Grave : le film d'horreur français qui a terrifié l'Amérique dévoile son premier trailer affamé

Jacques-Henry Poucave | 12 janvier 2017
Jacques-Henry Poucave | 12 janvier 2017

Depuis des mois, on vous dit et on vous répète que Grave, découvert à Cannes en mai dernier, sera une des claques du début 2017. Et la bande-annonce du film est là pour le confirmer.

Réalisé par Julia Ducournau, Grave a fait le buzz il y a quelques mois en provoquant une série d’évanouissements lors de sa présentation à Toronto. Au-delà de l’anecdote et du phénomène lié au métrage, avouons que le sujet possède tous les ingrédients pour nous remuer le cerveau, le cœur et les entrailles.

 



Nous y suivons une jeune femme, aspirante vétérinaire et végétarienne, qu’une séance de bizutage viandarde va précipiter dans une spirale de pulsions et de désirs inattendus.

Viscéral et plastiquement renversant, Grave débarquera le 15 mars et pourrait bien donner un sévère coup de sang au cinéma de genre hexagonal. C’est ce qu’on espère, l’Hexagone manquant cruellement d’ambassadeur en la matière. En guise d’amuse bouche, repassez-vous donc de cette bande-annonce appétissante.

 

Photo Garance Marillier

Tout savoir sur Grave

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

jo
28/01/2017 à 01:24

En général, ce qui me terrifie, c'est la médiocrité des films Français

Fennec
18/01/2017 à 12:42

D'accord avec Dirty Harry.

Il peut y avoir des cannibales ou des gremlins chez Promouvoir, je m'en tape, on doit pouvoir avoir quand même le droit de réfléchir et de débattre de l'âge correct pour voir certains films. Et ne pas opposer à des logiques (justifiées ou non, il faut en débattre) de protection d'un jeune public des logiques d'exploitation commerciale d'un film.

Par ailleurs, Dirty Harry a raison d'insister sur un poînt : ne mélangeons pas tout, Promouvoir ne censure rien. Promouvoir saisit de manière légale des instances qui seules ont le pouvoir de juger des conditions d'exploitation d'un film. Des instances qui ont le pouvoir de les débouter, ou de rouvrir les dossiers et de réévaluer la situation selon des critères en théorie objectifs. Ce qu'ils ont fait. Ca n'est pas un détail. C'est une toute autre philosophie que le raccourci beauf et confortable "ces enculés de cathos censurent les films", même si on sait que quelques individus chez Promouvoir ont un beau palmarès.

Par ailleurs, sortons nous de la tête que c'est cette "censure" qui empêche le film d'avoir une super carrière à 10 millions de spectateurs. Ce sont des films de genre voire de niche, qui par nature intéressent un public (très) réduit. J'aurais même plutôt tendance à penser que Promouvoir porte bien son nom et leur fait... de la promotion. Je sais que si j'ai envie en voir ce film j'y arriverai, soit dans une petite salle, soit en VOD, soit en DVD. Donc le film n'est pas détruit pour autant, stop à la dramatisation à outrance.

Cervo
16/01/2017 à 10:52

@Dirty Harry
Deux trois petits rappels des faits donc.
Le but de Promouvoir n'est pas de changer l'âge auquel les films sont visionnables. Le but est de créer un climat d'insécurité juridique qui encourage producteurs et distributeurs à abandonner les films qui déplaisent à Promouvoir. Ils le revendiquent assez clairement, dès que BFM leur donne la parole (c'était déjà le cas au moment de Love).

Ensuite, le boss de Promouvoir s'est fait connaître dans les années 90 sur les plateaux télévisés d'un certain Dechavanne en expliquant que les homosexuels étaient des sous-humains pédophiles en puissance. C'est ce qu'on appelle un grand malade, qui profite de l'espace relatif de la liberté d'expression pour transmettre sa violence et ses névroses au reste du corps social.

west666
16/01/2017 à 06:40

terrifié le mot est lourd encore de la fausse pub gratos comme on a souvent l'habitude un coup de com a 2 balles je vois rien de terrifiant déja dasn le trailer alors le reste m'inspire peut ca sent le fake de com a plein nez ce truc pour ma part !!!!!

Dirty Harry
15/01/2017 à 20:59

@ Cervo : Réglementer l'âge c'est de la censure à présent ? Promouvoir est distributeur et législateur à présent : faut arrêter l'hystérie (dans votre tête) on est pas en Algérie où le gouvernement choisit les films pour le peuple...et puis on sait que le genre français n'a jamais marché ici donc même en le rendant tout public ça boitera (et pour le moment le film n'est dans le viseur de personne alors pourquoi faire un cake ? Vous êtes prophète ou télépathes ? Vous êtes vraiment surs que les gens de Promouvoir sont "malades", les avez vous rencontré ?Ou alors caricaturer pour mieux projeter sa médiocrité chez l'adversaire est une technique de ceux qui ont abandonné les arguments (faute de maturité, d'expérience et de culture : les oeuvres qui ont bouleversé l'Histoire de l'Art bousculent et moi je dis tant mieux - j'aime beaucoup Antéchrist - et si ça gêne : tant mieux, c'est un bon critère, le fait que ça ne fasse rien serait inquiétant)

sandman
15/01/2017 à 14:34

terrifié ^^ ? c'est a dire

Stridy
14/01/2017 à 22:13

En même temps quoi de plus normal que de voir des gens choqués par Irreversible ou A serbian movie...

Greg
14/01/2017 à 18:07

Antichrist, Irréversible, La passion du Christ, Blair Witch Project, 127 heures, The Human centipede, A serbian movie, etc... Je crois qu'on avait aussi eu droit à la même rumeur pour Martyrs !...
Et ce genre d'annonces marketing était déjà utilisées à l'époque de L'Exorciste !!
Bref, je pense que l'on peut dire sans trop de risque de se tromper que personne ne s'est évanoui devant une projection de Grave !
D'ailleurs un journaliste de Vice a plutôt clairement démonté cette rumeur..

Adrien
14/01/2017 à 16:11

Mon papa a un petit rôle dans le film, le tournage était sympa et très conviviale.

Stomp
13/01/2017 à 18:34

Bof. Ca fait quand même un paquet d'années qu'on n'a pas entendu parler de truc du genre. Le dernier je crois c'était un type fou de rage contre the woman qui voulait taper des gens a sundance et sinon ça remonte à irréversible non ?

Plus

votre commentaire