublions pas Alien: Covenant dans le tas, l'air de rien...

Plus

votre commentaire