James McAvoy brise la glace dans la nouvelle affiche de Split de Shyamalan

Grégoriane Benoit | 22 novembre 2016
Grégoriane Benoit | 22 novembre 2016

Attendu en 2017, le nouveau thriller fantastique par le réalisateur du Sixième Sens dévoile une nouvelle affiche classique avec un James McAvoy en tête.

Depuis que les deux premiers trailers de Split sont tombés, le nouveau thriller fantastico/psychologique de M. Night Shyamalan, connu pour ses scénarios à énormes twists finaux, pousse notre inquiétude et notre curiosité à leur summum. Cependant James McAvoy étant l'acteur passionnant et polyvalent que l'on connaît, nous restons particulièrement ravi de le voir exceller dans 23 personalités différentes et espérons le découvrir autrement qu'incarnant la figure bienveillante du professeur Xavier dans les nouveaux X-Men.

 

Photo James McAvoy

 

Voici donc la nouvelle affiche officielle du nouveau Shyamalan et si l'acteur nous transperce de son oeil gris, nous devons reconnaître que la glace brisée pour signifier le trouble dissociatif de l'identité semble terriblement classique, voire quelque peu cliché (sans parler du clin d'oeil à l'affiche d'Incassable). Espérons que le film n'emprunte pas ce même chemin sous peine de devenir totalement prévisible et sans véritable saveur. 

Split sortira le 1er mars 2017 au cinéma.

 

Affiche

 

 

 

Tout savoir sur Split

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

corleone
24/11/2016 à 17:26

L' abruti s'excuse. Enjoy your life.

Charles
24/11/2016 à 15:49

@Krysta, mon second message est agressif surement parce qu'un abrutis à menacer de me péter les dents, parce qu'il m'a confondu avec quelqu'un d'autres ... Quand tu te fais insulter de tous les noms sans raison, tu te braques légèrement.

Et je suis sur qu'on peut débattre facilement, je suis quelqu'un d'assez curieux aussi et je discute toujours assez facilement avec mes potes qui ont des goûts très opposés au mien.
Au plaisir donc.

Krysta
24/11/2016 à 10:33

@Charles

J'ai capté l'ironie du premier message, et j'ai aussi capté l'agressivité du second. Les deux peuvent cohabiter.

Je serais ravi de te croiser sur un article pour parler d'un vrai truc, parce que oui, c'est fou, quand je lis que quelqu'un pense le contraire de moi (et le dis poliment), ça ne m'énerve ni me choque. C'est le truc le plus naturel du monde, et tant mieux si on pense pas tous pareil. Le bonus politesse et curiosité, avec ironie ou pas, c'est encore mieux. Mais bon, ça c'est mon avis. Ou disons l'avis des "gens comme moi".

Charles
24/11/2016 à 10:05

@Krysta, je suis sur que cette "police du bon goût" ne dois pas exister quand on s'attaque à un film que tu aimes ?! J'ai un gros doute la dessus... Ah oui, mais j'oubliais que les gens comme toi sont les premiers à utiliser l'ironie, mais aussi les premiers à ne pas voir quand les autres l'utilisent de manière assez évidente.

Peace les gars, personnellement je m'en fous un peu de l'avis des autres, ce qui m'intéresse c'est essentiellement le mien, donc le blasphème du cinéphile on repassera quand même, je suis même pas sur d'en être un moi même, je trouve le terme beaucoup trop pompeux surtout que ma culture cinéma est bien trop actuelle.

Krysta
23/11/2016 à 19:20

@Charles

Tellement hyper mal tournée qu'on est plusieurs à l'avoir compris sans s'exciter, en lisant calmement. Et que Scroggy a su rester poli.
De toute façon, quand bien même quelqu'un n'aime pas Incassable, c'est son droit. Cette police du bon goût qui sévit régulièrement et confond "un goût différent du mien que je ne comprends pas" avec un blasphème de cinéphilie, ça m'amuse toujours beaucoup.

Scroggy
23/11/2016 à 18:36

@La rédaction

Merci de votre réponse je comprend mieux maintenant, Unbreakable rules guys !

Charles
23/11/2016 à 16:50

@Laredaction, mes excuses dans ce cas, mais au départ en lisant pour moi ça faisait clairement réferénce à Incassable. Après oui je trouve ça rassurant que Shyamalan reparte sur des petites budgets et des films plus "indé" que ses gros délires à budgets pharaoniques que sont The Last Airbender ou After Earth. Si il peut retrouver un peu de son mojo tant mieux !

Charles
23/11/2016 à 16:23

@corleone, donc le débile attend des excuses s'il te plait.

Charles
23/11/2016 à 16:23

@corleone, ton pseudo je m'en branle moi, j'utilise mon prénom c'est tout donc calmos... Et ouais désolé mais la phrase à la base est hyper mal tournée.

Geoffrey Crété - Rédaction
23/11/2016 à 15:50

@Scroggy

Ok, c'est une maladresse alors (parenthèses ajoutées) parce que si on prend le paragraphe en entier pour comprendre l'idée globale, ça fait référence à l'idée principale : l'image de la glace brisée. C'est bien cette métaphore qu'on qualifie de "terriblement classique voire quelque peu cliché", et on insiste sur ça.

Le lien vers Incassable renvoie pour info vers nos critique très positive (4,5/5). On aime ce film.

Plus

votre commentaire