La bande-annonce non-censurée de The Belko Experiment est là, et elle est plutôt saignante

Christophe Foltzer | 1 décembre 2016
Christophe Foltzer | 1 décembre 2016

Un plan social, c'est vraiment la plaie. Faut virer des gens, ça coûte cher et ça donne une mauvaise réputation. Alors qu'il ne fallait que demander à James Gunn pour que ça passe crème.

Même s'il est tout entièrement occupé à terminer son Gardiens de la Galaxie 2, James Gunn n'en reste pas moins un homme aux multiples facettes qui a trouvé le temps d'écrire un long-métrage que vient de terminer le réalisateur Greg McLean, responsable des très sympas Wolf Creek. Et ça s'appelle The Belko Experiment, et ça risque d'envoyer du lourd.

 

Photo

 

Belko est une société à but non lucratif située à Bogota qui emploie 80 américains et qui décide un jour de faire une grosse expérience sociologique tout autant que de régler son problème de masse salariale. En effet, les employés entendent une mystérieuse voix qui les informe qu'ils sont piégés à l'intérieur du building et qu'ils devront tuer leurs collègues sous peine d'être assassinés eux-mêmes. D'abord incrédules, les employés doivent vite se faire une raison alors que les cadavres commencent à s'empiler.

Une belle métaphore du monde du travail ultra-libéral et de l'exploitation de l'individu qui vient d'ailleurs de dévoiler une bande-annonce plutôt excitante et qui charcle pas mal. Nous y retrouvons donc Michael Rooker, John Gallagher Jr, Tony Goldwyn et même John C. McGinley qui nous promet encore un bon moment de folie.

 

 

Le film n'étant pas prévu sur les écrans avant le 1er juin 2017, on peut donc s'attendre à en voir un peu plus d'ici là, mais cette première bande-annonce non-censurée laisse quand même augurer du bon. Et que l'on dise ça d'une production Jason Blum, ça n'arrive pas tous les jours. Raison de plus pour y prêter attention.

 

Photo

 

 

commentaires

rico601
01/12/2016 à 12:01

N'importe quoi ce scénar !!!

Trashyboy
01/12/2016 à 11:56

Ouais, en gros c'est une revisite de "Battle Royale", avec des adultes et non pas des ados, dans le monde du travail et non plus au lycée, et avec des explosifs dans le crâne et non plus autour du cou... Mais ça me dit bien!

votre commentaire